x

Riddick

Riddick head
Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.
source synopsis et images : Universal Pictures Radar Pictures One Race Riddick Canada Productions
Fiche créée le 13 décembre 2021 et mise à jour le 7 septembre 2022

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal

Personnage > Agissement

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Montre un truc du doigt

    Souvent un repère géographique lors d’un périple à pied, ou un·e fugitif·ve, etc.

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Se fait draguer
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Loose | Est en train de perdre pied
    — Religion | Fait un signe de croix
    — Stylé | Nom de héros trop badass pour être vrai
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Commente | « J’aime bien ce/cette petit·e nouveau/nouvelle »
    — Déclare | « Les affaires reprennent ! »
    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme un·e bleu·e
    — Mort | Le chef des méchants (ou le traître) meurt toujours le dernier

    Autrement dit, tant qu’un de ses sous-fifres reste en jeu, il pourrait survivre à une décapitation.


Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Meurt en mitraillant en l’air
    — Petit·e génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Bullet time
    — Gros plan | Gueule d’un monstre, toutes dents et bave dehors

    Ksssssssssss

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Découverte d’un·e mort·e

    Comme dans les épisodes de l’inspecteur Barnaby, qui commencent tous par la découverte d’un cadavre.

    — Plan rapproché d’un pied qui sort d’une voiture filmée au ras du sol

    Pour plus de style, on peut rajouter un ralenti, un fond sonore à la basse voire équiper le pied d’une santiag ou d’une bottine en croco.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Caché·e

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Tension | Masques qui tombent du plafond de l’avion après une chute de pression

    Plus des trucs qui volent si un hublot a été pété en amont.

    — Tension | Victime traînée hors champ

    On me voit, on me voit plus.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Tension | Objet qui était là et qui n’y est plus...

    Et c’est pas un faux raccord.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Locution | Grognement générique de monstre ou d’alien

    Aucune originalité, à croire qu’on connaît le son que font les aliens ou les monstres.

    — Tension | Bruit de battements de cœur

    Be bop euh loula


Réalisation > Surprise !

    — Enlevé·e par une bestiole depuis le plafond

    & variante : enlevée depuis le ciel... Avec un personnage qui laisse une fois de plus dans les mémoires cette image de jambes pédalant dans le vide.

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | Tire sur les entraves, les gardes... ou simplement à côté de la personne désignée comme cible

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Gag avec un animal
    — Passe par la fenêtre après avoir manqué la cible de son coup de pied sauté
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Cliché touristique

Scénario > Dialogue

    — Aparté que tout le monde peut entendre
    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Phrase-choc
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Face à face de négociation

    Les yeux dans les yeux, le vent opportun, les woosh, les ralentis, les appels de phares tout ça tout ça

    — Merci, Captain Obvious !
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Le moteur redémarre juste avant que la menace atteigne sa cible

    Poursuivie par un tueur sanguinaire, l’héroïne ne parvient pas à faire démarrer sa camionnette ! Heureusement, le moteur redémarre pile-poil alors que le vilain pas beau n’est plus qu’à 1 m d’elle : ouf !

    — Tape un scandale en public pour sauver sa peau

Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Reportage diffusé en direct qui semble avoir fait l’objet d’un montage (à reformuler)

    Raccourcis narratifs générateurs d’incohérences du type :
     Reportage diffusé en direct qui semble avoir été tourné avec plusieurs caméra et avoir fait l’objet d’un montage...
     Images captées par des caméras de surveillance que l’angle de prise de vue rend inexistantes

    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.

    — Violence sexuelle | Enlace une femme pour lui apprendre à jouer au golf, au tennis, au billard
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Muscle | Retient les mâchoires d’un animal à mains nues
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.



Voir les 30 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 38000000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Le personnage de petite ordure joué par Jordi Molla permet de rester éveillé parce qu’on ne va pas se le cacher, la cuvée 2013 de Riddick est plus molle que la plus molle de tes copines. Et puis c’est cool de voir Dave Bautista aussi qui a plus de gueule que l’acteur principal faut avouer. Et Katee Sackhoff, on en parle de Katee Sackhoff ?
  • La première partie un peu Riddick seul au monde ou presque était une bonne idée en soi.
  • Les body bags sont chouettes.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?