Urban Legend 2 : coup de grâce

Mais enfin tuez-les tous bon sang qu’on en finisse !
La prestigieuse Alpine University forme les futurs grands réalisateurs américains. Tous les élèves préparent leur film de fin d’études. Amy, l’une des étudiantes, opte pour un film d’épouvante. Mais la réalité va rattraper la fiction : un mystérieux tueur élimine l’un après l’autre les membres de l’équipe de tournage dans des circonstances de plus ne plus spectaculaires !

Diaporama

Ce film fait partie du pack de soirée suivant :




Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 72repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Diversion grossière permettant devider une substance douteuse dans un plat/un verre
    — Famille | Adulte, redécouvre la chambre de son enfance, restée intacte

    Dans son jus : avec les mêmes posters accrochés aux murs, la veste du collège, le globe terrestre, la batte de baseball dédicacée pour les garçons ou la boîte à musique ballerine pour les filles.

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Parle de/à sa machine comme de/à une femme

    & variante bébé

    — Scientifique/enquêteur/écrivain qui s’enregistre sur dictaphone
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Super pouvoir | Ce qui lui a été dit lui revient/reste en tête mot pour mot

    Se traduit techniquement par la reprise des éléments de dialogue correspondants avec un léger effet de réverbération moche...

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Lance des petits regards inquiets sur les côtés tout en parlant

    Cet endroit n’est pas sûr, on ne peut faire confiance à personne etc. etc.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Courage | N’a pas peur de se faire des ennemis

    extérieurs et intérieurs, y compris au sein de son propre parti

    — Le tueur ou la tueuse a une signature à la con
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Ordonne | « Plus vite, plus vite ! »
    — Prévient | « Sois prudente »
    — Prévient | « Courrez ! »

    Là, y’a plus le temps de bavasser, faut y aller fissa !

    — Prévient | « Faut pas rester ici ! » / "Faut y aller !" / "Tirons-nous d’là !" / « On n’a plus le temps, viens ! »

    Seule une inconsciente tenterait encore de sauver leur collègue dans cet enfer...

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’exclame | « Objection ! »

    Parce qu’un avocat qui ne dit pas « Objection ! » n’est pas un avocat, une scène de tribunal sans avocat qui lâche des « Objection ! » n’est pas une scène de tribunal.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer une gentille, le méchant explique son plan

    — Mort | Le chef des méchants (ou la traîtresse) meurt toujours en dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Équipe de sécurité à la ramasse

    C’est pas le héros qui est très bon, c’est les autres qui sont cons.

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive
    — Meurt en mitraillant en l’air

Réalisation

    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Mot d’esprit/répartie comique

    Quoi de mieux que de terminer un film en s’amusant de la mort des sales types qui ont pourri la vie du héros pendant plus d’une heure et demie ?

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Habillage | Placement de produits
    — Les premières apparitions du tueur ou monstre se font par petites touches

    Une ombre, les pieds, un gros plan sur une main, un bout de hanche, un fragment d’arrière de crâne...

    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers, de la situation, du personnage, du contexte voire définition

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Effrayée par son propre reflet

    Dans un miroir, un retro, une vitre...

    — Tension | Moment angoissant interrompu par un élément inattendu

    Comme une sonnette de porte d’entrée qui fait retomber la tension du moment, le voisin qui frappe au carreau, etc.

    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | d’une personne droguée, sonnée ou victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Tension (ou émotion - à corriger) | Objet qui tombe (et se brise) au ralenti

    Une tasse, un verre, un cadre, un vase Ming, etc.

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.

    — Tension | Message laissé sur un miroir/un mur avec du sang

    Ou du rouge à lèvres, avec le doigt sur de la condensation etc.


Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Utilisation de rap dans un contexte badass

Réalisation > Surprise !

    — Bagarre | Coup de feu qui fait craindre le pire pour l’héroïne ou le héros... jusqu’à ce que la/le méchante s’écroule !

    Concerne aussi le coup qui retentit lors d’une mêlée, ou la/le méchante survit et le héro ou l’héroïne s’écroule.

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...

    — Faux suspense | Personnage stoïque qui en fait est mort

    Révèle une plaie dissimulée ou un couteau planté dans le dos quand on s’en approche

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humiliée, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Gag cartoonesque
    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Référence au nazisme ou à Hitler (gag)
    — Ronflements
    — Se cache (gag)

    Surtout ne pas se faire voir par sa fille qu’on espionne.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Campus

    Avec son amphi, sa cafet’, ses étudiants cools...


Scénario > Dialogue

    — Dissertent au cours d’une fuite ou d’une poursuite

    Faut-il verbaliser le fait qu’on va avoir des gros problèmes si nos poursuivantes nous mettent la main dessus ? Pour certaines, oui.

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.

    — Sous-entendu sexuel

Scénario > Élément

    — Anti-intellectualisme
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Russes, c’est vraiment les plus fortes
    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Se voit confier un élément compromettant à son insu...

    La personne se débarrassant de la vidéo/puce/cd-rom/calepin etc. au cours d’une poursuite finissant généralement par être tuée.

    — Tension | Sur une intuition, demande à la personne qui l’a servie de boire dans son verre/picorer dans son assiette
    — Trahie par : un éternuement, un bébé qui pleure, une sonnerie de téléphone, une branche qui craque, un objet qui tombe, etc.

    & variantes

    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Situation | Surenchère de carambolages
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | S’effraient mutuellement
    — Tension | Surenchère de rebondissements

    Et plus c’est gros, plus ça passe ! (titre)

    — Trop injuste | Victime ou témoin pas crue (par la police)

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con
    — Trop conne | Comment a-t-il/elle fait pour ne pas remarquer ce cadavre tout de suite ?

    Bon sang il est à tes pieds !

    — Trop conne | Mais oui, vas-y, bien sûr, fais confiance à ce type que tu viens juste de rencontrer.

    C’est vrai qu’il a un visage qui inspire confiance.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 72 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?