Oppenheimer

Mou du chapeau
En 1942, convaincus que l'Allemagne nazie est en train de développer une arme nucléaire, les États-Unis initient, dans le plus grand secret, le "Projet Manhattan" destiné à mettre au point la première bombe atomique de l’histoire. Pour piloter ce dispositif, le gouvernement engage J. Robert Oppenheimer, brillant physicien, qui sera bientôt surnommé "le père de la bombe atomique". C'est dans le laboratoire ultra-secret de Los Alamos, au cœur du désert du Nouveau-Mexique, que le scientifique et son équipe mettent au point une arme révolutionnaire dont les conséquences, vertigineuses, continuent de peser sur le monde actuel…
source synopsis et images : Syncopy Universal Pictures Atlas Entertainment
Fiche créée le 23 décembre 2023 et mise à jour le 10 janvier 2024

Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

Mouais...
Ça se suit mais ça ne m’a jamais remué, alors que je m’enthousiaste pourtant facilement. Pour tout vous dire, j’ai largement préféré 2 loustics en bordée vu trois jours plus tard. Ce constat me semble encore en apparence plutôt inexplicable car le film n’est ni lisse ni sans saveur. Mais je ne parviens à m’ôter l’impression tenace que le film ne s’adressait pas à moi mais se parlait à lui-même, sans chercher mon approbation et tournant en boucle dans sa bulle de cinéma.
Après un Dunkerque perdant le nord et un Tenet flou, le gars Nolan peine à m’embraser avec son Oppenheimer formellement réussi mais paradoxalement à son sujet, sans drame. Je n’ai pas eu l’impression que l’aspect personnage d’Oppenheimer ait été assez développé au point de me captiver, comme celui de la bombe, à peine effleuré finalement au regard de l’horreur du crime. Reste le maccarthisme et les intrigues politicardes. Au bout de 3 h m’est resté un mauvais goût qui m’a giflé brutalement quand je me suis dit que j’aurais eu le temps de regarder Les Déguns 2 et Les SEGPA à la place.
Bref, une jolie déception.

Ah si, je me souviens finalement d’un moment fugace lors duquel je me suis bien bidonné, quand Oppenheimer griffonne à ses collègues de renoms un schéma ultra simpliste sur le tableau noir. Mais ramené au ratio émotion/durée du film, ça fait pas lourd.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 15 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Incroyable ! Meilleur Nolan et de loin ! Cillan Murphy mérite un Oscar, le film mérite un oscar. Parfait !

 »




« L'histoire est passionante et d'ordinaire j'adore Cillian Murphy mais là il est vraiment magistral. En bref c'est de la bombe atomique. »




« Tous ceux qui n'ont pas mis 5 étoiles sont des simples d'esprits bons qu'à regarder des fast&furious. »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?