x

Tout doit disparaître

Wo-ho-hohooooo tiguidiguidi tiguidiguidi wo-ho-hohooooo tiguidiguidi tiguidiguidi
Comment se débarrasser d'une femme acariatre mais par ailleurs très riche en faisant écrire un roman policier à un auteur dans la dèche, qui conte par le menu la manière de commettre un crime parfait.
source synopsis et images : Canal+ TF1 Films Production
Fiche créée le 31 octobre 2022 et mise à jour le 2 novembre 2022
| 2
  1. La scène finale avec l’avion
  2. Le générique du film qu’on peut écouter ici

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

     ? | Regarde son mari/sa femme partir depuis la fenêtre

    Peut s’assurer de son départ comme le regretter

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — En confiance | Fait rebondir ses clés dans sa main

    C’est tellement plus classe que de les garder tranquillement dans sa poche.

    — Fibre héroïque | Se dénonce pour quelque chose qu’il n’a pas fait
    — Hoche la tête, la mine grave, pour signifier que quelqu’un est mort
    — Interprétation | Déglutit de manière exagérée
    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Bois cul sec et repose son verre avec fracas

    Sluuurp aaaaaaaaaah !

    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Tension | Se palpe pour s’assurer qu’il/elle n’a pas été blessé·e

    Ou s’assurer qu’il n’a pas d’ailes de fée dans le dos (Fée malgré lui) par exemple.


Personnage > Caractéristique

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Ouh ! | Traître !

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévoué·e à la solde des méchant·es (depuis le début ou pas)

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire

Personnage > Citation

    — Déclare | « T’es belle quand t’es en colère »
    — Guide | « Par ici ! »
    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Appelez-moi le ministre de l’Intérieur »

    J’ai bien un téléphone sur le coin de mon bureau mais mon bureau est immense alors...

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Méchant·e

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme un·e bleu·e
    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.


Réalisation

     ? | Caméo
    — Course-poursuite | Au même niveau... jusqu’à ce qu’un camion arrive en face
    — Démarre sur les chapeaux de roues
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Technique | Travelling contrarié
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Bruit générique | Chouette ou hibou
    — Effet | Acrobaties Woosh

    Triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Effet | Wooosh !
    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Est éclaboussé·e par un fluide

    Ou plus généralement recouvert·e.

    — Gag cartoonesque
    — Percuté·e par un camion après s’être miraculeusement tiré d’affaire

    La tarte à la crème de l’an 2000.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Ronflements
    — Se retrouve nu·e, en serviette ou en slip dans un endroit public

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Conférence de presse où les journalistes hurlent comme des poissonniers

    & variantes

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Garage automobile (louche)

    Et ça maquille des voitures, et ça s’échange des valises de billets, etc.


Scénario > Dialogue

    — Gros mensonge pour cacher son réel état de danger
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Tueur·se, espion·ne qui tombe amoureux·se de sa cible

    Et qui va avoir des problème parce qu’il ou elle a failli à sa mission.


Scénario > Situation

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)

Thème > N’importe quoi

     ? | Le passager appuie avec son pied sur une pédale, le pied du conducteur entre les deux
    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Carton-pâte | Élégamment propulsé·e par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Nunuche
    — Image dégradante | Tombe en pâmoison devant un bijou

    Pour les poules, c’est les asticots ; pour les femmes, une bague de 20 carats.

    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

    — Muscle | Entraînement physique débile

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.



Voir les 30 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses à dire sur ce film

Ophélie Winter au top de son game, Didier Bourdon grimaçant comme jamais (mais quand-même sympa en sale type onctueux), Élie Semoun en sous régime, Yolande Moreau (impeccable) en femme bafouée (au début), et José Garcia en détective nommé Colle parce qu’il ne lâche jamais l’affaire... Au premier abord, Tout doit disparaître s’annonce bancal mais prometteur. Au final, Tout doit disparaître est juste bancal.
Bien sûr on a des tentatives de dialogues à la Audiard qui tombent à plat, une musique de générique insupportable, utilisée dès que possible, pour la moindre transition, le moindre moment cocasse ou dramatique à souligner et surtout des scènes ou éléments particulièrement stupides : un serpent hypnotisé visiblement par un fond d’écran dégueulasse, une guêpe dont l’existence repose sur un bzzz en post production (eeeeet, plus compliqué, sur le jeu du tandem Semoun/Winter), le petit avion en toute fin de film qui pile en plein air à la manière d’une fusée de dessin animé avec ceci en fond...
Mais pour le reste c’est presque correct. C’est du vaudeville pur et dur avec un petit ajout sympa : se baser sur le travail d’un auteur de polars de gare aux titres fleuris pour réaliser le crime parfait. De là un déroulé et des revirements relativement classiques mais bon déroulé et revirements quand-même. Tout doit disparaître, c’est fade mais c’est pas si pire. Un ressenti probablement dû à deux décennies passées charriant avec elles des Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu, des À bras ouverts, des L’homme parfait, des Le sens de la famille, des Les visiteurs, la révolution, des Mariage mixte, des Brillantissime, des Opération Portugal, des LOL, des Un bonheur n’arrive jamais seul, des Divorce Club, des Budapest et des booneries en veux-tu en voilà...
Le personnage incarné par Élie Semoun s’appelle Gérard Piche.


«

Une bonne comédie française avec quelques doses de gag hilarant et culotté. Les acteurs sont géniaux et l’histoire rythmée et bien ficelée. J’ai bien rigolé !

 »

«
un film vraiment bien!a voir!de bons acteurs et une histoire bien marrante!!  »

«
Très drôle ! Dynamique. Une top apparition de Laspales aussi. »


Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?