Voltan le Barbare

Sword and stuffin’
Avec l'aide de ses compagnons, un homme cherche à vaincre son frère maléfique qui a pris un otage de nonne.

Titre original (ou alternatif) : Hawk the Slayer
source synopsis et images : ITC Entertainment Marcel/Robertson Productions Limited Chips Productions
Fiche créée le 26 septembre 2022 et mise à jour le 29 août 2023
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  • Le ralenti plus qu’hasardeux qui accompagne la mort de Eliane, la femme de Hawk, perforée d’une flèche après coup un peu molle.
  • Les pouvoirs de la sorcières : l’emploi d’une sarbacane qui projette des fils gluants de magasins de farces et attrapes ou de superballes lumineuses.
  • La musique de Harry Robertson très souvent à côté de la plaque.

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Réalisé avant Conan le Barbare, Voltan le Barbare (Hawk the Slayer en VO), c’est sous des airs d’héroïc-fantasy (c’est d’ailleurs l’un des premiers films à avoir lancé ce souffle épique dans les années 1980), un drame familial qui dégénère en lointain remake des Sept Mercenaires, mais c’est aussi un mélange étrange d’ambition artistique, de manque cruel de moyens, de choix faciles et d’accessoires foutraques.
  • Côté positif, on sent l’ambition de développer une épopée fantasy sous influence un peu western mais aussi de donner dans du médiéval authentique/crade - loin cependant des reconstitutions de Jabberwocky ou de Sacré Graal - : tons brunâtres, grisâtres, brume et grisaille constante, personnages type esclavagiste à la bouche pleine de bière. Si les personnages principaux sont relativement bateau, on trouve néanmoins des passages plutôt sympas notamment entre les personnages de Gort, un bourrin au grand coeur, (Bernard Bresslaw) et de Baldin un nain (forcément, avec un nom pareil) malicieux (Peter O’Farrell). Et puis il y a aussi la volonté de bien faire avec peu de moyens : le montage épileptique pour souligner la rapidité surnaturelle à l’arc de l’elfe Crow (Ray Charleson) ou un saut repassé à l’envers pour souligner son agilité... c’est artisanal, malheureusement, c’est loupé... mais ça reste sincère.
  • Mais tout ça est pénalisé aussi par des choix et des accessoires foutraques (pommeau main/caillou qui brille de l’épée de Hawk, la sarbacane de la sorcière qui projette des fils gluants verts pâles de farces et attrapes, les sorts qu’elle peut jeter ressemblent d’ailleurs curieusement à des super-balles, moignon aléatoire), et surtout de je-m’en-foutisme (scénario paresseux avec une structure toute faite, et un casting dans les rôles principaux complétement à la ramasse : le héros est incarné par un John Terry qui n’en fout pas une rame ; son méchant de frère par Jack Palance en pleine forme qui, pris entre un chagrin d’amour, des envies de grandeur et une possession démonique, n’hésite pas à impressionner des nonnes en tranchant violemment une miche de pain). Le film souffre aussi beaucoup d’un gros ancrage années 1980 qui pioupioute (mention spéciale à la bande originale aux accents parfois soupe-aux-chouesque de Harry Robertson).
  • La fin appelle une suite qui, assez logiquement, n’a jamais été tournée. Et c’est bien dommage, parce que même s’il n’est pas jouissif comme un Kalidor, même s’il n’est pas crétin comme un Hercules, même s’il n’est pas furieusement décomplexé comme un Deathstalker, Voltan le Barbare est quand-même sacrément et sympathiquement foutraque.


Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 23 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?