x

Une vierge chez les morts-vivants

Délire notarial
Jeune fille solitaire, Christina a vécu toute son enfance et son adolescence loin de sa famille qu'elle connait peu, dans un collège londonien. Lorsque son père décède, elle est appelée pour l'ouverture du testament. Une fois arrivée au Honduras britannique, dans une propriété située au fond de la vallée de Montserrat, l'atmosphère semble être pesante. Alors que les habitants de la région prétendent qu'elle est désormais inhabitée, Christina est frappée par l'attitude bizarre des membres de sa famille. Chaque nuit, Christina est hantée par de terribles cauchemars et, bien vite, elle se demande si les événements mystérieux auxquels elle se trouve mêlée sont issus de son imagination ou de la réalité. Elle comprend que sa famille est entièrement morte et que ses proches, assouvis à la Reine des ténèbres, sont des morts-vivants. Ils ne pourront que trouver le repos le jour de la mort du dernier descendant de la famille : Christina elle-même...
Titre original : La nuit des étoiles filantes

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Riviera Détente | « Tu sais ce qui te reste à faire »

Personnage > Agissement

     ? | Avait pourtant été prévenu·e de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais...

     ? | Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.

    — À voix haute | Fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Drama Queen / King | S’enfuit en courant après un choc émotionnel
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — S’effondre sur son lit en pleurant
    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Stylé | Poignée de mains ridicule

Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Gardes assommé·es par derrière
    — Interprétation | En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Religion | Fait un signe de croix
    — Stylé | Mâchonne un cure-dents de manière vulgaire

    Ou un brin d’herbe, etc.

    — Traître (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévoué·e à la solde des méchant·es (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Ordonne | « Il faut qu’on parle »
    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Récrimine | « Allez les enfants, allez, on se presse un peu ! »

    À noter que « les enfants » ne désigne pas systématiquement des enfants.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — S’inquiète | « Oh-oh »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Raccroche au nez des flics avant la fin de la conversation

    Et variantes

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e

Personnage secondaire

    — Meurt en mitraillant en l’air
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Piéton qui marque une hésitation avant d’éviter un véhicule

    Un lapin pris dans les phaaaaares.

    — Fin | Dernier plan sur la gueule grande ouverte d’une créature.

    Le noir se fait au fin fond de sa gorge.
    Sifflement en option.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Zoom rapide sur le visage d’un personnage qui découvre quelque chose d’horrible

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Locution | Voix mystérieuse qu’on dirait provenir tout droit des chiottes
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Découvre avec horreur | Une tête coupée

    Ou un cadavre gonflé d’avoir séjourné dans l’eau trop longtemps.

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Référence à la Bible, ou à la religion chrétienne

    Pour se constituer des noms de code, des mots de passe ou semer autres indices.
    Pour étayer une argumentation.
    Pour impressionner son auditoire.
    Etc.

    VF | Utilisation du mot « maniaque »

    Par exemple : « Le requin-tigre que nous recherchons est un maniaque. »


Scénario > Élément

    — Combat d’oreillers lors d’une soirée pyjama

    Les « nunuche » et « rit de manière forcée » ne sont pas loin

    — Drapeau national flottant au vent
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.

    — Truc oublié

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Deus ex-machina

Scénario > Situation

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Situation | Topo de couloir

    Ces gens sont tellement occupés qu’un passage d’un couloir à l’autre est l’endroit idéal pour se faire expliquer la situation ou prendre des décisions.

    — Tension | Son frère vient de se faire tuer

    Et ça décuple sa rage de tuer à son tour le/la gentil·le.


Thème > N’importe quoi

    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Homophobie
    — Prostitué·e
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexiste | Mauvaise conductrice

VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 18 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

La nuit des étoiles filantes a.k.a Une vierge chez les morts-vivants est un curieux film qui alterne des moments de flottement oniriques, bouffonnerie étrange, maîtrise cinématographique, passage complètement à côté de la plaque pour apparaître au final comme un rêve calme, très, trèèèèès calme, secoué de bonnes poussées délirantes...
Ainsi, la beauté pure de tableaux quasi expressionnistes/symbolistes où là silhouette gracieuse d’une femme harcelée se détache d’une nature sombre voire labyrinthique ou d’un simple visage filmé en gros plan côtoie la bouffonnerie volontaire (la lecture d’un testament chez le notaire, lequel ne s’exprime qu’en moitié de phrases et en blablabla...) ou non (la séquence de prière/oraison à pisser de rire pour raison de formules latines totalement aléatoires déclamées sans effort d’intonation aucun (voire avec un accent bien français exagérément appliqué dessus)) la plus franche. Le tout est de tenir entre ces moments-là.
Derniers petits trucs coolos : la BO de Bruno Nicolai qui rajoute à l’étrangeté de l’ensemble et la présence d’un Howard Vernon toujours aussi monstrueux de charisme.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?