Saga Transformers

Transformers 2 : la revanche

Mais la revanche de quoi puisqu’ils ont déjà gagné dans le premier film ?
Si Sam a fait ce qu'il a pu pour tirer un trait sur le conflit qui a eu lieu à Mission City et revenir à ses préoccupations quotidiennes, la guerre entre les Autobots et les Decepticons, tout en étant classée secret défense, a entraîné plusieurs changements. Le secteur 7 a ainsi été dissout et son plus fidèle soldat, l'agent Simmons, a été révoqué sans ménagement. Résultat : une nouvelle agence, NEST, a été mise en place...

Titre original (ou alternatif) : Transformers : Revenge of the Fallen
Chiant, voire carrément pénible
sur l'échelle de Slater
  4 regards incrédules :
  1. Wheelie qui se masturbe sur la jambe de Megan Fox : quelle bonne idée ! ;
  2. La scène de révélation/possession de Sam pendant le cours magistral. À se pisser dessus ;
  3. Jetfire qui pète... ;
  4. La scène avec Deep Roy en chef de checkpoint égyptien ;

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Je commence par ce que je retiendrai de positif du film.

Premièrement, John Turturro est drôle ; son personnage a clairement évolué vers la comédie et c’est tant mieux. Ses situations sont bien trouvées et certaines lignes de ses dialogues font mouche :

  • « Rappelle-toi ce que j’ai fait pour mon pays » ;
  • "Je vais détourner leur attention avec Fifi et Riri [les 2 frangins Autobots complètement débiles ; la preuve qu’ils sont débiles : ils ont les incisives proéminentes) ;
  • la scène dans son commerce ;
  • « Le polymère des biscuits Oreo pour déjouer les détecteurs de mensonges » ;
  • etc..

Deuxièmement : il y a pas mal de moments de rigolade non voulus par le film, dont :

  • Sam (Shia LaBeouf) possédé devant le gâteau lors de la fête des djeunes ;
  • Le « Tu dois revenir ! » lancé par le père du héros avec toute la conviction dont il est capable, dans une scène qui devrait tirer des larmes mais qui ne réussit qu’à produire un max de rire.

Michael « N’importe quoi » Bay
N’est pas Bay qui veut : la dose de n’importe quoi doit être très très élevée, partout, tout le temps.
Bon, pour moi, ça passe moins bien qu’avec Roland Emmerich qui me fait vraiment l’effet d’un gosse émerveillé par ses délires enfantins.
Le n’importe quoi de Michael me porte souvent sur le système et toutes ces incohérences affreusement irritantes me font souvent perdre toute envie de raccrocher les wagons du plaisir décérébré de ce genre de film :

  • Un éclat du cube est resté coincé dans le chandail de Sam ? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire... Et cet éclat qui soudain s’anime et ronge les matériaux...
  • Super pratique : la langue natale des extraterrestres est l’anglais ;
  • Super pratique 2 : le retour : le pouvoir anti-tâche de Megan Fox qui réussit l’exploit de garder immaculé son pantalon blanc presque tout le long de l’aventure ;
  • Les hélicos jordaniens lourdement armés arrivés en renfort se font bousiller en 7 secondes alors que l’escouade de fantassins armés de fusils d’assaut résiste depuis 20 minutes ;
  • Pfff, le piratage des chaînes de télé, steuplé... ;
  • Mais quoi « Ces symboles nous mèneront à la source de l’energon »... ? Ben non, on ne peut pas lancer cette affirmation gratuite en la faisant passer comme crédible, ça ne fonctionne pas de cette manière le cinéma.
  • Mais qu’est-ce que c’est que ce robot qui se transforme en un humain parfait ?

Sinon, on retrouve :

  • Les voix infâmes des robots du 1er opus, empruntées à des caricatures de personnages humains, Autobots comme Decepticons, notamment avec Mudflap et son frère. C’est d’ailleurs carrément louche pour ces deux-là, avec leurs dents de lapin. En fait, ces personnages, c’est des tout simplement des Feebles mais en robot : ignobles ;
  • Une quantité ahurissante de trucs éboulés, explosés, cassés, lancés à grands renforts de pyrotechnie hors de contrôle : réellement éprouvant sur 2 h 30 ;
  • L’immonde colorimétrie saturée à fond les ballons presque comme dans 6 Underground ;
  • Les scènes de combat complètement illisibles du premier film ; tout aussi illisible la séquence des Decepticons sur leur planète ;
  • Certains effets spéciaux ultra moches, comme le robot qui entre par la bouche de Sam par exemple ;
  • et de très nombreux moments « Oh là là... » :
    • Encore un petit robot horripilant qu’on a envie de buter séance tenante ; si, vous savez, celui qui s’écrie « Oh merde, fils de pute » après s’être pris une roue dans une tapette à souris ;
    • Oh punaise, la mère défoncée le jour de l’installation de son fils sur le campus universitaire... ;
    • Bumblebbe maltraité comme certains chiens peuvent l’être, c’est complètement fou ;
    • Bumblebee/Camaro qui éclabousse la femme qui drague Sam ;
    • Etc.

À part ça, Optimus prime est le robot le moins charismatique de l’univers.
Mais vous le saviez déjà.
Et ce n’est pas ce qui aide à faire passer les minutes, croyez-moi sur parole.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 76repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Les personnages sont si détestables, nocifs qu’on a vraiment envie de les voir crever

    Tant de conneries dans un si petit corps, ça laisse perplexe : en tout cas, sa mort ne sera pas une perte pour l’humanité.

    — Non-suspension d’incrédulité | Mais qui... peut encore... y croire

    Faut pas pousser Mémère dans les orties, là, c’est trop invraisemblable.
    Attention : s’ajoute uniquement pour des films qui se veulent au 1er degré et qui contiennent des séquences au réalisme parfaitement inconcevable ; ne convient pas pas pour des films plus légers, où le second degré est de mise, ou qui sont construits pour écarter toute logique (Fast & Furious par exemple).

    Note : si vous avez trouvé d’où est tiré la référence qui a servi à l’intitulé de cet ingrédient, bravo à vous ; vous faites partie des gens au goût sûr en matière de rigolade.

    — Non-suspension d’incrédulité | On ne comprend pas du tout la logique de la démonstration, mais ça doit drôlement aider le scénario

    En somme ; on ne saura jamais le pourquoi, mais c’est comme ça ; une variante du « T’as gueule c’est magique ! »,


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Se met à couvert derrière un canapé/une table renversée lors d’une fusillade
    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou une fugitifve, etc.

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passion | Se fait draguer
    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — Se sentant observée, lance des menaces dans le vide | « J’ai un flingue, je fais du karaté, etc. »
    — Secoue la tête pour : chasser une hallucination

    & variantes : se pince, se donne des claques, etc.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Sacrée tête de mule

    Expression spéciste pour qualifier un personnage qui, ben oui, que voulez-vous, quand elle ou il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle ou il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Prévient | « Courrez ! »

    Là, y’a plus le temps de bavasser, faut y aller fissa !

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Regrette | « Je crois que j’ai fait une grosse connerie. »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se plaint | « Je ne veux pas mourir »

    & variantes : « On va tous mourir ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Super pouvoir | Simple blessure au front, au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses

Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive
    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Que sont-elles/ils devenues ?

    Où on apprend qu’une telle a été condamnée, que celui-ci est devenu écrivain renommé ou juge fédéral et que celui-là a ouvert un bar à putes.

    — Grammaire | Plan du capitole, de la Maison blanche et autres sites officiels

    Avec accessoirement un drapeau qui flotte ou deux coups de trompette solennelle.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Visions : flashs répétés

    + inserts de très gros plans sur les paupières fermées très très fort

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Placement de produits
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre une égale ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers, de la situation, du personnage, du contexte voire définition

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Ouverture | Survol à basse altitude de vastes éléments naturels
    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Un poing sort des gravats

    & variantes

    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Improbable
    — Pouet-pouet | Décors

    Colonnes en polystyrène, rochers en mousse, porte blindée en carton, etc.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Écrase du talon son téléphone pour ne pas être pistée

    & variantes : téléphone jeté dans une poubelle ou par la fenêtre d’un véhicule en mouvement.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son de disque rayé pur jus

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Locution | Les démons ont une voix très grave et très rocailleuse... ou un cancer de la gorge

    Et ils parlent très souvent en anglais.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Surprise par un animal

    Genre un chat ou un piaf qui vole bas

    — Surprise par quelqu’un qui lui parle soudainement dans le dos
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Actionne un détonnateur par mégarde (gag)
    — Cuisine d’une autre culture qui passe mal

    Histoire de bien montrer « l’exotisme » ou l’infériorité de la dite-culture.

    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Ronflements
    — Utilisation d’un mot pour un autre qui souligne une situation gênante

    Exemple le personnage qui s’empêche de regarder la verrue sur le nez de son interlocuteur dira nécessairement le mot verrue à la place du mot camion, ou chaussette, ou esthétisme etc.

    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Entrepôt de carcasses congelées

    Faut être mafieux pour comprendre cette attirance pour ces planques, toujours dotées de magnifiques murs de rubans de plastique du plus bel effet.

    — Scène d’exposition dans un amphi

    Celle qu’on devine être l’héroïne montre qu’elle en a dans le ciboulot parce qu’elle enseigne/étudie mais affirme aussi son statut de figure d’autorité parce qu’elle met en échec l’ordre établi (étudiante ou prof rebelle) et se faisant conquiert un peu tout le monde, au choix :

    • si c’est une prof, en remettant à sa place l’élève arrogante qui connaît que dalle à la vie
    • si c’est une étudiante, en détrônant le vieux lion qui a fait son temps.

    Ce genre de scène peuvent aussi introduire aussi des éléments qui serviront plus tard.


Scénario > Dialogue

    — Dissertent au cours d’une fuite ou d’une poursuite

    Faut-il verbaliser le fait qu’on va avoir des gros problèmes si nos poursuivantes nous mettent la main dessus ? Pour certaines, oui.

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Énigme pour maternelle grande section

    En 3 lettres, qui commence par L et se termine par T : « On aime y dormir ».

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande | Les Américaines, c’est vraiment les plus fortes
    — Personnage possédé, personnage hypnotisé, personnage vaaampiriséééé

    Généralement par un artefact antique, alien...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amnésie troublante
    — Deus ex-machina
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Se retrouvent accidentellement l’une sur l’autre

    Après une chute et un dévalage de dune, nos 2 personnages s’arrêtent dans une position parfaite pour un futur « Sous-entendu sexuel » : lui au sol, et elle qui le chevauche.


Scénario > Situation

     ? | Le gouverne-ment

    Complot quand tu nous tiens.

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Suspendue dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Massage cardiaque pouet-pouet

    Avec les bras pliés, les mains au mauvais endroit, les épaules qui s’agitent sans que le mouvement ne soit transmis au thorax de la personne inconsciente, etc.

    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Devrait se faire exploser la tronche, mais non en fait

    Selon la vraisemblance la plus communément admise, ce combat devrait se solder par une cuisante défaite ; la vraisemblance était en vacances ce jour-là, faut croire.

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Non-suspension d’incrédulité | Pourquoi les extraterrestres sont-ils toujours humanoïdes ?

    Statistiquement, ça doit pas être trop ça. Faudrait voir sur Wikipedia.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Antisémitisme
    — Prostituée
    — Validisme

    ou capacitisme, handiphobie, incapacitisme, handicapisme.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Nunuche
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

    — Passion | Pulsion sexuelle féminine
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 76 ingrédients et les 2 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Tout simplement INCONTOURNABLE !!!
Encore le premier opus avait été un peu barabnt et long , mais la !! c’est du pur Baston ,c vraiment trop bien . Fo le voir !!!

 »




« OU S4EST TROP BIEN LES VOITURE QUI SE TRANSFORME §§ »




« j'ai adorer je n'est pas regretter d'aller le voir j'en ai pleurer rigoler triste ses ce qu'il me faux dans un film excellent un film pour tous le monde »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?