x

Roudram ranam rudhiram (RRR)

Y’en a beaucoup beaucoup trop, j’vous l’mets quand même ?
2022
À l'époque coloniale, en Inde, les anglais enlèvent une jeune fille d'une communauté tribale. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que cette tribu a un protecteur : Bheem. Peut-être que soleil ne se couche jamais sur l'empire britannique. Mais la force est du coté des justes.
source synopsis et images : Lyca Productions DVV Entertainment Pen Studios
Fiche créée le 16 août 2022 et mise à jour le 11 septembre 2022
| 3 |
  1. La scène du sauvetage de l’enfant cerné par les flammes ;
  2. Le fouet à clous ;
  3. Le tournoiement de moto.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Avait pourtant été prévenu·e de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais...

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Cours-poursuite | Tire dans un pneu
    — Course-poursuite | Saute pour atterrir sur un véhicule en marche

    Y’a des applis spécialisées aujourd’hui : 1 clic et hop ! un bus arrive à faible allure pile sous le pont sur lequel on se trouve ET dans la bonne direction. Les suppléments pour les péniches sont pas donnés, par contre.

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Mort | Détourne le regard d’une mort atroce

    Mort atroce généralement hors champ

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Soulève sa femme et la fait tourner dans ses bras

    Wooooooooooo !

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | Fait de la musculation dans sa cellule
    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

     ? | Gri-gri, porte bonheur, manie ou superstition

    Peut donner de l’épaisseur à un personnage... ou pas

     ? | Hanté·e par des souvenirs traumatisants
    — Blues | Sa femme, sa fille ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Maladie | Alcoolique
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglé·e ! », etc.

    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — Regrette | « Je crois que j’ai fait une grosse connerie. »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Fibre héroïque | Magnanime, épargne son adversaire après un combat à mort
    — Fibre héroïque | S’agite ridiculement sur place, les mâchoires crispées, mais ne peut rien faire pour aider son ami·e qui se fait tabasser sous ses yeux

    Il/elle fait moins le/la mariole, avec 50 fusils mitrailleurs pointés sur la tête.

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Fibre héroïque | Retourne les paroles du/de la méchant·e contre lui
    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme un·e bleu·e
    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e
    — Mort | Résigné·e, ferme les yeux au moment de mourir en semi-ralenti
    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.

    — Tension | Cri de rage ou de dépit

Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.


Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Grammaire | Alternance d’accélérés et de ralentis

    Pour une scène (d’exposition généralement) péchue.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Gros plan | Gueule d’un monstre, toutes dents et bave dehors

    Ksssssssssss

    — Gros plan | Solution qui gicle au bout d’une seringue
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Plan | Plongée sur un personnage au sol au milieu d’un groupe ou d’une foule

    Accompagnée le plus souvent d’une musique dramatique.

    — Stylé | Tire en sautant

    Ou saute en tirant, c’est selon...

    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Mobilier | Escamotable, révélant des équipements cachés

    Précieux dans les petits espaces.

    — Mort hors-champ | Gerbe de sang qui éclabousse un mur, une vitre...

    Ça c’est de la suggestion vieux...

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Glace sans tain secrète

    C’est aussi à ça qu’on reconnaît les méchant·es.

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Chanson | Chanson extradiégétique à la gloire du héros pendant des scènes-clé
    — Effet | Acrobaties Woosh

    Triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.

    — Woosh | Objet jeté au ralenti

Réalisation > Surprise !

    — Bagarre | Donne le coup fatal à l’arme blanche... mais en fait non : tranche ses liens pour la/le libérer !

    Oh, c’est bien foutu quand même !

    — Faux suspense | Tire sur les entraves, les gardes... ou simplement à côté de la personne désignée comme cible
    — Tension | Moment de tension interrompu par une sonnerie de téléphone

    Les gens appellent toujours au mauvais moment. Surtout ceux qui demandent si t’as fait des travaux d’isolation récemment.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est éclaboussé·e par un fluide

    Ou plus généralement recouvert·e.

    — Gag avec un animal
    — Quiproquo de langue

    La langue est mal parlée et donc mal comprise ; occurrence plus fréquente sur des langues étrangères.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Motel miteux
    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gros mensonge pour cacher son réel état de danger
    — S’adresse à son ennemi invisible ou absent | « Je sais que tu es là », « Qu’est-ce que tu mijotes ? »...

Scénario > Élément

    — Automédication
    — Critique de la bureaucratie
    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — La nature paye cher pour la connerie humaine

    Pollution décomplexée, faune ou flore détruite parce qu’incomprise alors qu’elle n’a rien demandé, c’est pas sa fête, à l’environnement.

    — Référence grossière à la culture populaire
    — Ultimatum de PDG
    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Baisse de tension / fusibles qui sautent au moment opportun

    Oh noooooon je vais devoir m’aventurer toute seule dans cette cave toute sombre !

    — Deus ex-machina
    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Bagarre | Duel de fortes personnalités

    Y compris au sein du même camp

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces con·nes.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Tension | Doit s’échapper avant la destruction imminente de...

    ... la base secrète, le vaisseau ennemi, etc.

    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchant·e.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Bagarre | Soldats d’élites surentraînés qui se font dégommer comme des quilles

    On se demande vraiment s’ils n’ont pas eu leur permis de tuer dans une pochette-surprise.

    — Méthode de pro | Langage des signes de commando

    Pour communiquer en toute discrétion.


Thème > N’importe quoi

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Impossible, mais pourtant réussie | Action de précision dans des conditions ultra-chaotiques

    On se sent tout·e petit·e devant tant de dextérité.

    — Impossible, mais pourtant réussie | Évasion

    & variantes

    — Non-suspension d’incrédulité | Retournement de situation improbable

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Wacisme

Thème > Sens moral

    — Karma | Méchant qui subit ce qu’il avait l’habitude d’infliger

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Méthodes musclées
    — Mâle dominant | Face à face avec une grosse bestiole, les yeux dans les yeux

    Cerveau reptilien, animal en soi, badass, grosse paire de couilles, tout ça tout ça.

    — Muscle | Entraînement physique débile

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Objectification viriliste | Corps musclé mis en valeur

    Tablette de chocolat, ombres qui soulignent les muscles, etc.

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.



Voir les 84 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 69000000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sens moral

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Jusqu’où ira S. S. Rajamouli dans la démesure ? Sans doute encore très loin et c’est carrément pour me plaire, parce que le grand spectacle, c’est beau quand c’est bien fait.
    Et là ben c’est le cas. Les drames shakespeariens s’enchaînent, tous les niveaux à saturation, mais le film rappelle constamment que l’histoire narrée sous nos yeux n’est qu’un conte, que personne de meure vraiment, que les situations terribles ne sont que fictions : des frissons sans crainte permettent de se détendre tout en étant en empathie maximale et sans danger avec les personnages ;
  • Les moustaches, omniprésentes ;
  • Les sadiques Buxton (Alison Doody et Ray Stevenson) ;
  • Les 2 héros qui se donnent à fond (N.T. Rama Rao Jr. et Ram Charan) ;
  • Les chorégraphies d’action (à défaut des cascades numériques).





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?