My Boyfriend’s Back

Rions un peu avec la décomposition
source synopsis et images : Touchstone Pictures Buena Vista Pictures
Fiche créée le 26 avril 2024 et mise à jour le 26 avril 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

Comédie romantico-fantastico-adolescente signée Bob Balaban, My Boyfriend’s Back met en scène la non-vie de Johnny, un lycéen revenu d’entre les morts (Andrew Lowery) pour aller au bal de fin d’année avec celle pour qui il a le béguin depuis sa petite enfance (Traci Lind). Là où ça coince, c’est que si elle avait bien accepté d’être sa cavalière, c’est uniquement parce qu’il lui a fait sa proposition tandis qu’il agonisait entre ses bras... autant dire qu’elle n’a pas spécialement envie d’y aller avec lui surtout qu’elle a déjà un mec (Matthew Fox). Comme si ça suffisait pas, il se trouve que notre lycéen zombie se décompose à vitesse grand V et que le bal, s’il peut toujours espérer convaincre Missy de l’y accompagner, bin, c’est quand-même loin.
On l’aura compris, la partie fantastique du film sert à appuyer son registre comique. La figure du mort-vivant ne présente aucune correspondance ou presque avec le zombie moderne développé depuis La nuit de morts-vivants. Pas de contamination, pas d’altération des facultés cognitives, pas de réel danger et, si Johnny développe effectivement un peu d’appétit pour la chair humaine, c’est surtout parce que c’est ce qui va lui permettre de se maintenir sur ses pieds jusqu’au bal sans que ses chevilles ne se disloquent et que sa chair ne se répande sur toute la rue.
Sa condition de mort-vivant constitue essentiellement un élément de décalage sur lequel vont reposer pas mal de situations comiques et notamment une banalisation complète de son état (« C’est parce que je suis mort, c’est ça ? ») mais aussi une bonne source de gags basés sur la décomposition. Une séquence de bécotage sera ainsi interrompue par une oreille qui se détache, sans, au passage, que ça n’appelle de réaction outrée ou dégoutée de la part de sa partenaire, tandis que plus tard, c’est carrément la bite que Johnny va perdre et que l’on devine rouler le long de sa jambe de pantalon. Du comique assez inoffensif en somme, même si certaines thématiques pouvaient encore être taboues à l’époque.
Moins incisif au final que Parents dans lequel un petit garçon découvrait que ses parents s’adonnaient au cannibalisme, My Boyfriend’s Back réalisé quatre ans plus tard, donne quand-même lieu à un portrait de l’american way of life qui sans être particulièrement acide malheureusement, reste assez savoureux, Bob Balaban y présentant une société au mieux indifférente (la professeur de Johnny lui rappelle à son arrivée en cours quelques jours après son enterrement qu’être mort n’est pas une raison suffisante pour se permettre d’arriver en retard), au pire prête à régresser au statut de villageois de film d’horreur gothique tout en torches et en fourches.
Malgré un côté un peu sage, avec un final heureux tombé comme un cheveu sur la soupe (après tout, c’est une production Touchstone avec Disney derrière), My Boyfriend’s Back reste plutôt fun... d’autant qu’on y croise quelques acteurs débutants devenus grands comme Matthew Fox mais surtout Matthew McConaughey ou Philip Seymour Hoffman qui se la joue Terry Gilliam en
side kick grimaçant.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 35  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Diversion grossière permettant de gagner du temps

    Questions stupides, confessions saugrenues, « Oh vous avez vu ça !? » et autres comportements vaudevillesques destinés à permettre à un troisième personnage de s’éclipser, de dissimuler un objet compromettant, etc.
    Gag, tension ou les deux.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Poursuivie ou traquée par une foule

    Est aussi bien un élément de tension qu’un ressort comique.

    — Stylé | Démontre son habileté avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentilles et méchantes, la/le méchante fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Tension | Fouille les toilettes les unes après les autres

Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Questionne | « Qui a éteint la lumière ? »
    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Caractère | Est pote avec tout le monde

    Scène de présentation : et vas-y que je rigole fort, et vas-y que je fais des tope-là à n’importe qui, et vas-y que les nénettes me reluquent les fesses.

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.


Personnage > Méchante

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer une gentille, le méchant explique son plan

    — S’enfuit à bord | d’un avion

    Ou assimilé.


Personnage secondaire

    — Alpha mâle sportif et bas du front

    Amateur de bière bas de gamme et de grosses bagnoles/de sportives rouges à bandes blanches. Oh, et il porte la veste rembourrée de l’équipe de foot.

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive

Réalisation

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Gros plan sur les aiguilles d’une horloge qui tournent vite

    Dans un sens ou dans l’autre.

    — Habillage | Placement de produits
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Long zoom avant/arrière depuis/jusqu’à l’espace
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Tension | Un poing sort des gravats

    & variantes


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Tension | Écrase du talon son téléphone pour ne pas être pistée

    & variantes : téléphone jeté dans une poubelle ou par la fenêtre d’un véhicule en mouvement.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | de morsure
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Effet | Gazouillis d’oiseau après un choc sur la tête
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Des grosses lunettes qui font des gros yeux
    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag cartoonesque | Entraînée par son élan, continue tout droit au lieu de tourner
    — Portière de voiture arrachée parce qu’ouverte trop brusquement et au mépris de la circulation
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bal de promo

    Avec punch, robes rose bonbon, humiliations, tout ça tout ça

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)

Scénario > Dialogue

    — Foule en colère

Scénario > Élément

    — Déclaration d’amour grandiloquente

    En chanson, en public, toussa toussa...

    — Mort | Stupide

    Valable pour souligner l’absurdité de la vie : un personnage tombe dans l’escalier et se tue en voulant échapper à un danger.
    Mais aussi pour enfoncer le clou karmique quand il s’agit d’un personnage négatif : un sbire, quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, peut mourir de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Balle arrêtée par un objet porté dans une poche
    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Deus ex-machina
    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Agissement | Observe son propre enterrement

    Pour le monde, il/elle est morte, mais désormais, dans l’ombre, le combat ne fait que commencer.

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Menace | Impliquant la bite et/ou les couilles

    Comme si y avait pas d’autres trucs qui dépassaient...

    — Piégée sous des décombres

    & variantes : des gravas, un rayonnage, jambe coincée par une poutrelle d’acier, etc.


Thème > N’importe quoi

    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Lycéennes incarnées par des acteurs ou actrices de plus de 25 ans

    & variantes du type étudiants joués par des trentenaires ou des quadras (et non c’est pas des auditeurs libres ou des gens qui ont choisi de se réorienter).

    — Trop conne | Abandonne son arme sans raison

    Le plus souvent, pour les armes à feu, parce que le chargeur est vide...

    — Trop conne | Comment a-t-il/elle fait pour ne pas remarquer ce cadavre tout de suite ?

    Bon sang il est à tes pieds !


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 35 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?