Voyage au centre de la Terre

Ô soft héros de l’Averne
Personne ne croit plus le professeur Trevor Anderson lorsqu'il affirme être sur le point de faire une extraordinaire découverte. Ses hypothèses révolutionnaires l'ont mis au ban de la communauté scientifique. Pourtant, au cours d'une expédition en Islande, Trevor et son neveu, le jeune Sean, sous la conduite de leur guide islandaise Hannah, vont se retrouver plongés dans l'inconnu. Dans leur périple vers les profondeurs de la Terre, ils rencontreront des mondes inexplorés, des merveilles extraordinaires, des dangers mortels et des créatures fabuleuses... Une seule chose est certaine : à 6 km sous la surface, tout peut arriver.

Titre original (ou alternatif) : Journey to the Center of the Earth
source synopsis et images : New Line Cinema Walden Media Journey Films
Fiche créée le 20 février 2024 et mise à jour le 28 février 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Après dix minutes, c’est bon, on est dans l’avion. Voyage au centre de la Terre est court, Voyage au centre de la Terre est rythmé, et c’est tant mieux. C’est tant mieux parce que c’est précisément ce qu’il faut pour que le film fonctionne. Parce que voilà, Voyage au centre de la Terre cuvée 2008 – enfin cuvée Eric Brevig parce qu’en 2008, des adaptations au sens large du roman de Jules Verne, il y en a eu au moins quatre – est plus une tentative d’expérience immersive en 3-D voire une attraction qu’un récit d’aventures à proprement parler.
De ce parti pris découle forcément pas mal d’artifices de réalisation et d’effets de profondeur ou de perspective mais surtout des raccourcis narratifs relativement efficaces. De manière finalement assez astucieuse, les scénaristes n’ont pas tant dupliqué le roman de Jules Verne, qu’utilisé le roman même comme ressort de narration. C’est pas toujours très subtil et poussé à l’extrême ça donne du « Oh non, un océan intérieur comment va-t-on faire pour traverser ? » et un des personnages de montrer une illustration tirée du livre représentant un radeau : « Voilà comment on va faire ! » « Oh merci Jules ! », mais dans l’ensemble c’est efficace.
Pas de redites. Les pistes et explications développées par Jules Verne servent à asseoir le récit qui n’a besoin de rien de plus pour se mettre en branle. On peut juste regretter qu’étant donné le peu d’éléments nécessaires pour planter le décor, les scénaristes ne se soient pas un peu plus creusé le ciboulot histoire de servir un peu plus que quelques ingrédients technologiques bien foireux en plus d’être dispensables à base de capteurs, de bon sang mais c’est bien sûr et de n’importe quoi – et surtout un peu mieux – pour actualiser les choses et recontextualiser l’aventure...
Toujours est-il que chez Jules Verne, précurseur de la science fiction, tout a une assise scientifique, rationnelle. Même les éléments les plus fous sont justifiés, sont posés comme plausibles voire possibles à force de description. Tout ce bagage fait partie de la culture générale et de la culture populaire. Intégrée en tant que telle au film de Brevig, cette notion le dispense de toute explication pour lui permettre de se focaliser sur l’aventure et les effets visuels. Et tout est fait pour une projection en 3-D à une époque où on la redécouvre.
Sur le plan visuel, les images de synthèse ne sont ni vraiment réussies ni outrageusement laides mais particulièrement lisses pour permettre une meilleure immersion, pour qu’on se focalise sur le mouvement, sur un yoyo qui s’approche, l’aigrette d’une fleur qui s’envole... tout comme les personnages peuvent être eux aussi assez lisses pour faciliter une identification. Mais, si c’est lisse, ce n’est pas pour autant chiant grâce au rythme qu’a su imposer le réalisateur, qui a en outre le double mérite d’évacuer les défauts du film au fur et à mesure qu’ils apparaissent mais aussi d’en souligner l’essence : devant Voyage au centre de la Terre on n’est pas au cinéma, on est au Futuroscope.
Un soupçon de romance pas nécessaire du tout mais assez discrète et un brin d’humour pour faire un peu de liant et voilà, on a un divertissement familial assez honnête qui, si on a pris soin de se blinder de points de suspension d’incrédulité avant d’entamer le film et qu’on ne s’attend pas à avoir la poésie et la beauté du film de Henry Levin, passe plutôt bien.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 42  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Contre-intuitif | Drague incongrue dans un moment de tension
    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé (rangé dans une boîte)
    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Loose | Scientifique devenue la risée de la profession à cause de ses théories farfelues

    Bin devinez quoi : il avait raison !

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire

Personnage > Citation

    — Ordonne | « Embarquez-le ! »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « C’est trop calme » / « J’aime pas ça » / « J’ai un mauvais pressentiment » etc.

    « Ça ne colle pas », « Il y a quelque chose qui cloche »...


Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Drame | Son/sa coéquipiere s’est fait buter (il y a déjà quelques temps)
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente


Personnage > Interprétation

    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Ferme les yeux et sursaute en réaction à une porte claquée violemment

    Peut potentiellement avoir valeur de gag.

    — Théâtralise une anecdote

Personnage > Méchante

    — Le/la méchante, arrêtée, saisit l’arme d’une des flics qui l’escorte pour quand-même pouvoir être butée par l’héroïne ou le héros
    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Se débarasse sans scrupule d’un de ses hommes pour sauver sa peau

    Parce que c’est ce que font les méchants.


Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.


Réalisation

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Fluide visqueux qui goutte sur un personnage

    & variantes : sang qui tombe au goutte à goutte

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | La caméra bouge pour simuler un tremblement de terre ou une secousse

    & variantes

    — Tension | Objet lancé au ralenti
    — Tension | Objet qui tombe au ralenti et dont la chute risque de donner l’alerte, faire céder le sol, etc.
    — Titre | S’agrandit jusqu’à ce que les deux lettres centrales disparaissent de part et d’autre de l’écran

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Fusée de détresse
    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Passe à travers un plancher

    Ou plusieurs. En flammes si possible. Et au ralenti de préférence.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Gag cartoonesque | Voiture coupée en deux
    — Grogne après un chien agressif pour le remettre en place (gag)

    Lequel, tout penaud, échappe des petits couinements


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Hôpital psychiatrique

Scénario > Élément

    — Avait totalement oublié qu’il/elle recevait un enfant en séjour
    — Remise en place d’une articulation déboîtée par un coup sec
    — Séparées au cours d’une tempête en mer
    — Titre du film énoncé dans le film
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Plus de réseau téléphonique
    — Tension | Course contre la montre

    Il est temps de faire crisser ses pneus sur le sable, de taper sur le volant dans les bouchons et de zigzaguer entre des voitures.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.

    — Bagarre | Raid sur un village ou un temple paisible
    — Reprend connaissance | sur une plage
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Affronte une tempête dans une coquille de noix
    — Tension | Suspendue dans le vide
    — Trop injuste | Victime ou témoin pas crue (par la police)

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Agissement | La personne qui conduit ne peut s’empêcher de tourner la tête ou les yeux vers son interlocuteur / interlocutrice

    Ne vous inquiétez pas, je suis chauffeurse de limousine !

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Larme qui roule lentement sur UNE des joues du personnage stoïque filmé de face
    — Pas de bol | Le sol se dérobe sous leurs pieds à mesure que le groupe s’enfuit

    C’est presque au centimètre près, vraiment du bol.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 42 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?