Turbo Kid

Ramdam Apple
Dans un monde ravagé par l'apocalypse, un jeune garçon passionné par les bandes dessinées survit à l'hiver nucléaire en échangeant contre un peu d'eau les objets qu'il trouve dans les ruines des Terres Désolées. Mais l’enlèvement de son amie Apple par un sbire du maléfique Zeus le forcera à affronter ses peurs et à devenir un héros malgré lui.

Des choses gentilles à dire sur ce film

Quel gros gros gros plaisir. Turbo Kid, c’est enthousiaste, c’est bourré d’idées et c’est, l’air de rien, aussi très travaillé. La base est celle d’un post-apo classique. Qui dit post-apo, dit, en effet, aridité, toxicité et zones interdites ; pénuries, troc et méfiance ; cacique local ‒ et son armée de punks hirsutes ‒ qui organise des combats à mort dans une piscine désaffectée... et c’est à peu près tout ce qui sera familier.
Les buggy, on oublie ; ici les survivants sillonnent leur environnement en BMX. Et ça c’est une super idée. D’une part, parce c’est finalement pas si déconnant, dans un monde ravagé depuis un petit moment, l’essence, on peut difficilement compter dessus, et d’autre part, parce que ça contribue aussi à donner au film une belle identité. Moins surréaliste, moins absurde qu’on pourrait s’y attendre, l’élément reste marquant tout en apportant un degré de tension supplémentaire : voir Skeletron, l’un des principaux antagonistes, pédaler comme un dératé, loin de le rendre ridicule, renforce la menace que représente le personnage.
Le BMX, par ailleurs, va finir d’ancrer le film dans un délire années 80-90 plutôt fun tout en esthétique chrome/laser et en musique synthé (excellente au demeurant)... Et sans les jeux de références faciles des productions racoleuses nostalgiques. L’hommage est plutôt sincère et découle d’une vraie logique de narration : après tout, l’histoire se passe en 1997. Il n’est pas étonnant dès lors de croiser des personnages portant des vêtements aux couleurs vives ou un ado fan d’un feuilleton/comics book dont le héros est un justicier armé d’un laser et équipé d’un super véhicule. Une manière d’enfoncer le clou sur ce nouveau monde et son rapport à l’âge qui l’a précédé : les années 80-90 sont encore proches et pourtant terriblement lointaines, et ses objets en plastique ainsi que la sur-consommation qu’ils représentent ‒ qui, en extrapolant un peu, a très bien pu sonner sa perte ‒ deviennent des reliques presque sacrées.
C’est décalé mais cohérent et travaillé. Les personnages sont d’ailleurs suffisamment bien écrits et peaufinés pour ne pas laisser insensible. Que ce soient les bons : le Kid (Munro Chambers) et son côté naïf, qui lit à voix haute ses Turbo Rider, cherche à marcher dans les pas de Frederic (Aaron Jeffery) et Apple (Laurence Leboeuf) et son enthousiasme communicatif constitue un duo particulièrement touchant... ou les mauvais, Zeus (l’écrasant Michael Ironside) et son bras droit survolté du nom de Skeletron (Edwin Wright) au masque et à la dégaine stylés.
Petit plaisir supplémentaire, Turbo Kid fait aussi la part belle aux explosions gores. Du gore qui tache autant qu’il peut tirer des sourires. C’est dingue, c’est énervé, et pourtant, de la même manière que l’introduction des BMX ne fragilise en rien cet univers post-apo, cette facette grand-guignolesque, pour jouissive qu’elle soit, met en valeur la poésie du dérisoire qui se faufile dans le film via les personnages de Kid et Apple.
Un film riche en somme.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 34  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Atteint, blesse ou tue une alliée lorsque l’adversaire esquive
    — Découpe un cercle dans une vitre pour s’introduire dans un bâtiment

    Avec ou sans ventouse, à l’aide d’un laser, d’un diamant, etc.

    — Garde sadique qui gaspille de l’eau devant un prisonnier assoiffé
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Tension | Court pour échapper aux flammes qui déboulent en arrière-plan

    Finit par un plongeon dans l’eau, un arrêt brutal dans un recoin à propos, un passage à travers une vitre, etc.

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Caractéristique

    — Sacrée tête de mule

    Expression spéciste pour qualifier un personnage qui, ben oui, que voulez-vous, quand elle ou il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle ou il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Tension | Hantée par des souvenirs traumatisants

Personnage > Citation

    — Rassure | « Tu as fait ce qu’il fallait »

    en réponse à un moment de doute

    — S’inquiète | « Il appelle toujours... »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau


Personnage > Interprétation

    — Applaudissement ironique

    Clap.
    Clap.

    Clap.

    Clap.

    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...


Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.

    — Profil | Homme de main sadique et/ou surexcité

Personnage secondaire

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive
    — Punks post-apo et émeutiers de villes futuristes aux goûts vestimentaires douteux

    Punk is not dead.


Réalisation

    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Fin | Véhicule ou personnages qui s’éloignent
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Générique « Balade en ville »

    Succession de plans de vues de rues, d’enseignes, de gens qui vivent leur vie, de circulation etc. Le tout accompagné d’une musique pêchue.

    — Séquence d’essayage de vêtements devant une ou des potes
    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — Tension | Compte à rebours
    — Tension | Système de sécurité / d’alarme artisanal

    Ficelle tendue entre la porte et le chambranle, bris de verre devant la porte qui crissent à l’approche de quelqu’un, bouteille en verre équilibre sur la poignée...


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Effet | Son de disque rayé (distorsion)

    Proposition pour distinguer cette entrée du disque rayé pur et dur.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Caché derrière des plantes vertes

    Et variantes : camouflé en arbuste etc.

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bivouac
    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.


Scénario > Dialogue

    — Atteinte à la virilité | Taulards, sportifs, soldats ou flics appelés mesdemoiselles

    & variantes.

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister en VO, monsieur en VF, et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.

Scénario > Élément

    — Caprice de star : « Il/elle ne veut parler qu’à vous »

    Une criminelle emprisonnée souhaite enfin livrer ses secrets mais ne parlera qu’à une personne choisie et pas à une autre : chacune ses manies

    — Enfant qui pousse son parent célibataire/veuf à se recaser
    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Référence à un holocauste nucléaire
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Balle arrêtée par un objet porté dans une poche
    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Coursée par des petites frappes, se réfugie dans un local abandonné où il/elle fait une découverte qui va changer sa vie

    Un film/téléfilm jeunesse sur trois dans les années 1990.

    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — Tension | Parents rentrés à l’improviste qui risquent de surprendre leurs enfants dans une situation compromettante
    — Trahie par : un éternuement, un bébé qui pleure, une sonnerie de téléphone, une branche qui craque, un objet qui tombe, etc.

    & variantes


Scénario > Situation

    — Bagarre | Combat féroce dans une arène

    Dans une cave, un parking, une usine désaffectée, aujourd’hui ou dans l’Antiquité : beaucoup plus rigolo que les courses d’escargots.
    Et très populaire chez les gens qui parient et qui croient très très forts en levant les bras.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Situation | Topo de couloir

    Ces gens sont tellement occupés qu’un passage d’un couloir à l’autre est l’endroit idéal pour se faire expliquer la situation ou prendre des décisions.

    — Suspense | Mariage interrompu au moment où le prêtre demande si quelqu’un a quelque chose à dire

    Soit la personne qui a une objection arrive pile à ce moment-là en poussant les portes de l’église, soit il ou elle a attendu juste cet instant pour parler et on se demande bien pourquoi.

    — Tension | Suspendue dans le vide
    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Tenues légères

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Stylé | Bloque un coup de poing

    Ne pare pas. Bloque. Avec fermeté. La classe.

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 34 ingrédients et les 14 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?