Saga Star Trek

Star Trek : la colère de Khan

Particule proto animée prise dans la matrice
À bord de l'USS Enterprise, vaisseau de la Fédération des Planètes Unies, l'amiral James T. Kirk accomplit une mission d'inspection de routine. Il reçoit un appel urgent du laboratoire spatial Regular One. Khan, brillant renégat et vieil ennemi de Kirk, s'est emparé d'un dispositif ultrasecret : le projet « Genesis ». À la tête d’une bande de surhommes génétiquement améliorés, Khan menace l’Univers entier…

Titre original (ou alternatif) : Star Trek II : The Wrath of Khan
source synopsis et images : Paramount
Fiche créée le 13 mai 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Je le reverrais avec plaisir
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  1. le cri des bestioles psychocontrôleuses ;
  2. le sifflet de mise au garde à vous ;
  3. les costumes et les coiffures de la Khan’s crew.

Des choses gentilles à dire sur ce film

Bon cette fois, je suis prêt pour le générique de debut sous forme d’économiseur d’écran space warp. Trois minutes pleines, hein, c’est pas d’la p’tite bière.

Avec Star Trek : la colère de Khan, on revient à du plus terre à terre, du plus simple. Ici pas de forme de vie inconnue, exit les entités supra-intelligentes proche de divinités, on se retrouve avec une bête histoire de vengeance. Une vengeance intégrale, inconditionnellement haineuse, absolue jusqu’au dernier souffle de son porteur, le fameux Khan du titre.
Cela dit, je le comprends tout à fait, le gars Khan : coincé sur un caillou avec une coiffure infâme, la seule possible proposée par l’unique salon de capilliculture de Ceti Alpha V. Pas simple à vivre.

L’histoire de cet épisode 2 de la saga, plutôt simple, se suit bien notamment grâce aux petites pépites nanardesques et autres croustilleries telles que :

  • la bestiole introduite dans le canal auditif qui pousse des cris à pisser de rire ;
  • les dégaines de la cohorte de fidèles de Khan, tout en costume découpé aux ciseaux et brushings aériens ; manque du mâchonnage de chouime à la menthe pour compléter le tableau punks de post-apo de la troupe ;
  • les costumes improbables (les cols des vestes de mission extérieures) ;
  • la station Regula 1... ou du moins le seul endroit qu’on en découvre ;
  • le labo/QG kitschounet à souhait ;
  • les conséquences des attaques entre vaisseaux qui occasionnent immanquablement et quels que soient leurs points d’impact des effets pyrotechniques douteux sur le pont des vaisseaux touchés ;
  • le sifflet de mise au garde à vous ou ce type en combinaison sur une poutrelle du spatiodock qui fait de grands signes d’au revoir à l’Enterprise.

Le clou du spectacle se concentrant tout entier dans la fin évidemment, très touchante et dont l’impact sur les spectateurices a dû être considérable (j’aurais aimé en faire partie !).

Un chouette film aussi, bien que totalement différent du premier, plus rythmé et kitsch.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 19 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Une sombre daube. Star Wars les a enterré. Effets spéciaux nullissime. Costume trop serrés sur des acteurs gros gras et trop vieux... Bref...je ne comprends pas l’engouement...

 »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?