WarGames

Love, Death and Robots
En pleine guerre froide, un adolescent pirate sans le savoir le système informatique militaire américain géré par une intelligence artificielle qui se prend dangereusement au jeu d'une guerre thermonucléaire globale contre le bloc de l'Est...
source synopsis et images : Sherwood Productions Leonard Goldberg Productions United Artists MGM
Fiche créée le 9 janvier 2023 et mise à jour le 30 août 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

« Si on rasait Las Vegas ? » « Et après ça Seattle ! Hahaha » Qu’est-ce qu’on ferait pas, à un certain âge, pour emballer une nana ? David Lightman (Matthew Broderick) ira jusqu’à potentiellement déclencher la troisième Guerre Mondiale et la fin du monde... à son insu bien entendu. Parti comme une gentille comédie adolescente du milieu des années 1980, WarGames, qui met en scène un gamin féru de nouvelles technologies et hacker à ses heures, évolue rapidement et avec facilité vers le thriller science-fictionnel tandis qu’à la suite d’un malentendu, le vilain garnement se trouve en contact avec une (presque) intelligence artificielle de l’armée nord-américaine. Loin d’être parfait, l’ensemble n’en est pas moins très efficace : John Baddham assure le steak à la réalisation ; le casting, pas toujours très adroit côté jeunes, tient la route (Barry Corbin en général tout en coups de gueule et sourires mauvais est assez irrésistible), et Arthur B. Rubinstein propose une composition pas toujours raccord mais plutôt réussie.
En plus de ces qualités formelles, WarGames présente l’intérêt de faire partie de la première vague de films s’intéressant à l’informatique et aux pirates informatiques. Bien sûr, avec le recul, WarGames peut aussi prêter à sourire dans la mesure où le matériel que l’on voit à l’écran a pris un sacré coup de pelle, c’est oublier, aussi, que l’informatique a évolué de manière incroyable en quelques décennies. Les films des années 2010-2020 auront certainement le même problème, sauf qu’en plus, il se traîneront ces archétypes de hackers stylés bads boys de pubs pour parfum qui enfilent la capuche de leur sweat pour aller sur le darkweb.
De ce point de vue WarGames est assez nuancé : le mobile de David est totalement anodin, il cherche d’abord à accéder à un jeu vidéo, c’est un adolescent lambda. Un adolescent lambda entraîné dans une spirale d’évènements qui le dépassent. Tout comme, finalement, les adultes ; le général va-t-en guerre n’est pas si hargneux, les scientifiques pas si réfléchis... tous pris dans l’engrenage de 40 ans de guerre froide posée, plus ou moins frontalement dans le film, comme stupide, où on déteste les gens par tradition, sans même les voir, ni les connaître. Absurdités et abstraction renforcées par le développement, aussi, de l’informatique dans ce paysage-là. Faut-il voir un message au-delà du divertissement ? Peut-être. Début 1980, la Guerre Froide commençait vraiment à devenir lassante, le spectre d’une destruction mutuelle assurée, certes moins pressant que dans les décennies précédentes, empoisonnait pas mal d’existences, et surtout des problèmes techniques, des bugs informatiques et des mauvaises interprétations telles que celles présentées dans le film (l’adolescent en moins), ont failli coûter très cher à la population mondiale.
Un bon film en somme, avec en prime son quota de hourras de QG et cette super réplique d’un personnage secondaire : « Il paraît que vous avez été élue miss sympa en 79 »... à réutiliser (après actualisation) en cas de drague de secrétaires.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 24 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a avec ce film... Pur thriller des 80’s, ce blockbuster typique (quoique concu puis réalisé en 1983) joue sur tous les fronts du nerd sympa et normal qui travaille pour son futur et à qui, suite à un éclair soudain de génie, va arriver tout un tas d’aventures déterminantes. En plus d’être inutile c’est très agacant, et ces gens jouent juste un peu trop avec nos nerfs, on se demande au final si la guerre thermonucélaire n’est pas proche : le simple fait que ces deux-là ne soient pas immédiatement arrêtés puis mis sous séquestre pour avoir joués avec les ordinateurs des services de défense du NSA prouve bien que le coté sombre de l’Amérique nous dirige tous. En tout cas la simple preuve que le monde fonctionne globalement à vide, et court vers sa perte depuis.

 »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?