Parasite

Smouitch
1992. Les Etats-Unis vivent sous un régime paramilitaire. Au cours de ses recherches, Dean, un scientifique, absorbe un ver parasite particulièrement vorace qui se nourrit à l'intérieur de l'estomac humain avant qu'il ne soit suffisamment fort pour s'extraire du ventre de sa victime à la recherche d'un nouvel hôte. Dean parvient à s'en débarasser mais la créature s'enfuit. Dean et sa compagne doivent désormais la stopper, tandis qu'ils sont eux-mêmes poursuivis par un agent du gouvernement et un gang particulièrement dangereux.
source synopsis et images :
Fiche créée le 27 janvier 2023 et mise à jour le 18 mai 2023
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater
  1 regard incrédule :
  1. L’homme torche du final.

Des choses gentilles à dire sur ce film

Un film fauché de chez fauché peut être synonyme autant d’ingéniosité, de savoir-faire et de poésie que d’agressions visuelles, d’incohérences et surtout d’ennui, d’ennui et d’ennui. Parasite, c’est un peu des deux : une intrigue un peu bateau, qui s’enlise régulièrement ; une photo à l’aspect âpre mais qui fonctionne ; des attaques de bestioles plutôt appréciables, de l’attaque en tapinois classique mais fun (la scène de la couverture) à l’effet sympathiquement crade (une tête qui explose), mais beaucoup trop rares ; et des personnages dans l’ensemble assez caricaturaux qui, en revanche, évoluent dans un univers intéressant, ou du moins montré de manière intéressante.
En effet, faute de moyens pour montrer des trucs, l’univers dans lequel se déroule Parasite, qu’on peut reconstituer sans trop difficulté, est décrit par petites touches. Pas de texte déroulé ou de voix-off sentencieuse en introduction. Pas de flashbacks. Juste l’omniprésence du logo d’une entreprise/organisation ; la précision que tout ce qu’on peut consommer est en boîte et un intérêt marqué pour des citrons parce qu’ils sont frais ; des maniaqueries de commerçants patibulaires qui rappellent que le papier monnaie n’a plus court ou en tout cas n’en a plus longtemps ; des allusions à la ville... Comme si le village, isolé d’une soixantaine de pélos dans lequel évoluent les personnages, vivait dans un entre deux, pris dans les répercussions de ce qui a pu atteindre les mégapoles, et dans la préparation d’une nouvelle onde de choc à venir. Tout ça contribue, au même titre que l’image poisseuse, et une bestiole caoutchélatineuse à souhait et la musique de Richard Band, à asseoir une atmosphère étrange.
Bien entendu, comme tout film d’attaques animales ou de monstre qui se respecte, le vrai méchant de Parasite est un humain sans scrupules : un certain Ricus (Luca Bercovici) au faciès anguleux et monolithique équipé d’un mini-laser (le genre de truc qu’on utilise pour faire courir les chats) dissimulé dans sa manche. Et il n’hésite pas à s’en servir, que ce soit pour flinguer ou découper. Ce qui est plutôt coolos. Petit péché mignon, quand il finit au final par crever dans une explosion (bin ouais, c’est le méchant quand-même), on le voit passer du statut d’homme élancé en costard à homme torche gigotant bien protégé dans une grosse combi, gros gants inclus. Le tout filmé assez près et au ralenti.
Voilà Parasite est une petite bisserie loin d’être géniale mais loin d’être dénuée d’intérêt et, malgré ses baisses de régime, plutôt sympa à suivre.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 27 ingrédients et les 3 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?