Terreur sur la ville

Bon bin, je crois qu’ils ont affaire à un maniaque
1946. A Texarkama, une petite ville du Texas, une série de meurtres sème le deuil et la terreur. Le capitaine des Texas Ranger, la police et la ville entière traquent l'assassin.
source synopsis et images : American International Pictures Charles B. Pierce Film Productions
Fiche créée le 26 mars 2022 et mise à jour le 16 août 2023
À regarder uniquement entre amies
sur l'échelle de Slater
  2 regards incrédules :
  • L’assassinat à coups de trombone
  • En VF, les doubleurs n’essaient même plus, par moments, de synchroniser leur voix sur le mouvement des lèvres

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Le contexte : l’après-guerre, une ville modeste...
  • La première scène de Benson (Charles B. Pierce).
  • La scène dans le champ de maïs.
  • La fin.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 36  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Broie un gobelet/une canette d’une main pour manifester son irritation
    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Deuil | Parle à sa mère/son père/sa femme qui est au ciel
    — En toute discrétion | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Tension | Met la main devant la bouche d’un personnage pour l’empêcher de hurler (agression)
    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Caractéristique

    — Ouh ! | Politicienne corrompue
    — Profil | Barbare né pour semer la terreur et fracasser le crâne de ses ennemis

    Parce que la broderie, c’est surfait.


Personnage > Citation

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »
    — Supplie | « Ne me/lui faites pas de mal »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente


Personnage > Interprétation

    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Regard attendri de parent

    Petit sourire, tête inclinée, voire léger hochement d’approbation ou de fausse contrariété (aaah les jeunes...)


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Le petit bleu un peu couillon

    Se fait tuer une fois sur deux.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Que sont-elles/ils devenues ?

    Où on apprend qu’une telle a été condamnée, que celui-ci est devenu écrivain renommé ou juge fédéral et que celui-là a ouvert un bar à putes.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | de victime potentielle

    Cadrages de murs, de plafonds, de bosquets. Mouvements de caméra secs. Accompagnés parfois de bruits inquiétants ou des halètements de la personnes à travers les yeux de laquelle on suit l’action.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ceinture d’explosifs
    — Mur décoré de photos de femmes à poil

    Vestiaires, cabines de camion, algeco de chantier...

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.


Réalisation > Surprise !

    — Fin | Scoubidou

    Mais en fait, le coupable était M. Gringich, le directeur du parc d’attraction !

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Gag avec la police
    — Gag avec un animal
    — Quiproquo sur l’identité des personnages

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique

Scénario > Dialogue

    — Chapelet de gros mots
    — Phrase qui commence ou se termine par un sifflement

    Ou qui commence par un sifflement bien entendu.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.

    VF | Utilisation du mot « maniaque »

    Par exemple : « Le requin-tigre que nous recherchons est un maniaque. »


Scénario > Élément

    — Merci, Captain Obvious !
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.


Scénario > Situation

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces connes.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Piégée | Piège à base d’appâts humains

    L’idée qui vient naturellement quand on veut attraper un requin de 10 m de long, c’est de concevoir un piège où des humains sont les appâts : quoi de plus logique ?

    — Séquence d’autodénonciation collective destinée à protéger un personnage
    — Situation | La prière, c’est sacré
    — Situation | Topo de couloir

    Ces gens sont tellement occupés qu’un passage d’un couloir à l’autre est l’endroit idéal pour se faire expliquer la situation ou prendre des décisions.


Thème > N’importe quoi

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sens moral

    — Moment torride sanctionné par la mort

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Tenues légères

Thème > Testostérone

    — Brutasse | Tire un type hors de sa voiture par la fenêtre de sa portière

    Et c’est pas pour lui venir en aide.

    — Muscle | Retient les mâchoires d’un animal à mains nues

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 36 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sens moral

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?