x

Miami Connection

United colors of taekwondo
Des motards ninjas contrôlent le trafic de drogue et sèment la panique dans la capitale de la Floride. Un groupe de pop rock dont les membres sont adeptes d'arts martiaux, les Dragon Sound, décident de rendre la justice à leur façon, principalement à coup de tatanes dans la face et d'arrachage de gorges entre deux concerts au club du coin.
source synopsis et images : Drafthouse Films
Fiche créée le 25 octobre 2022 et mise à jour le 26 octobre 2022
| 4
  • La narration n’a parfois aucun sens.
  • Le générique et, plus largement, tous les passages chanson.
  • John venu chercher Jane à la porte de sa salle de classe pour l’inviter à sortir.
  • Les problèmes familiaux de Jim.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Riviera détente | « Si tu vois ce que je veux dire »

    & variante : « Tu vois ce que je veux dire »


Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Court après un véhicule

    Que le personnage soit abandonné par les gens qui partent sans lui ou qu’il cherche à les rattraper, il se retrouve à leur courir après, en vain (ou pas).

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Se fait draguer
    — Ruse | Amas de coussins dissimulés sous les draps pour donner l’illusion que le personnage est toujours dans son lit
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.


Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Stylé | Nom de héros trop badass pour être vrai
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Défie | « C’est tout ce que t’as ?! »
    — Menace | « T’es mort·e... ! »
    — Récrimine | « Hé, mais ça va pas ! »

    & variantes : « Hé, mais qu’est-ce qui vous prend ! »


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es

Personnage > Méchant·e

    — À l’épreuve | Doit prouver sa loyauté au/à la méchant·e en butant un·e traître·sse

    Normalement, la/le gentil·le va se débrouiller pour ne pas avoir à le faire.

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme un·e bleu·e
    — Bagarre | Les méchant·es attendent patiemment leur tour avant de prendre leur raclée

    Comme à la Sécu.

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Ruse | Profitent d’une visite guidée
    — Ruse | Un·e vrai·e méchant·e se bat de manière déloyale

    Mwa-ha-ha-ha-haaaaa !

    — Tue un sous-fifre venu lui annoncer une mauvaise nouvelle

Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Foule en délire | Bagarre de collégien·nes / lycéen·nes / taulard·es
    — Foule en délire | Concert/manifestation sportive
    — Sbire neuneu

    Pour une avalanche de gags.


Réalisation

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Démarre sur les chapeaux de roues
    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Mise en scène | Se braquent l’un l’autre, canons et visages séparés de quelques centimètres
    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Pile-poil | Avant de mourir, un dernier baiser
    — Technique | Faux raccord impardonnable

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Mur décoré de photos de femmes à poil

    Vestiaires, cabines de camion, algeco de chantier...

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Haut-parleur d’hôpital qui appelle un docteur

    Faut bien rentabiliser l’équipement.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Barbecue

    Entre potos, à la fin de l’aventure, comme dans tout bon Astérix.

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.


Scénario > Dialogue

    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Simule un passage dans un tunnel au cours d’une conversation téléphonique

Scénario > Élément

    — Automédication
    — Casse de billard

    Souvent dans un bar, mais pas que. Peut être la source d’un défi, voire d’un mauvais tour pour ridiculiser un·e méchant·e un peu trop orgueilleux·se.

    — Référence grossière à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Empoisonné·e - hey hey heeeeey !

    Touche les bons comme les méchants. L’empoisonnement peut s’accompagner de flous, des rires de connivence des personnages qui sont au courant, d’une musique sinistre, etc.
    Vaut aussi pour une drogue administrée dans le but d’endormissement.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental

Scénario > Situation

    — Accessoire | Drogue testée

    Avec un réactif de couleur ou en la goûtant.

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Passion | Sous-entendu sexuel

Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Élégamment propulsé·e par le souffle d’une explosion très proche

    Moment généralement filmé au ralenti

    — Non-suspension d’incrédulité | Ça a l’air d’être tellement simple à faire !

    Euh..., c’est vraiment si facile à faire, ce que fait ce personnage... ?

    — Non-suspension d’incrédulité | Lycéen·nes incarné·es par des acteurs ou actrices de plus de 25 ans

    Ouep.

    — Pas de bol | Le sol se dérobe sous leurs pieds à mesure que le groupe s’enfuit

    C’est presque au centimètre près, vraiment du bol.

    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Antisémitisme
    — Homophobie
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux

Thème > Testostérone

     ? | Méthodes musclées
    — Bagarre | S’interpose entre deux esprits échauffés qui veulent se la donner

    Keep cool ! Concentrez-vous sur la mission.

    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?



Voir les 36 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Plus qu’un film, Miami Connection est une capsule temporelle.
    On y suit les aventures d’un héroïque groupe de musique pop ersatz des Musclés  : les Dragon Sound. Nourris à la philosophie post flower power (la paix oui, la drogue non) et unis par la pratique du taekwondo (les paroles des chansons, les costumes de scène et les chorégraphies sont à l’avenant) ses membres se heurtent à la pègre locale et au groupe rival qui lui sert de fer de lance... Il y a des nuques-longues, des moustaches, des motards, des ninjas, des ninjas à moto qu’on voit finalement que trop peu, une musique pop omniprésente et souvent à contre-courant et de l’idéalisme bas de plafond entre deux scènes de bagarre plus ou moins lisibles et agrémentées de ouargh, de cling, de woosh et de ratatatatata en tout genre.
  • Mais le cœur du film reste les Dragon Sound composé de Mark, John, Jim, Tom, Jack et Jane. Outre des prénoms monosyllabiques (et le fait qu’ils soient incarnés par de faux jeunes qui jouent très maaaal), ce qui les caractérise, c’est qu’ils sont tous d’origine étrangère, ce qui en soi n’est pas un problème mais qui, avec Y.K. Kim aux manettes, donne matière à un optimisme++ touchant et respectable mais malheureusement complétement tarte.
    On apprend en effet au détour d’une conversation tout ce qu’il y a de plus naturel - après un entraînement tout aussi surprenant au cours duquel Mark met le poing dans la bouche (pas dans la figure, dans la bouche) de Jack ou referme ses orteils sur le nez de John - que si Mark est d’origine coréenne et, plus surprenant que Jim est afro-coréen, John est, lui, d’origine irlandaise, Tom d’origine italienne et que Jack est pour moitié israelien (Jane, on n’en sait pas plus, c’est une femme, ça devrait suffire, non ?)...
    Il n’en fallait pas plus pour que naisse spontanément le projet de propager dans le monde des valeurs de paix et d’amitié entre les peuples par la musique et le taekwondo. Les scènes d’intimité du groupe sont du même tonneau. Un coup dur ? On se met en cercle, on se pose la main sur l’épaule, on pense ostensiblement le pied posé sur la table basse. Ceux qui ont connu Hélène et les garçons auront automatiquement les images en tête.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?