The mortuary collection

Karma gauche
Dans la ville fantasmagorique de Raven's End, une jeune fille égarée se réfugie dans une vieille morgue décrépite. Le croque-mort excentrique raconte l'histoire étrange de la ville à travers une série de contes tordus, tous plus terrifiants les uns que les autres, mais le monde de la jeune fille est dérangé quand elle découvre que l'histoire finale... est la sienne.
source synopsis et images : Trapdoor Pictures Mountain Path Entertainment Alliance Media Partners
Fiche créée le 27 novembre 2021 et mise à jour le 15 août 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

 Un bon petit film à sketches comme à l’ancienne
 Le ton et l’ambiance générale sont plutôt réussis - même si visuellement, le film peut un peu pencher du côté pub pour cahiers Oxford -
 C’est toujours un plaisir de retrouver cette vieille fripouille de Clancy Brown. Le rôle de conteur lui va comme un gant
 Aussi bien les segments et que l’ensemble ont suffisamment de bonnes idées et de cœur pour qu’on passe outre l’aspect facile et prévisible que peuvent avoir certains retournements ou un peu pénible que peuvent revêtir les morales (qui demeurent objectivement un élément qui rentre dans la composition des contes traditionnels macabres ou non)



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 37  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Coolitude | Donne un bisou pour guérir un bobo

    Soit ça, soit souffler sur un bobo, les deux sont efficaces, surtout si c’est papa ou maman qui s’en charge.

    — Émotion | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Interprétation | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.

    — Passion et tension | Noue une relation interdite avec le ou la victime/témoin/suspect

    Exemple : dans le cadre de ses fonctions, l’enquêteur côtoie une femme (victime ou témoin), dont il va peu à peu se rapprocher ; il va tourner autour, la draguer plus ou moins consciemment et/ou ouvertement, alors que la déontologie lui interdit.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Souvenirs | Regarde un objet appartenant à son passé (rangé dans une boîte)
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Range des trucs dans son soutif

    En même temps quand on n’a pas de poches

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Ordonne | « Arrêtez/Attrapez-les/la/le ! »

    et variantes

    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Interprétation

    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.

    — Le petit bleu un peu couillon

    Se fait tuer une fois sur deux.


Réalisation

    — Course-poursuite | Voiture qui décolle et se retourne en l’air (suite à une collision)

    La touche eighties.

    — Équipe | L’équipe (au complet) avance (au ralenti) face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Contre-plongée de maison angoissante

    Les maisons hantées sont toujours filmées en contre-plongée, question de standing.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Gros plan | Chiffres des étages qui défilent dans l’ascenseur

    Vous êtes ici

    — Ouverture ou fin | Gros plan sur un vieux livre

    Qui généralement s’ouvre/se referme.
    Avec les pages qui défilent à mesure qu’on pose les éléments de départ.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Définition
    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Tension | Gros plan sur une poignée de porte qui tourne

    Clic, clic...

    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Toutes les lampes sont allumées

    Un séjour moyen c’est, deux plafonniers, cinq ou six appliques murales et quatre lampes de chevet. Sans compter que les lumières du couloir sont aussi allumées. Et ce même quand la maison a été assaillie par des méchants.

    — Photo de gars à la pêche
    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin

    — Tension | Compte à rebours
    — Tension | Panneau où sont épinglés des avis de disparition

    Il y a quelque chose de pourri à l’université


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Effet | Wooosh !

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Tension | Bloquée dans un ascenseur

    La lumière qui se coupe, les câbles et les freins qui montrent des signes de faiblesse, les vessies aussi, tout ça, tout ça... Une chance sur deux pour que les câbles lâchent en plus.


Scénario > Dialogue

    — Citation d’un personnage célèbre

    Pour la/le méchante, signe d’une culture et d’un raffinement qui le/la situe haut sur l’échelle sociale, et largement au-dessus de ses sbires.

    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Automédication
    — Éloge funèbre non conventionnel
    — Interruption des programmes pour un flash spécial

    Mauvais présage

    — Mort | Stupide

    Valable pour souligner l’absurdité de la vie : un personnage tombe dans l’escalier et se tue en voulant échapper à un danger.
    Mais aussi pour enfoncer le clou karmique quand il s’agit d’un personnage négatif : un sbire, quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, peut mourir de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Confession blessante

    Du type « Tu te souviens y a dix ans quand on t’a dit que XXX eh bien, c’est moi qui XXX. En bref j’ai sauté ta femme, buté ton hamster et vice et versa... »
    Le genre de séquence qui au choix est génératrice de tension, peut lancer le spectateur sur une fausse piste, ou est porteuse de charge comique.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Trop forte | Championne de la bricole

    Atteinte du syndrôme de McGyver, capable de fabriquer une fusée avec 3 trombonnes, un chouime et du PQ.


Scénario > Situation

    — Bagarre | Cache-cache dans les conduits d’aération
    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Passion | S’engueulent / se foutent sur la tronche avant de s’embrasser avec fougue

    Tu veux qu’on s’la donne ?! Tu veux qu’on s’la donne ?!


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Agissement | Boite après avoir été touché à l’épaule

    Mais (généralement) n’a aucune difficulté à utiliser son bras. Comme quoi, quand on veut on peut.

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Parler « banlieue »

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol

Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 37 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?