Un quartier totalement wouf !

J’ai mal à mon Dolph
Depuis le décès de sa conjointe, Victor concentre toutes ses énergies sur son travail d'inventeur, au détriment de sa relation avec sa fille Jenna. Leur chien Charlie tente en vain d'améliorer les choses, espérant offrir un Noël joyeux à ses maîtres. Lorsqu'une proposition d'emploi amène la famille à déménager, ils font la connaissance de leurs nouveaux voisins et de leurs charmants animaux. Certains, tiraillés par la jalousie, voient leur arrivée d'un mauvais œil.

Titre original (ou alternatif) : Pups Alone
source synopsis et images : Boundless Pictures Firebrand
Fiche créée le 18 novembre 2023 et mise à jour le 5 décembre 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

Oh un film avec des chiens qui parlent chic, chic, chic, et avec Dolph Lundgren, en plus. Voilà qui fait rêver... Pourtant on le sait qu’au final ce sera à nouveau douloureux, et juste douloureux, et qu’on finira au bar, les yeux dans le vide, à enchaîner les double whisky sans glace qu’on videra cul sec les uns après les autres jusqu’à dire « Laisse la bouteille Ju, laisse la bouteille » ; puis jusqu’à se faire entendre dire « Non t’as assez bu, rentre chez toi » ; et jusqu’à louper sa sortie en emportant les tabourets du mollet et en hurlant sur tous ceux qui auraient la malchance de croiser son regard « Tu te crois meilleur que moi, tu sais rien de moi, tu la fermes !? ». Oui on le sait tout ça... Un quartier totalement wouf !, un beau titre pour une belle déception.
Pourtant, il y a bien tout ce qui fait d’un film mettant en scène des chiens (qui parlent) un petit plaisir malsain, du chien qui met sa patte devant les yeux pour accentuer subtilement un effet comique, du pet bien gras, du comédien de doublage qui en fait des caisses et du personnage benêt qui fait de lourdes chutes... il y a aussi tout ce qui fait un parfait film familial : relation basique du parent veuf avec son enfant qui aimerait bien qu’il se recase, caricature bien lourdingue d’inventeur distrait, personnage benêt qui fait de lourdes chutes... Sans compter la coloration rouge et blanche, le son des grelots et des bouts de narration vaguement pop-up. Parce que oui, c’est aussi un film de Noël. Un quartier totalement wouf ! coche à peu près toutes les cases.
Le problème, c’est que malgré cette surenchère qui inclut pourtant aussi une bonne dose de Maman-j’ai-raté-l’avion-sploitation (eh ouais Pups Alone en VO) mais aussi un casting qui va de Dolph Lundgren, donc, à Danny Trejo en passant par Jerry O’Connell, Keith David et Rob Schneider, eh bien on peine finalement à dépasser le niveau téléfilm. Du genre qui se suit tout en bricolant sur un coin de table, parce que quand-même, on se fait un peu chier. La réalisation de Alex-pose-cette-caméra-nom-de-dieu-Merkin peut être parfois pénible ; le travail du compositeur, Bobby Tahouri, n’est pas mauvais mais, comme souvent dans les productions de ce type, omniprésent. Bref faut aimer. Et même quand on aime, faut se forcer un peu.
Que reste-t-il alors, en dehors des gourmandises habituelles type comédien qui porte un carton ostensiblement vide, flics qui comptent parmi les moins crédibles de l’histoire du cinéma ou passages tendrement crétins (ici le grand-père qui explique avec philosophie, assis sur un banc public, le comportement de son fils au chien)... Bin, il reste un Dolph plus bonne pâte que jamais qui se retrouve à porter des bigoudis dans l’intimité de sa chambre d’hôtel, qui poursuit des chiens en rampant dans des tunnels en plastique sur fond de Strauss (le film se démarque par un abus abominable de standards de la musique classique soit dit en passant) et qui pique une crise de nerf lors d’une scène truffée de faux raccords (de loin le meilleur moment du film). De quoi aller au bar boire un coup à la santé du bonhomme, il le mérite.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 58repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fait signe à son adversaire de s’approcher
    — Compte jusqu’à trois (ou cinq)

    « Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Émotion | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Ponctue ses phrases par un mot étranger

    Difficile de cacher ses origines ; ou bien pour faire stylé-nul ; au choix.

    — Tension | Espionne ses voisines

    Soupçons, perversité, désœuvrement... Rayer la mention inutile.

    — Tension | Lance des petits regards inquiets sur les côtés tout en parlant

    Cet endroit n’est pas sûr, on ne peut faire confiance à personne etc. etc.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Créateur ou créatrice d’inventions farfelues

    Un peu comme Data dans les Goonies ou Wayne Szalinski dans Chérie, j’ai rétréci les gosses.
    Dans la plupart des cas, les inventions sont plus porteuses de gags que de progrès (complexification d’objet déjà existant) ou soulignent l’ingéniosité du personnage.

    — Sacrée tête de mule

    Expression spéciste pour qualifier un personnage qui, ben oui, que voulez-vous, quand elle ou il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle ou il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Super pouvoir | Enfant plus responsable que ses parents
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Traîtresse (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévouée à la solde des méchantes (depuis le début ou pas)

    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Commente | « J’ai bien besoin d’un verre, moi »
    — Déclare | « Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz... »
    — Défie | « Viens me chercher ! »

    et variantes : « Viens la chercher », « Viens », « Approche » etc.

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — À l’épreuve | En proie au doute

    Le personnage avait un vrai talent pour un truc qu’il a perdu et qui va être l’enjeu du film ou la clé de la victoire finale ; le leader d’une équipe se défausse temporairement à l’approche du match/combat final ; etc.

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Loose | Se recentre ou évacue sa frustration au bar (ou au fond d’un verre)
    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Interprétation | S’esclaffe en montrant du doigt

Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante

Personnage secondaire

    — Barman psychologue réconfortante
    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Petits voyous Disney Channel

    Bande de petites frappes à laquelle on ne croit pas une seconde : un leader au duvet naissant, un side-kick qui tope à toutes ses vannes nulles et une suite bigarrée dont les seules ambitions est de chourer les bonbecs et l’argent du déjeuner du héros.

    — Sbire neuneu

    Pour une avalanche de gags.


Réalisation

    — Équipe | L’équipe (au complet) avance (au ralenti) face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | Véhicule ou personnages qui s’éloignent
    — Grammaire | Passage musical
    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Survol à basse altitude de vastes éléments naturels
    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Bagarre | Recouvert de bris de verre au cours d’une fusillade

    Pas dans les cheveux on avait dit.

    — Intelligence artificielle (de vaisseau)/interface | a une voix robotique/monocorde

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Intelligence artificielle/interface : sens de la vis

    S’exprime, se comporte et raisonne comme un humain -ou du moins un scénariste/dialoguiste paresseux- tout en soulignant bien qu’elle ne ressent rien parce que c’est un robot et ça, ça la rend très très triste.

    — Lettre anonyme/demande de rançon rédigée avec des lettres découpées dans des magazines
    — Porte de chambre de gosse/d’ado décorée d’un panneau d’interdiction quelconque

Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Musique | Classique
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Voix off | Pensées/commentaires de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Tension désamorcée | Tombe nez à nez avec une proche en se retournant

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Chien qui saccage un intérieur (gag)
    — Chute forcée de personnage due à sa propre maladresse
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Gag cartoonesque
    — Gag cartoonesque | Glisse sur un jouet/des billes/des bonbons/une crotte et se pète la ruche
    — Gag cartoonesque | Projetée exagérément loin/ébouriffé.e sous l’effet d’une décharge électrique
    — Gag reposant sur un handicap physique

    Cécité, surdité...

    (à fusionner peut être avec surdité)

    — Karma | Se fait mal en frappant quelque chose sous le coup de la colère
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Placard avec plein de trucs entassés dedans qui dégringolent quand on l’ouvre

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Enfant qui pousse son parent célibataire/veuf à se recaser
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Merci, Captain Obvious !
    — Scène de douche quasi publicitaire

    Avec tout ce qu’on peut en attendre formellement : plan d’ensemble depuis l’extérieur de la cabine ou baignoire, plan rapproché de profil du personnage qui redresse légèrement la tête dans un soupir de soulagement tandis que le jet d’eau lui frappe le torse, plan de face le montrant incliner sa tête d’un côté et de l’autre les yeux fermés...
    A toujours un côté poseur, publicitaire, affecté. Le personnages ne se mouche pas dans ses doigts, ne grimace pas quand le jet d’eau lui éclabousse la tronche.
    Suivant le contexte peut être filmé par le prisme Vue subjective.
    Moment de calme qui peut être interrompu.

    — Virée/Escorté.e par le service de sécurité

    L’entrée de l’immeuble d’où le personnage est viré (jeté au sol, avec ses affaires s’il y en a...) est généralement filmée de face ou de trois-quarts en contre-plongée.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Plus de réseau téléphonique

Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Pièges artisanaux qui seront tous montrés en action, et qui fonctionnent tous sans anicroche
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Nunuche

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 58 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?