x

The Invention of Lying

A very naughty boy ?
Dans un monde parallèle, les mensonges – le concept même de mentir – n'existent pas. Pour les hommes politiques ou les publicitaires, comme pour monsieur et madame Tout-le-Monde, il n'y a pas d'alternative : toute vérité est bonne à dire, encore et toujours, avec les conséquences que cela engendre... jusqu'au jour où Mark Bellison (Gervais), un pauvre bougre à qui la vie ne sourit guère, developpe soudain le pouvoir inconnu de “dire ce qui n'est pas”. Il va vite se rendre compte que la malhonnêteté réserve un tas de bonnes surprises et, dans un monde où la parole a toujours été garante de vérité absolue, sa nouvelle aptitude lui assure une ascension fulgurante. Un mensonge en appelle un autre et leur prolifération s'accélère, mais Mark réalise que même ses histoires les plus invraisemblables sont reçues comme parole d'évangile. Alors que le monde entier est pendu à ses lèvres, la seule qui resiste encore à ses bobards est aussi celle dont il souhaite conquérir le cœur...
Titre original : Mytho-Man !

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Course-poursuite | Double des voitures en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Fuite | Acculé·es au bord du vide, sautent

    Les personnages poursuivis par les méchant·es se trouvent stoppés dans leur fuite par un précipice, l’extrémité du toit, etc. Ils/elles se prennent la main et sautent bravement dans le vide pour atterrir dans la mer, une piscine, un camion poubelle, etc.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Méchant·e grand format qui reste stoïque après avoir reçu un coup de poing
    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Soulagement marqué par une forte expiration
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.


Personnage > Caractéristique

     ? | Hors des clous

    Ne respecte pas les règles ni les us de sa culture professionnelle.

     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Loose | S’évanouit exagérément

Personnage > Citation

    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Récrimine | « Mais lâchez-moi, sales brutes ! »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Au chevet d’un·e proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)

Personnage > Méchant·e

    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.


Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...

    — Secrétaire qui échoue à empêcher quelqu’un d’entrer

    Peut apparaître dans l’encadrement de la porte du bureau de la direction, derrière l’importun·e, en adoptant une posture contrite.


Réalisation

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Main qui écrase un radio réveil en train de sonner
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Se braquent l’un l’autre, canons et visages séparés de quelques centimètres
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Plan drone moche
    — Tension | Suspendu·es à la télé/radio dans l’attente de nouvelles

    L’heure est grave quoi.


Réalisation > Accessoire et compagnie

     ? | Bouton actionné de manière improbable
    — Objet | observé minutieusement, qui pourrait révéler un indice ou receler un secret

    Un mystérieux médaillon en or, un fragment de métal inconnu, du mucus verdâtre, etc.

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Gros plan sur les aiguilles d’une horloge qui avancent

    & variantes.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Aaaah, ce petit air au piano en arrière-plan sonore des scènes qui se passent au restaurant

    Une certaine idée du raffinement

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Son de dessin animé : ressort, clochette, etc.

    Parfois totalement inattendu mais toujours d’un goût certain.

    — Musique | Classique
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !
    — Faux suspense | Scène de tension / d’action interrompue par un « Coupez ! »

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Faux suspense | Rêve éveillé ou fantasme

    Peut être accompagné d’un bruit de disque rayé.

    — Gag avec un animal
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Tripot ou casino

Scénario > Dialogue

    — Foule en colère
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.


Scénario > Élément

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Merci, Captain Obvious !
    — Renvoyé·e !

    Avec ses p’tites affaires dans un carton.

    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Confession

    Parce que le héros traverse vraiment une période de doute. Vraiment.

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe

    Là, c’est le moment émouvant où on est censé·e comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Enjeu | Empêcher une tuerie de masse (plus ou moins)

    Avec ses petits bras et en n’étant pas cru par la police.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Suspense | Mariage interrompu au moment où le prêtre demande si quelqu’un a quelque chose à dire

    Soit la personne qui a une objection arrive pile à ce moment-là en poussant les portes de l’église, soit il ou elle a attendu juste cet instant pour parler et on se demande bien pourquoi.

    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.


Thème > N’importe quoi

    — Stylé | Prend une graaaande inspiration avant de revenir à la vie

    Le cœur s’est arrêté depuis 8 min ? pas grave, on prend un grand bol d’air et tout est oublié.


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.



Voir les 20 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 18500000 $)

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Le concept de départ, un monde dans lequel le mensonge n’existe pas, est déjà sympa. Les situations cocasses coulent de source : les publicitaires incapables de mentir, les gens se pourrissent avec une naïveté désarmante, les maisons de retraite sont baptisées « A sad place for hopeless old people » au lieu d’arborer un nom fleuri... C’est cool. Mais mieux, Ricky Gervais arrive à en faire quelque chose qui va au-delà de l’enchaînement de gags puisque que l’invention du mensonge s’avère indissociable de l’invention de la religion. De là à dire que la religion est un mensonge, il n’y a qu’un pas que franchit Ricky Gervais sans problème mais avec une certaine élégance, du recul et de la tendresse.
En effet, Ricky Gervais ne va pas tant s’attaquer aux croyances et ce qui les génère (ici l’agonie d’un proche) qu’aux institutions, leur absurdité d’une part (certains passages sont assez proches de La vie de Brian des Monty Python) et, d’autre part, en filigrane, ceux qui ont su instrumentaliser les croyances et qui continuent de le faire pour asservir et s’enrichir.
Le résultat est un peu acide, mais aussi assez poignant, si bien qu’il apparaît, par certains éléments, comme un proto After Life.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?