Major Payne

Les sous-doués rentrent dans le rang
Le major des Forces Spéciales de la Marine Benson Winifred Payne, est soudainement muté vers une école militaire. Comment l’arme la plus secrète de l ‘arméeva-t-elle s ‘y prendre pour discipliner un groupe de jeunes recrues trop jeunes encore pour ce raser...
source synopsis et images : Universal Pictures Wife 'n' Kids
Fiche créée le 20 mars 2024 et mise à jour le 13 avril 2024

Des choses à dire sur ce film

Vous vous souvenez d’Opération Shakespeare, ce film de 1994 dans lequel, suite à des déboires professionnels, un petit bonhomme interprété par Danny DeVito se retrouvait à devoir transmettre le goût des belles lettres à des bidasses démotivés ? Major Payne, sorti l’année suivante, c’est exactement l’inverse. La paix se profilant (pour un temps), un militaire de carrière à la mâchoire carrée (Damon Wayans) se retrouve mis au rancart et contraint d’enseigner aux élèves revêches d’une académie militaire.
Le point de départ est pertinent et traduit quelque part l’évolution de la société nord américaine et du cinéma d’action après la chute de l’URSS... le film semble enfoncer le dernier clou du cercueil dans lequel reposent les films reaganiens où on lâchait la purée et une machine à tuer dans n’importe quel pays réel ou fictif vaguement socialiste. L’ennui c’est qu’après, il ne se passe plus rien : le major choque, le major fait son trou, le major apprivoise les élèves, le major séduit la ravissante professeure qui prône les méthodes douces et l’estime de soi (Karyn Parsons), le major se débine à vingt minutes de la fin mais se découvre un p’tit cœur tandis que parallèlement, les gniards arrêtent les facéties, redressent la tête, apprennent les vertus de la camaraderie de régiment et remportent la compét’ inter académies.
Le développement est classique, un peu similaire du reste à Opération Shakespeare, la romance en plus. Mais là où Opération Shakespeare, sans être un très bon film pour autant, arrivait à générer une certaine empathie pour ses personnages quitte à friser dangereusement la naïveté et la gnangnantitude, mais aussi à être drôle dans l’exploitation de ce bon vieux choc des cultures, Major Payne apparaît lourd et ses personnages insupportables. À commencer par le personnage titre.
Le Major Payne, en décalage complet, sans retenue ni tabou, aurait pu être rigolo voire même intéressant dans ce qu’il représentait sauf qu’il est plombé par Damon Wayans, aussi scénariste, qui y met toute la lourdeur possible. Et c’est le problème majeur du film : vu que le scénario ne semble reposer que sur le personnage principal, du coup, tout s’effondre assez rapidement.
S’il y a bien deux trois trucs qui fonctionnent vaguement : la scène du monstre dans le placard, le petit rire de maniaque du Major Payne pas si loin du rire de Brion James dans House III qui a quelque chose de plutôt réjouissant... c’est pas suffisant pour sauver les meubles. Dans l’ensemble c’est navrant, parfois pénible mais surtout très chiant.
Et puis bon, le sous-texte de l’épanouissement via la rigueur militaire...



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 43  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Enfant qui joue mal

Personnage > Agissement

    — À voix haute | Lit ou fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bloque une porte avec une chaise
    — En toute discrétion | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Famille | Borde son enfant endormi

    Tu reprendras bien un peu de couverture !

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Tension | Tire un coup de feu en l’air pour calmer tout le monde

Personnage > Caractéristique

    — Loose | Écrivainne qui n’a rien écrit depuis un bail

    et qui est harcelée par son éditeur.


Personnage > Citation

    — Regrette | « Je crois que j’ai fait une grosse connerie. »
    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | S’agite ridiculement sur place, les mâchoires crispées, mais ne peut rien faire pour aider son amie qui se fait tabasser sous ses yeux

    Il/elle fait moins le/la mariole, avec 50 fusils mitrailleurs pointés sur la tête.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Éternuement forcé
    — Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.

    — Regard incrédule

Personnage > Méchante

    — Le méchant est un ancien béret vert

    & Variantes

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer une gentille, le méchant explique son plan

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante

Réalisation

    — Course-poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Grammaire | Passage musical
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Montage | Fast cut pour présenter le quotidien d’un personnage
    — Ouverture ou fin | Gros plan sur un vieux livre

    Qui généralement s’ouvre/se referme.
    Avec les pages qui défilent à mesure qu’on pose les éléments de départ.

    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Tension | Mort originale

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Stylé | Tête tranchée nette qui vole élégamment dans les airs

    Avec un léger ralenti


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Woosh | Objet jeté au ralenti

Réalisation > Surprise !

    — Tension | Accueillie dans sa propre maison par une vieille connaissance, confortablement installée

    Généralement enfoncée dans un fauteuil, dans l’obscurité et généralement pour solder un règlement de comptes...
    & variantes : peut être une inconnue et pas une vieille connaissance.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Comique de répétition
    — Cri (gag)

    Cri que des personnages peuvent pousser en même temps, en se regardant, etc.

    — Parle sans se rendre compte de son audience réelle / Parle de quelqu’un sans se rendre compte qu’il est dans son dos

    Parce derrière lui/elle, pendant son discours enflammé, la famille est tout ouïe.

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Ronflements
    — Se cache (gag)

    Surtout ne pas se faire voir par sa fille qu’on espionne.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.


Scénario > Dialogue

    — Atteinte à la virilité | Taulards, sportifs, soldats ou flics appelés mesdemoiselles

    & variantes.

    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Référence (grossière) à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Balle arrêtée par un objet porté dans une poche
    — Faux suspense | Le membre clé du groupe parti ou disparu sera-t-il présent lors du match/de la représentation finale ?
    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Situation | Topo de couloir

    Ces gens sont tellement occupés qu’un passage d’un couloir à l’autre est l’endroit idéal pour se faire expliquer la situation ou prendre des décisions.


Thème > GI Joe

    — Agissement | Salut militaire

    Chef, oui Chef !

    — Méthode de pro | Chant d’entraînement de militaires

    Le sergent instructeur crie à tue-tête une ligne du chant, reprise en chœur par le groupe de militaire au pas de course.

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes

    — Répond | « Affirmatif !/Négatif ! »

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Carton-pâte | Impacts de balles dans les pieds des personnes ciblées

    Ou bien tout le monde vise les pieds...

    — Stylé | Explication scientifique sans queue ni tête mais pleine de mots compliqués

    Sciensse !

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sens moral

    — Délire autour de la virginité

    Victime de choix pour un maniaque, symbole de pureté -et victime de choix- dans un rituel lambda, etc. etc.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Outrage sexiste | Raillerie/insulte portant sur les femmes, les mères, les soeurs

    « J’ai baisé ta femme/ta mère », « Demande à ta femme », « Je lui ai montré une photo de ta femme »... qui fusent dans un contexte soit de franche camaraderie, de rivalité, de confrontation testostéronée


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Peau de vache | Sergent instructeur braillard

    L’archétype à la Platoon.

    — Stylé | Retient le bras d’un agresseur avant que son poing n’atteigne sa victime

    & variante main+couteau

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 43 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?