x

Saga Transformers

Transformers 2 : la revanche

Mais la revanche de quoi puisqu’ils ont déjà gagné dans le premier film ?
Si Sam a fait ce qu'il a pu pour tirer un trait sur le conflit qui a eu lieu à Mission City et revenir à ses préoccupations quotidiennes, la guerre entre les Autobots et les Decepticons, tout en étant classée secret défense, a entraîné plusieurs changements. Le secteur 7 a ainsi été dissout et son plus fidèle soldat, l'agent Simmons, a été révoqué sans ménagement. Résultat : une nouvelle agence, NEST, a été mise en place...
Titre original : Transformers : Revenge of the Fallen
| 4
  1. Wheelie qui se masturbe sur la jambe de Megan Fox : quelle bonne idée ! ;
  2. La scène de révélation/possession de Sam pendant le cours magistral. À se pisser dessus ;
  3. Jetfire qui pète... ;
  4. La scène avec Deep Roy en chef de checkpoint égyptien ;

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Mérite·nt réellement de crever

    Tant de conneries dans un si petit corps, ça laisse perplexe : en tout cas, sa mort ne sera pas une perte pour l’humanité.

    — Non-suspension d’incrédulité | Mais qui... peut encore... y croire

    Faut pas pousser Mémère dans les orties, là, c’est trop invraisemblable.
    Attention : s’ajoute uniquement pour des films qui se veulent au 1er degré et qui contiennent des séquences au réalisme parfaitement inconcevable ; ne convient pas pas pour des films plus légers, où le second degré est de mise, ou qui sont construits pour écarter toute logique (Fast & Furious par exemple).

    Note : si vous avez trouvé d’où est tiré la référence qui a servi à l’intitulé de cet ingrédient, bravo à vous ; vous faites partie des gens au goût sûr en matière de rigolade.

    — Non-suspension d’incrédulité | On ne comprend pas du tout la logique de la démonstration, mais ça doit drôlement aider le scénario

    En somme ; on ne saura jamais le pourquoi, mais c’est comme ça ; une variante du « T’as gueule c’est magique ! »,

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

     ? | Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Passion | Se fait draguer
    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Échappe ses clés ou peine à les mettre sur le contact
     ? | Pulsion sexuelle féminine

Personnage > Caractéristique

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Prévient | « Courrez ! »

    Là, y’a plus le temps de bavasser, faut y aller fissa !

    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se plaint | « Je ne veux pas mourir »

    & variantes : « On va tous mourir ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
     ? | Se recentre/évacue sa frustration au bar
    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Badauds derrière un cordon de police qui montrent l’action du doigt

    C’est pas comme s’il y avait des projecteurs, le bruit des armes à feu et des bad guys qui beuglent...

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Petit·e génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches
    — Villageois patibulaires

    La casquette à carreau enfoncée jusqu’au nez et le fusil de chasse sur l’épaule.


Réalisation

    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Plan du capitole, de la Maison blanche et autres sites officiels

    Avec accessoirement un drapeau qui flotte ou deux coups de trompette solennelle.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Visions : flashs répétés

    + inserts de très gros plans sur les paupières fermées très très fort

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre un·e égal·e ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Survol à basse altitude de vastes éléments naturels
    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Mort originale

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Tension | Écrase du talon son téléphone pour ne pas être pisté·e

    & variantes : téléphone jeté dans une poubelle ou par la fenêtre d’un véhicule en mouvement.

    — Tension | Lumières qui grésillent

Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Haut-parleur d’hôpital qui appelle un docteur

    Faut bien rentabiliser l’équipement.

    — Bruit générique | Porte ouverte
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son de disque rayé

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Locution | Les démons ont une voix très grave et très rocailleuse... ou un cancer de la gorge

    Et ils parlent très souvent en anglais.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Réalisation > Surprise !

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Cuisine d’une autre culture qui passe mal

    Histoire de bien montrer « l’exotisme » ou l’infériorité de la dite-culture.

    — Essaye en vain de dire un truc super important

    Par un personnage secondaire effacé qui ne choisit pas le bon moment ni la bonne méthode et n’ose pas dire l’info cruciale en sa possession.

    — Est bourré·e ou drogué·e (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Ronflements
    — Se fait jeter un verre au visage

    Le plus souvent, c’est une femme bafouée qui a le verre entre ses mains et un goujat qui va devoir trouver une serviette.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Cliché touristique
    — Entrepôt de carcasses congelées

    Faut être mafieux pour comprendre cette attirance pour ces planques, toujours dotées de magnifiques murs de rubans de plastique du plus bel effet.

    — Scène d’exposition dans un amphi

    Celle qu’on devine être l’héroïne montre qu’elle en a dans le ciboulot parce qu’elle enseigne/étudie mais affirme aussi son statut de figure d’autorité parce qu’elle met en échec l’ordre établi (étudiant·e ou prof rebelle) et se faisant conquiert un peu tout le monde, au choix :

    • si c’est une prof, en remettant à sa place l’élève arrogant·e qui connaît que dalle à la vie
    • si c’est une étudiante, en détrônant le vieux lion qui a fait son temps.

    Ce genre de scène peuvent aussi introduire aussi des éléments qui serviront plus tard.

    — Séance d’entraînement au stand de tir

    En profite pour faire une démonstration d’habileté, ou pour se concentrer sur le criminel en cavale en pensant à l’attraper. Ou faire connaissance avec ses camarades.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — Aparté que tout le monde peut entendre
    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Dissertent au cours d’une fuite ou d’une poursuite

    Faut-il verbaliser le fait qu’on va avoir des gros problèmes si nos poursuivant·es nous mettent la main dessus ? Pour certain·es, oui.

    — Foule en colère
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Énigme pour maternelle grande section

    En 3 lettres, qui commence par L et se termine par T : « On aime y dormir ».

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américain·es, c’est vraiment les plus fort·es
    — Personnage possédé, personnage hypnotisé, personnage vaaampiriséééé

    Généralement par un artefact antique, alien...

    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amnésie troublante
    — Deus ex-machina
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental
    — Se retrouvent accidentellement l’un·e sur l’autre

    Après une chute et un dévalage de dune, nos 2 personnages s’arrêtent dans une position parfaite pour un futur « Sous-entendu sexuel » : lui au sol, et elle qui le chevauche.

    — Stylé | S’embrassent pour passer inaperçu·es et semer leurs poursuivant·es

Scénario > Situation

     ? | Le gouverne-ment

    Complot quand tu nous tiens.

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Réussi à franchir in extremis une porte qui l’aurait enfermé·e

    En glissant en-dessous ou en sautant au centre de ce qui reste d’ouverture.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Opération militaire intitulée d’un nom de code idiot

    ou projet militaire, nom de base secrète, etc.

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Élégamment propulsé·e par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Carton-pâte | Massage cardiaque pouet-pouet

    Avec les bras pliés, les mains au mauvais endroit, les épaules qui s’agitent sans que le mouvement ne soit transmis au thorax de la personne inconsciente, etc.

    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Devrait se faire exploser la tronche, mais non en fait

    Selon la vraisemblance la plus communément admise, ce combat devrait se solder par une cuisante défaite ; la vraisemblance était en vacances ce jour-là, faut croire.

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Non-suspension d’incrédulité | Pourquoi les extraterrestres sont-ils toujours humanoïdes ?

    Statistiquement, ça doit pas être trop ça. Faudrait voir sur Wikipedia.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie
    — Validisme

    ou capacitisme, handicapophobie.

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.

    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.

    — Truc de mecs | Retrouvailles tendues (entre 2 anciens amis) avant une franche accolade

    Et variantes.



Voir les 76 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 200000000 $)

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Je commence par ce que je retiendrai de positif du film.

Premièrement, John Turturro est drôle ; son personnage a clairement évolué vers la comédie et c’est tant mieux. Ses situations sont bien trouvées et certaines lignes de ses dialogues font mouche :

  • « Rappelle-toi ce que j’ai fait pour mon pays » ;
  • "Je vais détourner leur attention avec Fifi et Riri [les 2 frangins Autobots complètement débiles ; la preuve qu’ils sont débiles : ils ont les incisives proéminentes) ;
  • la scène dans son commerce ;
  • « Le polymère des biscuits Oreo pour déjouer les détecteurs de mensonges » ;
  • etc..

Deuxièmement : il y a pas mal de moments de rigolade non voulus par le film, dont :

  • Sam (Shia LaBeouf) possédé devant le gâteau lors de la fête des djeunes ;
  • Le « Tu dois revenir ! » lancé par le père du héros avec toute la conviction dont il est capable, dans une scène qui devrait tirer des larmes mais qui ne réussit qu’à produire un max de rire.

Michael « N’importe quoi » Bay
N’est pas Bay qui veut : la dose de n’importe quoi doit être très très élevée, partout, tout le temps.
Bon, pour moi, ça passe moins bien qu’avec Roland Emmerich qui me fait vraiment l’effet d’un gosse émerveillé par ses délires enfantins.
Le n’importe quoi de Michael me porte souvent sur le système et toutes ces incohérences affreusement irritantes me font souvent perdre toute envie de raccrocher les wagons du plaisir décérébré de ce genre de film :

  • Un éclat du cube est resté coincé dans le chandail de Sam ? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire... Et cet éclat qui soudain s’anime et ronge les matériaux...
  • Super pratique : la langue natale des extraterrestres est l’anglais ;
  • Super pratique 2 : le retour : le pouvoir anti-tâche de Megan Fox qui réussit l’exploit de garder immaculé son pantalon blanc presque tout le long de l’aventure ;
  • Les hélicos jordaniens lourdement armés arrivés en renfort se font bousiller en 7 secondes alors que l’escouade de fantassins armés de fusils d’assaut résiste depuis 20 minutes ;
  • Pfff, le piratage des chaînes de télé, steuplé... ;
  • Mais quoi « Ces symboles nous mèneront à la source de l’energon »... ? Ben non, on ne peut pas lancer cette affirmation gratuite en la faisant passer comme crédible, ça ne fonctionne pas de cette manière le cinéma.
  • Mais qu’est-ce que c’est que ce robot qui se transforme en un humain parfait ?

Sinon, on retrouve :

  • Les voix infâmes des robots du 1er opus, empruntées à des caricatures de personnages humains, Autobots comme Decepticons, notamment avec Mudflap et son frère. C’est d’ailleurs carrément louche pour ces deux-là, avec leurs dents de lapin. En fait, ces personnages, c’est des tout simplement des Feebles mais en robot : ignobles ;
  • Une quantité ahurissante de trucs éboulés, explosés, cassés, lancés à grands renforts de pyrotechnie hors de contrôle : réellement éprouvant sur 2 h 30 ;
  • L’immonde colorimétrie saturée à fond les ballons presque comme dans 6 Underground ;
  • Les scènes de combat complètement illisibles du premier film ; tout aussi illisible la séquence des Decepticons sur leur planète ;
  • Certains effets spéciaux ultra moches, comme le robot qui entre par la bouche de Sam par exemple ;
  • et de très nombreux moments « Oh là là... » :
    • Encore un petit robot horripilant qu’on a envie de buter séance tenante ; si, vous savez, celui qui s’écrie « Oh merde, fils de pute » après s’être pris une roue dans une tapette à souris ;
    • Oh punaise, la mère défoncée le jour de l’installation de son fils sur le campus universitaire... ;
    • Bumblebbe maltraité comme certains chiens peuvent l’être, c’est complètement fou ;
    • Bumblebee/Camaro qui éclabousse la femme qui drague Sam ;
    • Etc.

À part ça, Optimus prime est le robot le moins charismatique de l’univers.
Mais vous le saviez déjà.
Et ce n’est pas ce qui aide à faire passer les minutes, croyez-moi sur parole.


«

Tout simplement INCONTOURNABLE !!!
Encore le premier opus avait été un peu barabnt et long , mais la !! c’est du pur Baston ,c vraiment trop bien . Fo le voir !!!

 »

«
OU S4EST TROP BIEN LES VOITURE QUI SE TRANSFORME §§ »

«
j'ai adorer je n'est pas regretter d'aller le voir j'en ai pleurer rigoler triste ses ce qu'il me faux dans un film excellent un film pour tous le monde »


Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?