x

Sinbad

Bijou en polystyrène
Pour libérer la ville de Basra d'un sort jeté par un maléfique magicien, Sinbad le marin doit retrouver 5 pierres magiques. Son voyage le conduit jusqu'à l'île des Amazones, où la reine tente de le capturer. Il doit ensuite affronter des fantômes sur l'île de la mort et combattre son propre double...
Titre original : Sinbad of the Seven Seas
source synopsis et images : Cannon Group
Fiche créée le 8 novembre 2022 et mise à jour le 1er décembre 2022
| 1
  1. La scène ahurissante où Lou parle aux serpents puis, deux trois séquences plus loin, celle où il s’en fait une corde.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

     ? | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Sauve un frère d’arme
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Enlève ses lunettes | dans un moment d’incrédulité, de surprise ou signifiant

    Plus ou moins lentement selon l’urgence, l’intensité... de ce que le personnage a sous les yeux.

    — Famille | Court le/la rejoindre après avoir réalisé que c’était le bon/la bonne

    Souvent à l’aéroport, le/la rattrape juste à temps, déclare sa flemme et explosion de joie.
    Dans la rue dehors sous la pluie ça marche aussi.

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Interprétation | Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Lit une histoire à son gosse pour l’aider à s’endormir
    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Se gare pile devant la porte du bâtiment à visiter

    Pour les héros et héroïnes, il y a systématiquement et miraculeusement une place de libre juste en face de toutes les portes d’entrée du monde.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Interprétation | En fait des caisses
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Déclare | « T’es belle quand t’es en colère »
    — Déplore | « Je suis trop vieux/vieille pour... »
    — Menace | « Vous me le paierez ! »

    & variantes : "Je le tuerai !", « Je te tuerai pour ça ! »

    — Ordonne | « Plus vite, plus vite ! »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — S’inquiète | « J’aime pas ça »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Caractère | Baroudeur désabusé
    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes


Personnage > Méchant·e

    — Bagarre | Les méchant·es attendent patiemment leur tour avant de prendre leur raclée

    Comme à la Sécu.

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e
    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.

    — Profil | Méchant pleutre
    — Tension | Cri de rage ou de dépit

Réalisation

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Mise en scène | Moment wahouuuuu (émerveillement)

    Gros plan sur les visages, les yeux sont écarquillés, et les lèvres articulent un wahouuu (en détachant bien les deux syllabes). Ce dernier peut parfois être silencieux.

    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Tension | Un poing sort des gravats

    & variantes

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Bagarre | Épée brisée au cours du combat
    — Piège | Trappe dans le sol (pour faire disparaître des gens gênants)

    Avec ou sans toboggan, et débouchant ou pas sur une piscine pleine de piranhas, de requins, de crocodiles, etc., et pouvant être commandée par un bouton ou un levier.

    — Pouet-pouet | Décors

    Colonnes en polystyrène, rochers en mousse, porte blindée en carton, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Pouet-pouet | Photomontage grossier

    Même mon petit neveu fait mieux (et il n’est pas très doué).

    — Stylé | Lance son couvre-chef sur une branche d’un porte-manteau

    Il ou elle est fort·e. Et ne se prend pas au sérieux.

    — Tension | Chat dans le noir qui surprend

    & variantes

    — Toiles d’araignées de kermesse

Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Porte ouverte
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Crissement de pneus + accident de la route hors champ (gag)
    — Gag avec la police
    — Gag cartoonesque
    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Fête foraine ou parc d’attraction

    L’odeur des barbapapa et des pommes d’amour, les cris des personnes embarquées dans le grand huit, ces peluches gagnées à la sueur de sa carabine à plomb, l’orgue de Barbarie du manège aux chevaux de bois, toutes ces lumières colorées clignotantes et cette insouciance : le lieu idéal pour nos héroïnes et nos héros.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — Citation d’un personnage célèbre

    Pour la/le méchant·e, signe d’une culture et d’un raffinement qui le/la situe haut sur l’échelle sociale, et largement au-dessus de ses sbires.


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Merci, Captain Obvious !
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Scientifiquement non prouvé | Traces de transpiration esthétiques après un footing

    & variantes : après des travaux de bricolage, une poursuite, etc.

    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme

Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
     ? | Méthodes musclées
    — Plie une arme en métal à main nue

    Et incrédulité du sous-fifre situé à l’autre bout.

    — Stylé | Retient le bras d’un agresseur avant que son poing n’atteigne sa victime
    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.



Voir les 33 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Thème > GI Joe

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

En un mot, Sinbad version Castellari / Cannon, c’est chatoyant. De la couleur des vêtements de l’équipage on ne peut plus hétéroclite de Sinbad (Lou Ferrigno) (composé d’un viking nommé Viking, d’un chinois nommé Samurai, du prince Ali, du tandem comique cuistot gigantesque/nain malicieux) à la voile de son navire, tout respire le moyen-orient de kermesse et l’âge d’aluminium du film d’exploitation italien (mais aussi celui de la Cannon). C’est déjà un bon point... Ce n’est pas le seul.

Dans cette version, inspirée du travail d’Edgar Allan Poe nous apprend on en préambule, Sinbad, marin plus tant malin que bodybuildé, part pour sauver Bassorah de l’emprise du vilain vizir Jaffar (John Steiner over the top) à la recherche des cinq pierres sacrées de la ville (qui pour ressembler au virus du sida n’en sont pas moins garantes de la paix, la joie et tout le bordel) éparpillées aux quatre vents.
S’ensuivent des épreuves mises bout-à-bout (avec des redondances type piques de Sinbad lancées face caméra à l’adresse de Jaffar qui observe depuis Bassorah les réussites successives du colosse), des éléments incohérents, des allusions qui font référence à des passages qu’on n’a pas vu et qu’on ne verra pas (mention spéciale au monstre du palais dont les side-kicks de Sinbad sont chargés de s’occuper) et le déploiement de personnages qui, à l’image du bras droit de Jaffar, Soukra (incarnée par la walkyrie XXL Teagan Clive), ne semblent faire qu’acte de présence... autant de morceaux qui témoignent des aléas du projet d’abord prévu en série avant d’être redécouper en film.
C’est sympathiquement foutraque...

... Mais ça regorge quand-même de passages hallucinants et de détails croquignolets : Sinbad enfermé dans un cachot sympathise aux serpents puis s’en fait une corde pour pouvoir s’échapper quand il ne gonfle pas une montgolfière à poumons nus ; les morts-vivvants font houHHOuuuHouHOOUUU Houuuuuuu HOUUUUU, tandis que les piranhas aboient ; les amazones sont agiles et discrètes et le prouvent dès leur première apparition à coup d’acrobaties ; Samurai karatékate la gueule de sbires sur fond de musique aux accents très très orientaux.
En gros Sinbad c’est un diamant brut en polystyrène.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?