Sputnik : Espèce inconnue

Far from home
À la suite d'un mystérieux incident dans l'espace, la mission de Constantin prend une tournure dramatique : son vaisseau se crashe, et son acolyte meurt dans d'inquiétantes circonstances. Plus étrange encore : Constantin ne semble se souvenir de rien. Il est alors amené dans un centre militaire ultraconfidentiel et soumis à une série de tests, afin de faire la lumière sur ce qui s'est réellement passé durant la mission. Tatiana, psychologue de renom, s'intéresse de près à son cas, et commence à réaliser l'impensable : Constantin n'est pas revenu seul, quelque chose sommeille en lui. Quelque chose qui pourrait tous les mettre en danger...

Titre original (ou alternatif) : Спутник

Des choses gentilles à dire sur ce film

Ceux qui s’attendraient à un Alien version russe risquent d’être déçus. Non, Sputnik n’est pas un Alien version russe ; s’il y a bien une bestiole agressive d’outre-espace (que certains ont l’ambition de transformer en arme), celle-ci n’arpentera pas de long en large les couloirs sombres et resserrés d’un vaisseau labyrinthiques, traquant une femme esseulée dans la pure veine du fantastique gothique. C’est avec La forme de l’eau finalement que Sputnik présente le plus de points commun, en terme de structure notamment, et avec la mythologie du loup-garou pour le personnage de Konstantin (Pyotr Fyodorov) et de son symbiote. Parce que, oui, l’organisme extraterrestre n’est pas un parasite mais un symbiote... Que Konstantin va vomir la nuit. Et quelque part, c’est beaucoup plus intéressant.
Le concept est bien amené, plutôt original. En termes de mise en scène, le rythme lent permet en première partie une immersion progressive, la pose de l’ambiance et des enjeux... Et malgré quelques longueurs, ça fonctionne. C’est un peu plus compliqué en seconde partie. La ponctuation du récit par des inserts pas forcément utiles rendant par ailleurs le tout assez laborieux.
Visuellement en revanche le film fonctionne parfaitement, la créature est plutôt chouette quant à l’ambiance de fin de régime communiste qui baigne le film des immenses bâtiment aux plus simples papiers peints, elle est particulièrement évocatrice.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 11 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Réalisation

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?