x

WarGames

Love, Death and Robots
En pleine guerre froide, un adolescent pirate sans le savoir le système informatique militaire américain géré par une intelligence artificielle qui se prend dangereusement au jeu d'une guerre thermonucléaire globale contre le bloc de l'Est...
source synopsis et images : United Artists Sherwood Productions
Fiche créée le 9 janvier 2023 et mise à jour le 11 janvier 2023

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Dit laconiquement « FBI » ou « LAPD » en montrant sa carte
    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Suicidaire
    — Loose | Patron ridiculisé

    En public, est soit contredit sévèrement par les faits (l’enquêteur hors des clous à finalement bouclé avec brio l’affaire), soit désavoué par sa hiérarchie ou soit victime d’une humiliation quelconque (tombe dans une piscine et provoque l’hilarité générale des autre personnages - mais pas des spectatrices ou spectateurs).

    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Secret | Ne lui a pas encore dit qu’elle était enceinte
    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.


Personnage > Citation

    — Déclare | « Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz... »
    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Ordonne | « Plus vite, plus vite ! »
    — Réagit | « À vos ordres ! »
    — Se plaint | « Je ne veux pas mourir »

    & variantes : « On va tous mourir ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
     ? | Se recentre/évacue sa frustration au bar

Personnage secondaire

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Mise en scène | Stoppe sa marche et hurle, avant que la caméra nous fasse découvrir un cadavre

    La caméra suit l’employé de maison, chargé d’un plateau sur lequel est disposé une carafe d’eau, le valet s’arrête, ouvre les yeux comme des soucoupe, lâche le plateau libérant la carafe qui se brise à terre, puis la caméra pivote pour nous faire découvrir l’hôte, pendu dans son plus bel habit.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Tension | Caché·e

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Tension | Les visages crispés des duellistes se font face derrière leurs épées croisées

    Pour un duel, un vrai...


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Intelligence artificielle (de vaisseau) | a une voix robotique

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Intelligence artificielle : sens de la vis

    S’exprime, se comporte et raisonne comme un humain -ou du moins un scénariste/dialoguiste paresseux- tout en soulignant bien qu’elle ne ressent rien parce que c’est un robot et ça, ça la rend très très triste.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

     ? | Enfant qui chante comme une pétasse de 17 ans des années 2000

    Awww wowo aoooooh yeah yeah nin nin nin

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit générique | Porte ouverte
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Gag cartoonesque
    — Groggy, lève la tête un court instant avant de la laisser retomber lourdement
    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Chambre d’ado avec un panneau d’interdiction quelconque sur la porte
    — Salle d’arcades

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gémissements, geignements ou cris répétés

Scénario > Élément

    — Critique de la bureaucratie
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Chinois·es, c’est vraiment les plus fort·es
    — Pourchassé·e par une tribu hostile

    Tribu cannibale un coup sur deux.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — C’est fini ! Le gentil gars du début ne se fera plus marcher sur les pieds à partir de maintenant
    — Empoisonné·e - hey hey heeeeey !

    Touche les bons comme les méchants. L’empoisonnement peut s’accompagner de flous, des rires de connivence des personnages qui sont au courant, d’une musique sinistre, etc.
    Vaut aussi pour une drogue administrée dans le but d’endormissement.

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Bagarre | Cache-cache dans les conduits d’aération
    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces con·nes.

    — Enjeu | Empêcher une tuerie de masse (plus ou moins)

    Avec ses petits bras et en n’étant pas cru par la police.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Reprend connaissance | sur une plage
    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Carte militaire tactique animée

    & variantes

    — Accessoire | Menaces qui bipent sur un écran radar
    — Action | Branle-bas de combat sur une base militaire
    — Répond | « Affirmatif !/Négatif ! »

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Trop con·ne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Prostitué·e

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 24 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 12000000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

« Si on rasait Las Vegas ? » « Et après ça Seattle ! Hahaha » Qu’est-ce qu’on ferait pas, à un certain âge, pour emballer une nana ? David Lightman (Matthew Broderick) ira jusqu’à potentiellement déclencher la troisième Guerre Mondiale et la fin du monde... à son insu bien entendu. Parti comme une gentille comédie adolescente du milieu des années 1980, WarGames, qui met en scène un gamin féru de nouvelles technologies et hacker à ses heures, évolue rapidement et avec facilité vers le thriller science-fictionnel tandis qu’à la suite d’un malentendu, le vilain garnement se trouve en contact avec une (presque) intelligence artificielle de l’armée nord-américaine. Loin d’être parfait, l’ensemble n’en est pas moins très efficace : John Baddham assure le steak à la réalisation ; le casting, pas toujours très adroit côté jeunes, tient la route (Barry Corbin en général tout en coups de gueule et sourires mauvais est assez irrésistible), et Arthur B. Rubinstein propose une composition pas toujours raccord mais plutôt réussie.
En plus de ces qualités formelles, WarGames présente l’intérêt de faire partie de la première vague de films s’intéressant à l’informatique et aux pirates informatiques. Bien sûr, avec le recul, WarGames peut aussi prêter à sourire dans la mesure où le matériel que l’on voit à l’écran a pris un sacré coup de pelle, c’est oublier, aussi, que l’informatique a évolué de manière incroyable en quelques décennies. Les films des années 2010-2020 auront certainement le même problème, sauf qu’en plus, il se traîneront ces archétypes de hackers stylés bads boys de pubs pour parfum qui enfilent la capuche de leur sweat pour aller sur le darkweb.
De ce point de vue WarGames est assez nuancé : le mobile de David est totalement anodin, il cherche d’abord à accéder à un jeu vidéo, c’est un adolescent lambda. Un adolescent lambda entraîné dans une spirale d’évènements qui le dépassent. Tout comme, finalement, les adultes ; le général va-t-en guerre n’est pas si hargneux, les scientifiques pas si réfléchis... tous pris dans l’engrenage de 40 ans de guerre froide posée, plus ou moins frontalement dans le film, comme stupide, où on déteste les gens par tradition, sans même les voir, ni les connaître. Absurdités et abstraction renforcées par le développement, aussi, de l’informatique dans ce paysage-là. Faut-il voir un message au-delà du divertissement ? Peut-être. Début 1980, la Guerre Froide commençait vraiment à devenir lassante, le spectre d’une destruction mutuelle assurée, certes moins pressant que dans les décennies précédentes, empoisonnait pas mal d’existences, et surtout des problèmes techniques, des bugs informatiques et des mauvaises interprétations telles que celles présentées dans le film (l’adolescent en moins), ont failli coûter très cher à la population mondiale.
Un bon film en somme, avec en prime son quota de hourras de QG et cette super réplique d’un personnage secondaire : « Il paraît que vous avez été élue miss sympa en 79 »... à réutiliser (après actualisation) en cas de drague de secrétaires.


«

Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a avec ce film... Pur thriller des 80’s, ce blockbuster typique (quoique concu puis réalisé en 1983) joue sur tous les fronts du nerd sympa et normal qui travaille pour son futur et à qui, suite à un éclair soudain de génie, va arriver tout un tas d’aventures déterminantes. En plus d’être inutile c’est très agacant, et ces gens jouent juste un peu trop avec nos nerfs, on se demande au final si la guerre thermonucélaire n’est pas proche : le simple fait que ces deux-là ne soient pas immédiatement arrêtés puis mis sous séquestre pour avoir joués avec les ordinateurs des services de défense du NSA prouve bien que le coté sombre de l’Amérique nous dirige tous. En tout cas la simple preuve que le monde fonctionne globalement à vide, et court vers sa perte depuis.

 »




Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?