My Name Is Bruce

La beaufitude des choses
Quatre jeunes adolescents de la minuscule ville minière de Gold Lick vandalisent un cimetière de travailleurs chinois du XIXe siècle lorsque l'un d'eux dérange un démon qui garde les âmes de 100 travailleurs tués dans un cambriolage. Jeff, l'adolescent qui a survécu, part à la recherche de son héros, Bruce Campbell, vedette de cinéma de classe B. Jeff kidnappe l'acteur et l'amène à Gold Lick pour sauver la ville. Bruce pense que c'est un cadeau d'anniversaire conçu par son agent, alors il joue avec lui, il fait preuve d'humour envers les citadins et discute avec la mère non-impressionnée de Jeff. Les corps s'empilent comme les démons slash. Qu'est-ce que Bruce fera quand il réalisera que Guan-Di, le démon, est réel?
source synopsis et images : Dark Horse Entertainment Image Entertainment
Fiche créée le 4 avril 2024 et mise à jour le 4 mai 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

My Name Is Bruce, c’est clairement le film qu’on aimerait adorer pour plein de raisons mais que plein de raisons nous empêchent d’adorer... Et c’est d’autant plus compliqué qu’il s’agit parfois des mêmes : humour cartoonesque drôle mais qui frise le lourdingue, Bruce Campbell et Ted Raimi qui s’éclatent quitte à parfois à le faire beaucoup trop...
En résumé, dans My Name Is Bruce, l’acteur Bruce Campbell est kidnappé par des villageois qui transposent sur lui les traits de caractère et l’habileté à défoncer de l’entité démoniaque de son personnage phare Ash Williams, pour les aider à combattre Guandu, la divinité malveillante qui les menace. C’est Galaxy Quest en à peine plus sale (le film, sensé faire écho à Evil Dead, manque cruellement de gore et de sauvagerie hallucinée) mais surtout en beaucoup moins maîtrisé.
Le versant autodérision de Bruce Campbell, montré en gros beauf assez éloigné de l’image qu’en ont ses fans, est très réussi, le versant fantastique beaucoup moins : là où l’un déborde d’acidité, de nervosité et d’enthousiasme, l’autre apparaît comme timide, mou, laborieux et bâclé... c’est d’autant plus dommage que Guandu est pas trop mal foutu. L’absence d’homogénéité de l’ensemble est rendue flagrante par l’espèce de romance entre Bruce et la mère de son plus grand fan (Grace Thorsen). Prévue pour servir de liant, son côté artificiel peut sortir du film plus qu’il en maintient la dynamique... laquelle est déjà bien malmenée par les apparitions régulières et plus ou moins réussies de Ted Raimi dans des personnages différents.
En fait le principal intérêt du film réside surtout dans la manière dont est posé le Bruce Campbell fictif qui préfigure la version Ash VS Evil Dead de Ash Williams : dépravé et sexiste, drôle et égoïste, loser splendide qui se découvre occasionnellement un petit cœur. Bruce Campbell est un peu le chaînon manquant entre le Ash de Evil Dead 3 et le Ash de l’épopée télé.
My Name Is Bruce, c’est dans l’ensemble assez fun, quoique parfois longuet... ça aurait pu être tellement mieux...



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 48  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Se tape des « bonnes meufs » dans son propre film

    On est jamais mieux servi que par soi-même.


Personnage > Agissement

    — Automédication | Arrête une hémorragie avec du Chatterton
    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Drame | Ferme les paupières d’une morte
    — En toute discrétion | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Fait semblant de dormir
    — Poursuivie ou traquée par une foule

    Est aussi bien un élément de tension qu’un ressort comique.

    — Stylé | Ponctue ses phrases par un mot étranger

    Difficile de cacher ses origines ; ou bien pour faire stylé-nul ; au choix.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !


Personnage > Caractéristique

    — Mégalo | Parle de lui à la 3e personne
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Menace | « Je vous tiens, cette fois ! »
    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Rassure | « Tu lui diras toi-même »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage secondaire

    — Meute de fans
    — Passe son temps à apporter des documents aux membres du QG

Réalisation

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Embuscade | Voiture à l’arrêt devant, voitures qui arrivent à l’arrière et sur les côtés
    — Fin | En miroir du début
    — Gifle de femme outrée interceptée
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | La caméra bouge pour simuler un tremblement de terre ou une secousse

    & variantes

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Mort hors-champ | Gerbe de sang qui éclabousse un mur, une vitre...

    Ça c’est de la suggestion vieux...

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit éxagéré | « Cling » qui accompagne un clin d’œil
    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Effet | Gazouillis d’oiseau après un choc sur la tête
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son de disque rayé (distorsion)

    Proposition pour distinguer cette entrée du disque rayé pur et dur.

    — Effet | Wooosh !

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Personnage stoïque qui en fait est mort

    Révèle une plaie dissimulée ou un couteau planté dans le dos quand on s’en approche


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Crissement de pneus + accident de la route hors champ (gag)
    — En fait des caisses (personnage)
    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Interprétation | Se cache/ferme les yeux devant une chute, un accident, une maladresse, etc.
    — Pense à tort être la raison de la frayeur ou de la fuite de son adversaire

    La véritable raison peut être un autre personnage plus mastoc (allié) apparu dans son dos ou à ses côtés, ou bien une menace (monstre, véhicule, élément naturel) qui lui a échappé, etc.

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease
    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gémissements, geignements ou cris répétés

Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Titre du film énoncé dans le film

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Deus ex-machina
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Ouverture | Personnage qui sort de taule

    Libéré... ou non.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Technique | Lampe torche du personnage que l’éclairage du plateau rend inutile

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Asianophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Bruit de klaxon appliqué à un pelotage de fesses ou de nichons
    — Violence sexiste | Mauvaise conductrice

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 48 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?