x

Special Correspondents

Sans sel ajouté
Un journaliste radio à New York se voit obligé de partir couvrir un conflit pour sauver sa place...
source synopsis et images : Bron Studios Creative Wealth Media Finance Unanimous Entertainment
Fiche créée le 12 décembre 2022 et mise à jour le 13 décembre 2022

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — À voix haute | Fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Court en se tenant le bras après une chute

    Bizarrement, un personnage qui chute à terre se relève souvent en se tenant l’épaule, jamais le genou ou la hanche.

    — Bagarre | Empêche un personnage d’en abattre un autre en retenant son bras ou en le poussant au dernier moment

    Rhâââââ !

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Famille | Jette sa bague

    ... de rage, de colère, de frustration. Peut ensuite aussi la regarder quelques secondes avant de détourner les yeux avec tristesse.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Passion | Se fait draguer
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)

Personnage > Caractéristique

    — Blues | N’arrive pas à se remettre d’une rupture

    Ouep. Dur.

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Vas-y : roule, roule, roule ! »
    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Rassure | « Je reviens »

    Et variantes

    — Rassure | « Tu lui diras toi-même »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Super pouvoir | Simple blessure au front / au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage secondaire

    — Journaliste fouille-merde

    Soit parce trop talentueux ou trop curieux·se, ou les deux.


Réalisation

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Plan du capitole, de la Maison blanche et autres sites officiels

    Avec accessoirement un drapeau qui flotte ou deux coups de trompette solennelle.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Vue aérienne de gratte-ciels accompagnée de sirènes de police

    & variante : panorama de ville, la nuit, accompagné de sirènes de police

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre un·e égal·e ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Plan large | Un personnage s’avance de face dans une foule compacte

    Souvent à contre-courant d’ailleurs.
    Souvent couplé aussi avec passage musical

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Rêves/souvenirs introduits par un effet de distorsion ou encadrés par des contours flous

    Comme dans les sitcoms mais le rose en moins.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Mort originale
    — Tension | Un poing sort des gravats

    & variantes


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Porte un costard sous ses habits

    & variantes : porte une tenue complètement différente sous ses habits pour se fondre dans la foule, changer d’identité et éviter de se faire repérer.

    — Tags et graffittis post-apo

    « La fin est proche » tout ça, tout ça...

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Musique | Emploi de hard-rock pour une scène de bagarre/massacre
    — Utilisation de hard rock dans un contexte badass
    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est bourré·e ou drogué·e (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Interprétation | Roule des yeux
    — Nourriture trop épicée
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Séance de shooting photos

    « Ouais, vas-y ! bouge ton corps. », « Allez Coco, donne-moi tout ce que tu as ! »

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.

Scénario > Élément

    — Automédication
    — Est calé·e sur la fréquence radio des flics
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.

    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Bagarre | Duel de fortes personnalités

    Y compris au sein du même camp

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Engueulade | Se fait remonter les bretelles par sa/son supérieur·e (et ami·e)

    Merde alors, c’est vrai, quoi !

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide
    — Toilettes | Conversation

    L’endroit où et se font et se défont rois et reines.


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie
    — Prostitué·e
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Moins que rien | James Bond | Sa conquête du moment se fait buter à cause de lui


Voir les 24 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Une reprise d’une comédie française dont le pitch - des journalistes qui se retrouvent à broder autour d’événements d’ampleur internationale faute de pouvoir traiter le sujet sur place - est dans l’absolu plutôt prometteur par l’un de ceux qui est le plus à même de le transcender... sur le papier Special correspondents ça s’annonce bien. Le problème, c’est que Ricky Gervais n’ajoute pas son coup de griffe habituel et qu’au final, on se retrouve face à une comédie relativement sympatoche mais sans plus, qui aborde de manière beaucoup trop superficielle tout ce qui est pouvoir de l’image, rumeurs, manipulations, gloriole, buzz...


«

je ne sais pas par ou commencer alors comme la dit une personne effectivement ce film ai la version anglaise de envoyés très spéciaux sauf que dans la version française les acteurs ont le charisme la dans ce film les acteurs sont vide l’histoire plate avec des acteurs qui eux même on l’air de s’ennuyer a faire le film un conseil pour une fois n’ai pas coutume regarder la version française .

 »

«
J'ai adoré ce film! Trop drôle et en même temps intelligent: c'est un film qui invite à ne pas avaler tout ce qu'on nous balance. Les 2 acteurs sont excellents (et Eric Bana que je découvrais, un beau gosse), j'ai passé un bon moment. J'ai pas apprécié que le couple de débiles soit ENCORE latino, ils ont tout le temps le mauvais rôle, ça gave. C'est LE point négatif du film.  »

«
Je n'ai pas vu "Envoyés très spéciaux", donc je ne vais pas pouvoir comparer, mais il s'agit à nouveau d'une grosse déception, voyant que Ricky Gervais joue et réalise ce remake. Extrêmement drôle dans la vie, il perd tout son piquant et son cynisme dans ses films. Ici, la caricature du journaliste est gentille et tellement peu réaliste (sauf peut-être d'un point de vue américain) que cela ne dérange même pas (dans le film, on s'informe encore uniquement avec la télévision...). Si l'histoire est plutôt sympa pour les deux premiers tiers du film, spoiler: le passage en Equateur est long et ennuyeux, sans aucun humour . Pas complètement mauvais, "Special correspondents" est juste une toute petite comédie.  »


Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?