x

Strange Brew

Bob et Doug fightent le capital
Deux ratés vivant de petites combines tentent d'arnaquer une puissante firme de bière et se frottent involontairement au plan machiavélique d'un employé peu scrupuleux.
source synopsis et images : Metro-Goldwyn-Mayer
Fiche créée le 28 septembre 2022 et mise à jour le 12 octobre 2022
| 1
  • Le chien de la famille qui vole, incrustation volontairement grossière sur une contrefaçon de la musique de Superman.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Mérite·nt réellement de crever

    Tant de conneries dans un si petit corps, ça laisse perplexe : en tout cas, sa mort ne sera pas une perte pour l’humanité.


Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied
    — Hèle un taxi

    New-yorkais de préférence. D’ailleurs, on ne trouve des taxis qu’à New-York (et dans une moindre mesure, à Marseille).

    — Mort | Détourne le regard d’une mort atroce

    Mort atroce généralement hors champ

    — N’importe quoi | Maîtrise des armes ou des outils complexes jamais manipulés auparavant

    Vous êtes banquier, vous vous retrouvez au beau milieu d’une guerre de gang ? Quoi de plus normal que de vous saisir d’un fusil d’assaut pour défourailler sur tout ce qui bouge, le maniement semble si facile.

    — Retenu·e et hissé·e hors de portée d’une menace
    — Soudoie un personnage pour obtenir un renseignement

    Avec des billets, des beignets ou autres.

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentil·les et méchant·es, la/le méchant·e fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Ordonne | « C’est un ordre ! »

    & variantes

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.

    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Parle de lui à la 3e personne
    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — La forte tête du pensionnat

    Celle qui se déplace à sa cour et qui rudoie les nouvelles.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Véhicule qui s’éloigne
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Pile-poil | Avant de mourir, un dernier baiser
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Plat brûlé
    — Course-poursuite | Tremplin improvisé pour motos ou voitures

    Du genre planches laissées par des ouvriers pour charger une remorque, etc...

    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — N’importe quoi | Eau limpide comme de la Cristalline™

    Plus pratique pour repérer un requin malicieux qui vous prend pour cible ou sauver sa femme qui coule doucement au fond de l’océan, les poings liés et inconsciente.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Stylé | Une de journal apparaissant en tourbillon rapide au centre de l’écran
    — Voiture qui s’encastre dans un élement type borne d’incendie après que son chauffeur se soit fait flingué

    & variantes.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Asile

    Abandonné ou non.

    — Dîner aux chandelles

    Avec des tonnes de bougies. Tellement de bougies que le dîner pourrait être suivi d’un rituel satanique.


Scénario > Dialogue

    — « Aaaaaaah ! » ou « Oooooooh » quand on sert un gâteau, une coupe de champagne, etc.
    — Aparté que tout le monde peut entendre
    — Foule en colère
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Référence grossière à la culture populaire
    — Séance d’identification de suspect·es

    « Donne-moi ces putains de clés, espèce de putain d’enculé. »


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Empoisonné·e - hey hey heeeeey !

    Touche les bons comme les méchants. L’empoisonnement peut s’accompagner de flous, des rires de connivence des personnages qui sont au courant, d’une musique sinistre, etc.
    Vaut aussi pour une drogue administrée dans le but d’endormissement.

    — Forçage de serrure à coup d’épingle

    Et variantes : carte de crédit...

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Tension | Piégé·e dans un véhicule sous l’eau

Thème > GI Joe

    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Agissement | La personne qui conduit ne peut s’empêcher de tourner la tête ou les yeux vers son interlocuteur / interlocutrice

    Ne vous inquiétez pas, je suis chauffeur·se de limousine !

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Élégamment propulsé·e par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Muscle | Entraînement physique débile

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.



Voir les 35 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Méchant·e

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Cartoonesque et absurde, Strange Brews met en scène deux crétins Doug Mckenzie (Dave Thomas) et son frangin Bob (Rick Moranis) aux prises (à leur insu) avec deux salopards en col blanc (Paul Dooley et Max Von Sydow) qui ont mis la main sur une brasserie familiale.
  • S’il faut s’accrocher un peu au début, ce proto Dumb and Dumber se révèle assez sympathique grâce à des délires plutôt réjouissants (parmi lesquels : de la corruption de secrétaire à coups de beignets, un avocat qui à une manière bien à lui de s’occuper de la presse, ou encore une technique de survie en milieu aquatique plutôt stylée...) et aux performances de Rick Moranis et de Dave Thomas mais aussi de Max Von Sydow dont la première apparition est particulièrement mémorable : le bonhomme sort en effet d’une pièce cachée derrière une mappemonde à loupiotes clignotantes très bondesque qui s’avèrent être les chiottes.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?