The Relic

Adaptation catastrophique
L'exposition du Museum d'histoire naturelle de Chicago provoque chez ses organisateurs une certaine effervescence. À la veille de l'inauguration, le conservateur reçoit deux caisses en provenance du Brésil, expédiées par l'anthropologue John Withney et contenant les résultats de son enquête sur les rites indiens. Ces caisses, qui ne contiennent qu'une petite relique à l'effigie du démon Kothoga, ont déjà provoqué la disparition de l'équipage du cargo qui les transportait.
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
  1 regard incrédule :
  • Y a une langue de monstre en images de synthèse très moche.

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

  • Faut-il lire les livres avant de voir les films ? Difficile d’avoir un avis tranché... En revanche, il est certain qu’on profitera plus de The Relic en ignorant tout du livre qu’en l’ayant lu. Le film de Peter Hyams n’est certainement pas un fiasco en soi mais la lecture du bouquin de Preston et Child ne joue pas en sa faveur... Le récit a, comme souvent dans le cas d’adaptation, été ratiboisé, certains personnages sont totalement absents ou fondus avec d’autres, les propos et les enchaînements de situations sont simplifiés au maximum... Exit Pendergast, exit Smithback, le climat de terreur et d’insécurité qui s’instaure progressivement au musée est quasi inexistant (les enfants passent du statut de victimes dans le bouquin à celui de témoins), les questions de responsabilité, d’ambition, de censure, de gloriole tout ça disparaît complétement. Seul subsiste, vaguement, malgré la disparition de tout ce qui est de la question de la malédiction au sein de la communauté scientifique, le thème de la superstition et l’inquiétude face à l’évolution de l’être humain au tournant du siècle. La méthode de l’adaptation par l’élagage fonctionne parfois. Pour ce qui est de The Relic, c’est un échec. D’autant que ce qui est perdu en matière première n’est pas gagné pour autant en dynamisme, en puissance d’évocation, en spectacle... Tout est amené rapidement au détriment de la tension (la soirée d’inauguration est vite là, le carnage... pas vraiment), de l’atmosphère mais surtout d’une certaine forme de logique. Le résultat est brouillon, incohérent et la révélation finale, qui passait à peu près dans le livre parce que les auteurs avaient pris le temps de l’amener ne passe plus du tout à l’écran.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 33  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — En toute discrétion | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Jogging dans un quartier résidentiel

    De jour ou de nuit.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Super pouvoir | Réveille son instinct de flic

    « Je le sens dans mes tripes », « C’est trop calme »

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Ouh ! | Politicienne corrompue
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « À côté de.. [insérer un nom], c’était un enfant de chœur »
    — Insulte | « Vous me faites vomir ! »

    & variantes : faites gerber, dégouttez...

    — Répond | « À vos souhaits » (en écho à un nom compliqué à prononcer)
    — S’inquiète | « C’est trop calme » / « J’aime pas ça » / « J’ai un mauvais pressentiment » etc.

    « Ça ne colle pas », « Il y a quelque chose qui cloche »...

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau


Personnage > Interprétation

    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Mort | Big boss qui tue un sous-fifre pour l’empêcher de parler

    Généralement très peu de temps avant que les bons ne mettent la main dessus.


Personnage secondaire

    — Croquée en plein milieu d’une phrase

Réalisation

     ? | Caméo
    — Chapitrage façon bouquin
    — Course-poursuite | Voiture qui décolle et se retourne en l’air (suite à une collision)

    La touche eighties.

    — Dérapage au frein à main
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Mise en scène | Fluide visqueux qui goutte sur un personnage

    & variantes : sang qui tombe au goutte à goutte

    — Mise en scène | Se fait piétiner lors d’un mouvement de panique
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Plan d’une lampe torche allumée qui tombe au sol
    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Giclée de spray balancée pour révéler des rayons laser
    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Vie de merde | Révéillée à coup de seau d’eau

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Ouf c’est juste un ami qui fait une blague !

    Souvent un garçon (peut-être le benêt, le bon copain-confident-séducteur ou l’alphamâle...) qui fait peur à une fille (soit la final girl, soit l’espèce de petite délurée qui va crever salement dans 5 minutes)...

    — Faux suspense | Personnage stoïque qui en fait est mort

    Révèle une plaie dissimulée ou un couteau planté dans le dos quand on s’en approche

    — Faux suspense | Surprise par un animal

    Genre un chat ou un piaf qui vole bas

    — Mouvement cyclique du poignard du méchant s’approchant dangereusement du visage du héros qui finit par le repousser

    & variantes

    — Tirée par dessous la porte des chiottes

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Interprétation | Se cache les yeux devant une chute, un accident, une maladresse, etc.

Scénario > Dialogue

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Merci, Captain Obvious !

Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Fait tout péter en balançant | son Zippo

    La marque des gens stylés voilà tout.

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — N’importe quoi | Va savoir pourquoi la bestiole qui tue tout le monde d’un coup sec prend beaucoup de temps avec la final girl
    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.

    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

    — Défi | Fait ronfler le moteur de sa voiture à un feu en regardant le conducteur de la voiture d’à côté

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 33 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?