The fist of death

Santo mais pas sans reproches


Titre original (ou alternatif) : El puño de la muerte
source synopsis et images : Cinematográfica Jalisco S.A Víctor Films S.A Victor Films
Fiche créée le 3 mai 2023 et mise à jour le 18 mai 2023
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  1. Les métamorphoses de la sorcière
  2. Le mannequin expédié au travers d’une hélice
  3. Santo qui endort un tigre de ses biceps

Des choses gentilles à dire sur ce film

El puño de la muerte t’assoit confortablement dans ton fauteuil, t’apporte une camomille, te masse les épaules, te fait un petit bisou sur la joue pour que tu fasses un gros dodo et là BAM !, il te hurle des insanités dans le cornet, te déloges de ton siège à gros coups de pieds avant de s’assoir sur ton dos et de te ramener les mollets derrière les oreilles. De manière toute cinématographique j’entends.
Pour être plus concret, il y a tout du long du film, un problème de rythme, chaque action étant montrée en temps réel : la petite troupe embarque à bord d’un petit canot ? On verra chaque personnage attendre patiemment, puis avancer, puis enjamber avec précaution le bastingage, un pied après l’autre, puis de trouver sa place avant que le suivant qui attendait patiemment jusque là, s’avance à son tour, puis enjambe avec précaution le bastingage... Une cérémonie type grande foire aux miracles de Lourdes autour d’un caillou en plastoc ? Chaque estropié y sera mollement amené, le caillou brillera mollement, le miracle aura lieu. Mollement. Même la première apparition de Santo, en train de se friter sur le ring est d’une longueur effroyable.
C’est dans ces moments-là, où toute vigilance est endormie que BIM !, on va avoir une sorcière aux gros nichons qui, derrière un mur de flammes pouet-pouet, va disparaître et réapparaître, tantôt en type bizarrement velu sans gros nichons, en serpent sans gros nichons, en tigre sans gros nichons... Pfuit, pfuit, pfuit. Ou qu’on va avoir notre Santo balancer un sbire en travers de l’hélice d’un avion (chouette moment mannequin soit dit en passant), se battre contre un tigre et lui faire une prise d’endormissement ou traduire les messages que s’expédient les indigènes par tamtam... Ou encore qu’on va avoir un oracle qui ressemble à C3PO.
Entre les deux, les gourmandises habituelles : des transitions absurdes, des reflets gênants et des ombres qui traînent toujours dans le champ, tout comme des spots d’ailleurs ; on passe du jour à la nuit en un plan et inversement avec une facilité déconcertante ; et niveau bagarre, c’est une orgie de coups avec le plat de l’épée ou qui passent entre le bras et le torse des comédiens...
Bref tout est brouillon et bancal tout en étant surprenant et déconcertant. Le côté magie du cinéma rend l’ensemble curieusement poétique ; Santo quant à lui reste une figure de héros justicier plutôt attachante.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 12 ingrédients et les 5 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?