MSG Lion Heart 2

Trop
Un danger terrible menace l'Inde : l'armée pakistanaise, alliée à des extra-terrestres belliqueux, souhaite mener lui une guerre sans merci. Lion heart, plus puissant que jamais et épaulé par des armes sophistiquées, parviendra-t-il à arrêter ce drame ?

Titre original (ou alternatif) : Hind Ka Napak Ko Jawab
source synopsis et images :
Fiche créée le 18 juin 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Je le reverrais avec plaisir
À voir absolument
sur l'échelle de Slater
  6 regards incrédules :
  1. l’hélico ;
  2. le drone ;
  3. la séance de muscul ;
  4. les chiens ;
  5. la voiture-hélico
  6. la soucoupe.

   VU SUR COBRA VIDEO CLUB  


Des choses à dire sur ce film

J’étais pas prêt, c’est vrai.
Pas prêt à l’avalanche, au déferlement de beaucoup trop de... beaucoup trop de tout dans ce MSG Lion heart 2 : perruques improbables, décors en carton (ce poste frontière pakistanais), couleurs franches se livrant une bataille sans merci pour nous rendre aveugles, impérialisme crasse, éléments de scénario approximatifs, etc.
Trop de tout oui, mais trop de tout mal exécuté. Et tout le temps. Rien ne va jamais dans ce film ; seules les protagonistes n’y trouvent à redire. Je peux prendre l’exemple du bureau d’un ministre sis dans une pièce de 12 m2 meublé d’un fauteuil bon marché, d’une table et de 2 chaises de jardin pour les visiteuses et visiteurs (j’exagère à peine), certes très coloré mais qui ne pourra jamais correspondre dans l’esprit de quiconque au bureau d’un ministre. Le parallèle avec des films comme Trepanator et sa scène de confrontation entre des dirigeants internationaux vient à l’esprit, mais à la différence notable que le film de Moutier ne veut pas en fiche plein la vue quand MSG Lion heart 2 veut nous époustoufler à chaque instant.
Je me contredis immédiatement et rends un gramme de crédit à sa sainteté Gurmeet Singh qui parvient évidemment à nous époustouflurer à qui mieux-mieux : tant d’assurance de sa part, sûr de sa superbe aux commandes d’un hélicoptère miniature en contreplaqué et boîtes d’œufs ou chevauchant au ralenti et à 15 km/h sa moto rose de 80 cm3.
Après l’écoute des 5 formidables épisodes de Nanarland sur l’homme et ses films, difficile de voir cet égo-trip a priori sympathique comme autre chose qu’une folie hypernarcissique délirante, malsaine et fascinante à regarder depuis son canapé.

Les scènes insipides s’enchaînent souvent brutalement, ponctuées d’explosions numériques fabriquées sous Paint, et font bon gré mal gré avancer une intrigue aussi peu claire que la conscience du réalisateur-scénariste-dialoguiste-décorateur-monteur-compositeur-acteur-etc.

Au final, peu d’ingrédients de bingo mais un bon gras enrobant chaque pixel d’image.
Assurément un film à voir.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 29 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Élément

Thème > GI Joe

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sens moral

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Lire la fiche de ce film sur

   


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?