x

The Order

Les aventures de rabbi Jean-Claude
Rudy Calmeyer, qui a toujours eu un goût prononcé pour le risque et l'aventure, part à la recherche de son père archéologue. Ce dernier a disparu au Proche-Orient juste après avoir découvert un ancien manuscrit, ultime et très convoite chapitre d'un livré sacré appartenant à l'Ordre de la Trinité.
source synopsis et images : 777 Films Corporation
Fiche créée le 14 décembre 2022 et mise à jour le 16 décembre 2022
| 2
  • « Non, j’ai pété »
  • Mais enfin pourquoi cette séquence de compilation de tabassage à deux doigts du bêtisier avant le générique de fin ?

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Bagarre | Fait mine de partir avant de se retourner brusquement pour donner un méga pain

    Le coup classique bien roublard et surtout qu’on ne voit jamais venir de 10 km : très difficile à réaliser mais terriblement efficace.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Découpe un rond dans une vitre pour s’introduire dans un bâtiment

    Avec ou sans ventouse, à l’aide d’un laser, d’un diamant, etc.

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Lance des insultes depuis le volant de sa voiture
    — Méchant·e grand format qui reste stoïque après avoir reçu un coup de poing
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Ponctue ses phrases par un mot étranger

    Difficile de cacher ses origines ; ou bien pour faire stylé-nul ; au choix.

    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.


Personnage > Caractéristique

     ? | Hors des clous

    Ne respecte pas les règles ni les us de sa culture professionnelle.

    — Maladie | A peur du vide

    est sensible au vertige

    — Religion | Fait un signe de croix
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « J’comprends rien à ton charabia / Et en français, ça donne quoi ? »
    — Commente | "Putain, les femmes..." / « Ah, les bonnes femmes »
    — Déclare | « Que Dieu vous/nous/te protège/garde/vienne en aide etc. »
    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Menace | « Vous me le paierez ! » / « Je te tuerai ! »...

    & variantes : "Je le tuerai !", « Je te tuerai pour ça ! »

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Prévient | « Accroche ta ceinture »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — Récrimine | « Tout ça c’est de ta faute ! »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e

Personnage secondaire

    — Meurt en mitraillant en l’air

Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Course-poursuite | Voiture qui décolle, filmée en contre-plongée

    Woo-hooooooooooo !

    — Cut après qu’un personnage ait été assommé
    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Ouverture | Survol à basse altitude de vastes éléments naturels
    — Ralenti | Personnage qui saute une longue distance, un précipice, entre 2 immeubles, etc..
    — Technique | Panoramique pudique quand les personnages s’apprêtent à baiser

    Par delà la tête de lit, vers le plafond de la chambre, vers une fenêtre...

    — Technique | Plans utilisés plusieurs fois
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Course-poursuite | Tremplin improvisé pour motos ou voitures

    Du genre planches laissées par des ouvriers pour charger une remorque, etc...

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Wooosh !
    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Tension | Voiture piégée

    Et même pas un mot laissé sur un rouleau de papier chiottes.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Gag avec un animal
    — Neutralise/évite sans s’en rendre compte l’agresseur qui s’approche de lui en tapinois

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease
    — Cliché touristique

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Phrase-choc
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.

    — Signal | Imite des cris d’animaux

    Discrétion j’écris ton nom.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Titre du film énoncé dans le film
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Système d’alarme/de sécurité qui se déclenche alors que le personnage pense avoir réussi son coup

Scénario > Situation

     ? | Approché·e/recruté·e par une agence gouvernementale

    Le type n’a rien demandé mais a des capacités. À mille lieues de l’espionnage.
    & variantes : des contrebandiers interstellaires recrutés par un empereur galactique dont le fils a disparu par exemple.

    — Bagarre | Tourne de dos à une explosion, en marchant tranquillement
    — Détresse médicale | A besoin d’urgence de son inhalateur contre l’asthme
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sens moral

    — Karma | Méchant qui subit ce qu’il avait l’habitude d’infliger

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Violence sexiste | Mauvaise conductrice
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Brutasse | Violence policière
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.



Voir les 57 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

En bref, The Order c’est un petit film d’aventure un peu ésotérique, du moins, mettant en scène une société secrète... À sa tête Cyrus, incarné par le sympatoche Brian Thompson qui fait tout sauf leader de secte. Face à lui Jean-Claude Van Damme en aventurier chevronné qui sait se mettre tout seul dans la merde, a des relations sympathiques mais douteuses, quelques connaissances en art et en histoire et un père disparu au cours de ses recherches... Mmmmmh familier, tout ça.
L’ensemble est plutôt sympa, même si c’est parfois très mou, et souvent prévisible. Ce qui passe moins, c’est les combats. Ce qui aurait dû être une valeur ajoutée est finalement un gros point noir : c’est illisible, mal filmé, mal monté, truffé de ralentis totalement superflus qui attirent plus l’attention sur les défauts de réalisation qu’ils ne mettent l’accent sur la beauté du geste.
De la même manière, ce passage où Rudy (JCVD) intercepté par le service de sécurité du bâtiment qu’il cambriole répond à son complice qui lui demande dans l’oreillette si ce qu’il a entendu était un coup de feu : « Non, j’ai pété » ; c’est drôle (drôle inattendu plus que drôle drôle), mais ça fait sortir du film parce qu’on sent dans ce pet le cahier des charges et la réplique drôle hyper forcée qu’on case à la masse de chantier parce qu’il faut montrer que le personnage garde son sang froid en toutes circonstances.
Malgré tout, si pour toutes ces raisons, ce n’est pas un bon film, The Order reste plus fun qu’un Da Vinci Code au postulat tout aussi con-con, d’autant qu’on voit JCVD échapper à la police israélienne déguisé en rabbin. Et se mettre gentiment sur la tronche avec son pote Abdel Qissi.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?