x

Space Milkshake

Le canard avait les tentacules baladeurs
Quatre astronautes de rang inférieur sont coincés ensemble sur une station d'assainissement orbitale après avoir apporté un mystérieux appareil à bord de leur vaisseau et toute vie sur Terre a disparu. Ils ne savent pas qu'ils sont sur le point d'être attaqués par un canard en caoutchouc mutant nommé Gary, qui veut ouvrir un portail vers sa dimension maléfique et conquérir l'Univers.
source synopsis et images : Foundation Features
Fiche créée le 24 octobre 2022 et mise à jour le 25 octobre 2022

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

     ? | Théâtralise une anecdote
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Joue de l’orgue de manière théatrale

    Figure tragique.

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Se fait draguer
    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

     ? | Pulsion sexuelle féminine

Personnage > Caractéristique

     ? | Hors des clous

    Ne respecte pas les règles ni les us de sa culture professionnelle.

    — Maladie | Alcoolique
    — Passion | A peur de s’engager dans une relation sentimentale
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple
    — Virilité ou coolitude de confrérie étudiante

    Phrases ponctuées de Woo, de Yeah, gifles amicales, tope-là en tout genre... y compris tope-là de torse.


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglé·e ! », etc.

    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes

    — Ordonne | « Il faut qu’on parle »
    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Réagit | « À vos ordres ! »
    — Supplie | « Ne me/lui faites pas de mal »

Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Est vraiment le pire espion du monde

    Même mon chat débile ne se laisse pas prendre dans des pièges aussi grossiers.

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage > Méchant·e

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Sbire austère en costard et lunettes noires

Réalisation

     ? | Caméo
    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | d’une personne droguée / sonnée / victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Ambiance | Portes automatiques qui font « Pshiiiii... »

    Histoire de montrer qu’elles sont automatiques. Elles peuvent aussi faire « Wooosshhh... » ou « Haaaaaan... ».

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Intelligence artificielle de vaisseau : a un petit nom à la con

    Quand on a vu 2001 et Alien et qu’on veut faire pareil...

    — Intelligence artificielle de vaisseau : a une voix robotique

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Effet | Acrobaties Woosh

    Triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Wooosh !
    — Locution | Grognement générique de monstre ou d’alien

    Aucune originalité, à croire qu’on connaît le son que font les aliens ou les monstres.

    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !
    — Faux suspense | Scène de tension / d’action interrompue par un « Coupez ! »

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Est bourré·e ou drogué·e (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Fait des grimaces (dans le dos) / répète une phrase sur un ton moqueur

    Pas d’accord, humilié·e, le personnage attend que son/sa interlocuteurice ait le dos tourné pour lui faire des grimaces !
    & variante : personnage qui en imite un autre (dans son dos ou non) en reprenant ses phrases et en les prononçant comme un gamin
    Effet garanti sur nos zygomatiques.

    — Gag avec la police
    — Micro qui siffle pour souligner un speech gênant

    Rien de tel qu’un bon p’tit Larsen pour souligner une oratrice ou un orateur médiocre ou un discours improvisé.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Hôpital psychiatrique

Scénario > Dialogue

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Phrase-choc
    — Religion | Psaume 23

    « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal bla-bla-bla... » On peut n’avoir aucune éducation religieuse, ce psaume-là finit par devenir familier : un moment de doute, bim ! un enterrement, bim ! une séquence touche-pipi, bim !


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Nudisme

    Présence de naturistes qui n’a d’autres objectifs que rire grassement des naturistes et/ou montrer des bites molles et des seins flasques.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Passion | Moment d’intimité interrompu

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 21 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses à dire sur ce film

  • Des éboueurs de l’espace, une distorsion temporelle, un canard en plastique mutant... Space Milkshake sent bon la série B sympatoche, et les décors fauchés mais assez classes le confirment. Le truc con, c’est que Space Milkshake met un peu de temps à démarrer. D’ailleurs Space Milkshake ne démarre jamais vraiment. Il n’y a pas de tension, pas de propos non plus, les dialogues sont généralement assez plats et c’est dommage. Restent deux-trois idées plutôt fun dont l’obéissance aveugle à l’emploi du temps géré par l’IA du vaisseau quand c’est Scrabble, c’est Scrabble ou le running gag autour de la porte de la cabine que l’un des personnages peine systématiquement à franchir ; et puis Billy Boyd qui ne perd pas une occasion d’exhiber ses jambes maigrelettes, ça a quelque chose de rigolo. Mais voilà, c’est pas grand chose.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?