Mission Alcatraz

Saucisse-de-Francfort est dans la place
Alcatraz vient de rouvrir. C'est aujourd'hui une prison de très haute sécurité, bénéficiant des toutes dernières techniques de surveillance. Alors que Sascha, un agent du FBI, s'y trouve enfermé pour une mission secrète, un commando prend d'assaut le célèbre pénitencier afin de faire libérer Lester, un détenu condamné à mort. Ce dernier est en fait le seul à connaître l'endroit où est cachée une somme de plus de deux cent millions de dollars. Sascha va avoir fort à faire face à cette bande de criminels extrêmement dangereux et organisés.

Titre original (ou alternatif) : Half past dead
source synopsis et images : Franchise Pictures Screen Gems Modern Media Filmproduktion
Fiche créée le 28 mars 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Je le reverrais avec plaisir
sur l'échelle de Slater
avec Steven « La saucisse » Seagal
  4 regards incrédules :
  1. la matraque-taser défibrillateur
  2. le basket improvisé par les prisonniers
  3. la démarche de gorille de Steven
  4. les virevoltes de baffes

Des choses gentilles à dire sur ce film

Ce film, c’est comme un polar d’action routinier à la limite du navet qui aurait mal tourné : la faute a une multitude de micro pétages de plomb qui le transcendent pour en faire un film assez sympa au final (à condition toutefois d’aimer un minimum le 3e degré, qu’on s’entende bien).
Quand j’évoque ces petits riens qui font tout, je pense à :

  • au mur-écran d’ambiance picturale pour le condanmé à mort (Bruce Weitz) ;
  • ces petits détails croustillants comme le très léger haussement de sourcil approbateur de la juge de la Cour suprême devant la pugnacité du dirlo hispanique de la prison (Tony Plana), qui plus est surnommé El Fuego, hahaha !
  • la femme dure-à-ciure du commando (Nia Peeples) suspendue à une corde, qui défouraille à l’UZI à tirant à moitié la langue comme un enfant de CP qui s’applique à écrire entre les petites lignes ;
  • le condamné à mort qui souhaite passer ses derniers moments avec Steven pour papoter de son expérience de mort imminente et de karma ;
  • cette chaise électrique qui sort d’une trappe dans le sol comme dans les meilleurs (ou les plus mauvais) James Bond : mais qui fait ça ?! ;
  • la scène de soins d’urgence durant laquelle Steven utilise, avec succès !, une matraque-taser comme défibrillateur ;
  • Steven qui traverse les portes grâce à un montage approximatif ;
  • les prisonniers libérés jouent au basket tout peinards alors qu’un commando a surgit plus tôt, que les portes de leur cellules se sont ensuite déverrouillées et qu’un hélico s’est encastré au plafond...
  • Hahaha ! Steven force une démarche de voyou en roulant des épaules, mais visiblement il a manqué les cours de pratique : ça donne une sorte de balourd qui tangue à droite à gauche en marchant, comme une jeune recrue à l’armée qui aurait du mal à défiler en cadence : scène furtive mais hilarante ;
  • Ça virevolte à foison à la moindre torgnolle, fusse-t-elle estampillée Steven-la-Saucisse (ou plutôt Steven-la-Saucisse-de-Frankfort puisqu’il porte une tenue orange assez ajustée à son arrivée en prison) ; virevoltes et manteaux longs de cuir souple évidemment inspirés de Matrix (puis de Resident evil, etc.)
    Tout ceci ajouté à un rythme plutôt soutenu a permis que je ne ressente pas une seconde d’ennui.

Malgré son montage céphalée-incompatible qui rend la plupart des scènes d’action incompréhensibles (mais fun), Half past dead (quel titre original épatant !) saura vous divertir avec succès.

Sinon, faut quand-même aussi parler de la scène de gênance absolue dans laquelle est montré le cynisme atroce de l’administration envers le condamné à mort aucune exigence personnelle n’est refusé à quelques heures de son éxecution : costumes, repas, etc. Ce qui vaut à Steven lui expliquer en quoi c’est normal qu’il crève au regard des morts que son braquage a entraîné.

Et aussi, à noter :

  • une pluie artificielle artificielle de très bonne facture ;
  • un tripotée de mini ralentis de 2 secondes pendant le mouvement des personnages ;
  • le stock de lacrimos éventées, puisqu’au lieu d’être tous pliés en deux à cracher leurs poumons, ça a plutôt l’air de rouler ;
  • le duel de questions intimes entre la juge (Linda Thorson) et le méchant (Morris Chestnut) : extraordinaire ;
  • la scène de révélation du double jeu de Steven à son comparse (Ja Rule) : quel pied !
  • la scène avec Twitch et sa femme au parloir à la toute-toute fin m’a achevé de rire.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi les 100 que comptent cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces 100 ingrédients, seuls 50 figurent dans la recette de ce film (sur les 70repérés par l'équipe d'Incredulos Vultus) ; ce qui veut dire que 50 ingrédients de cette liste ne se trouvent pas dans ce film.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Avale son café d’un trait debout près de l’évier avant de partir précipitamment au boulot
    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Course-poursuite | Défonce volontairement un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Découpe un cercle dans une vitre pour s’introduire dans un bâtiment

    Avec ou sans ventouse, à l’aide d’un laser, d’un diamant, etc.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Famille | Rejette le nouveau ou la nouvelle partenaire de son père ou de sa mère

    « D’abord, t’es pas ma mère », etc.

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Interprétation | Répète une phrase 2 fois

    Avec un changement de ton ou de rythme sur la deuxième pour marquer une insistance.
    Il peut s’agir d’une phrase nominale.
    Un prénom peut être intercalé entre les deux phrases.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Mort | Tombe d’une balustrade après s’être fait flinguer

    Héritage western.

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | S’assieds à l’envers sur une chaise (le dossier devant)

    Même dans les années 80 c’était pas cool.

    — Stylé | Ponctue ses phrases par un mot étranger

    Difficile de cacher ses origines ; ou bien pour faire stylé-nul ; au choix.

    — Tension | La chute dans le vide se termine pile sur le toit d’une voiture

    Effet garanti sur les passantes qui baguenaudaient.

    — Tension | Renonce à tirer, alors qu’il était tout crispé, le doigt sur la queue de détente (en lançant un « Rhaaaaaa ! » de frustration/rage)

    Plusieurs raisons peuvent expliquer ce renoncement :

    • les renforts du camp adverse vont débouler rapido ;
    • le combat avec sa conscience a été perdu par le cerveau reptilien : plus la grimace est intense et plus ce combat intérieur fait rage.

Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »


Personnage > Citation

    — Commente | « Toutes (ou tous) les mêmes »
    — Conseille | « C’est toi, maintenant, l’homme de la maison »

    & variantes

    — Ordonne | « Feu à volonté »
    — Proteste | « Nous avions un accord »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | S’agite ridiculement sur place, les mâchoires crispées, mais ne peut rien faire pour aider son amie qui se fait tabasser sous ses yeux

    Il/elle fait moins le/la mariole, avec 50 fusils mitrailleurs pointés sur la tête.

    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.


Personnage > Interprétation

    — Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.


Personnage > Méchante

    — À l’épreuve | Doit prouver sa loyauté au/à la méchante (en butant une traîtresse)

    Normalement, la/le gentille va se débrouiller pour ne pas avoir à le faire.

    — Mégalo | Porte un surnom qui se veut impressionnant...

    ... et qui est en fait bien débile. Ça peut être un nom, aussi.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — S’enfuit à bord | d’un hélicoptère

    Le dernier espoir du lâche ou le seul des pourchassées.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive
    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches
    — Touriste asiatique indissociable de son appareil photo

Réalisation

     ? | Reconstitution introduite à la lecture d’un journal, au partage d’un récit...

    À grand renforts de woosh, de ralentis, de désaturation de couleurs...

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Grammaire | Emploi répété d’accélérés / Alternance d’accélérés et de ralentis

    Pour une scène (d’exposition généralement) péchue.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Fluide visqueux qui goutte sur un personnage

    & variantes : sang qui tombe au goutte à goutte

    — Mise en scène | Hochement de tête solennel

    À titre d’exemple : deux personnages se saluent à distance avec respect, et reconnaissent en l’autre une égale ; un autre peut exprimer sa gratitude, ou, quand l’heure est grave indiquer avec dignité : « t’inquiète je serai prudent. »

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers, de la situation, du personnage, du contexte voire définition

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Stylé | Tire en sautant

    Ou saute en tirant, c’est selon...

    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Bidons/bombonnes qui explosent quand on leur tire dessus

    Comme dans les jeux vidéos

    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — Le camion qui menace de percuter/renverser le personnage klaxonne mais ne ralentit pas
    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Représentation 3D (en fil de fer) d’un lieu ou d’un objet

    Le plan d’une base qui sera attaquée ou infiltrée, d’un objet de haute-technologie, etc.

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

     ? | Dialogues en arrière-plan sonore

    Lors d’un rassemblement, on entend des voix plus distinctement que d’autres :
    ‒ « J’en ai pris plein la poire ! » ;
    ‒ « Laissez-le parler ! » ;
    ‒ « Il a raison ! » ;
    Etc.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Alarme (prison, base militaire, etc.)
    — Bruit générique | Porte de cellule de prison
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Long bip d’ECG plat
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...

    — Utilisation de hard rock dans un contexte badass

Réalisation > Surprise !

    — Ça alors ! | Un des membres du commando enlève son casque... révélant le visage d’une femme !

    Ben ouais, une femme ! non mais vous vous rendez compte !


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Asile

    Abandonné ou non.

    — Cliché touristique
    — Scène d’exposition dans un amphi

    Celle qu’on devine être l’héroïne montre qu’elle en a dans le ciboulot parce qu’elle enseigne/étudie mais affirme aussi son statut de figure d’autorité parce qu’elle met en échec l’ordre établi (étudiante ou prof rebelle) et se faisant conquiert un peu tout le monde, au choix :

    • si c’est une prof, en remettant à sa place l’élève arrogante qui connaît que dalle à la vie
    • si c’est une étudiante, en détrônant le vieux lion qui a fait son temps.

    Ce genre de scène peuvent aussi introduire aussi des éléments qui serviront plus tard.


Scénario > Dialogue

    — Discours d’accueil de directeur de prison

    Ou de maton... « Vous allez en chier mes petites chéries, ici la loi c’est moi, Genève, ’connais pas ! ». Etc., etc.

    — Référence à la Bible, ou à la religion chrétienne

    Pour se constituer des noms de code, des mots de passe ou semer autres indices.
    Pour étayer une argumentation.
    Pour impressionner son auditoire.
    Etc.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.

    — Sous-entendu sexuel

Scénario > Élément

    — Automédication
    — Bousille un indice par inadvertance

    Mais quel gros teubé.

    — Drapeau national flottant au vent
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande

Scénario > Ficelle scénaristique

    — En fait, elle/il avait un gilet pare-balles
    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.


Scénario > Situation

    — Agissement | Échanges de banalités avec sa/son collègue bléssée (sur un brancard / juste avant le départ en ambulance)

    & variantes, avec un brancard ou de l’ambulance.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Non-suspension d’incrédulité | Personnage ou objet qui arrive dans le cadre sans jamais avoir été vu ou entendu avant

    Et ce n’est pas Blue thunder en mode furtif...

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

    — Référence à la taille d’une bite pour (s’auto)complimenter ou insulter

    Et variantes... Poids ou texture des couilles.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 70 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Un trés bon film de steven seagal. L’action est bien présente, et les scénes de shot sont bien réaliser. On retrouve un bon steven seagal, qui comme à son abitude veux trés vite en découdre, puis la participation de ja rule donne un vrai plus au film. Je le recommande pour tout les fans du genre et de steven seagal.

 »




« Mise en scène digne d'un porno,un Steven tellement obèse qu'il est filmé en gros plan pour cacher son quintuple menton et porte une chemise XXXXXXXXXXL ,un scénar bien débile,des scènes d'anthologie(ah l'hélico qui passe à travers le toit!). "Mission alcatraz" est un sommet de portnawak à la gloire de notre has-been casseur de bras préféré,un plaisir coupable pour les amateurs de grosses séries Z que nous sommes! »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?