x

Saga Mad Mission

Mad Mission 3

From Tsui Hark with love
Un monte-en-l'air est poursuivi par la mafia pour avoir dérobé une pierre précieuse de grande valeur. Il se retrouve obligé d'aider la police pour se débarrasser des gangsters qui le poursuivent.
Titre original : 最佳拍檔III之女皇密令 ; Mad Mission 3, our man from Bond street
source synopsis et images :
Fiche créée le 17 janvier 2023 et mise à jour le 17 janvier 2023
| 1
  1. Le final... au cours duquel le bébé enfonce son index et son majeur dans les yeux du méchant.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Plante deux doigts en plein dans les yeux de sa/son adversaire
    — Contre-intuitif | Drague incongrue dans un moment de tension
    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Défonce un portail avec son véhicule

    ou une clôture, une grille, une grange, etc.

    — Enlève ses lunettes | avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Épie un personnage caché plus ou moins discrètement derrière un journal ou un magazine
    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Gentil·le qui hurle le nom d’un·e méchant·e
    — Interprétation | Éternuement forcé
    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touché·e par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentil·les et méchant·es, la/le méchant·e fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Stylé | Fais demi-tour d’urgence au mépris de la circulation

    Soit au frein à main (stylé), soit en prenant toute la route pour tourner (classique), à grands renforts de crissement de pneus.

    — Tension | Cherche à tâtons ses lunettes

    Les verres ne semblaient pourtant pas si épais que ça ; mais apparemment, le personnage est tellement miro qu’il/elle ne parvient pas à trouver ses lunettes autrement qu’en tâtonnant.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Met sa main devant sa bouche ou celle d’un autre personnage pour s’ / l’empêcher de hurler

    Peut fermer les yeux en même temps, des fois que...

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Suicidaire
    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Menace | « On se retrouvera ! »
    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes

    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
     ? | Se recentre/évacue sa frustration au bar
    — Caractère | Préfère travailler seul·e
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Ruse | Simulent une engueulade pour désarçonner les méchant·es
    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es

Personnage > Méchant·e

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

     ? | Caméo
    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Course-poursuite | Voiture qui décolle et se retourne en l’air (suite à une collision)

    La touche eighties.

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Mise en scène | Regard incrédule
    — Plan | Réutilisation, dans les suites, de plans et de scènes du ou des volet(s) précédent(s)

    Réutilisation plus ou moins adroite.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Vision subjective | Viseur de fusil à lunette
    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Photo de gars à la pêche
    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Gazouillis d’oiseau après un choc sur la tête
    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Locution | Les sorcières ont toujours un rire strident

Réalisation > Surprise !

    — Passe à travers un plancher en flammes

    Au ralenti si possible.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Actionne un détonnateur par mégarde (gag)
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Cliché touristique
    — Conférence de presse où les journalistes hurlent comme des poissonniers

    & variantes

    — Inauguration

    Rubans, fanfare, foule en délire et parfois corruption et dessous de tables

    — Tous les parents d’ados qui organisent une teuf ont une piscine !

    Et y a toujours un connard qui fait la bombe en criant « Woo-hoo ! »


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Référence grossière à la culture populaire
    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Empoisonné·e - hey hey heeeeey !

    Touche les bons comme les méchants. L’empoisonnement peut s’accompagner de flous, des rires de connivence des personnages qui sont au courant, d’une musique sinistre, etc.
    Vaut aussi pour une drogue administrée dans le but d’endormissement.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — Stylé | S’embrassent pour passer inaperçu·es et/ou semer leurs poursuivant·es
    — Tension | N’entend pas les appels à l’aide d’une victime parce qu’il/elle porte des écouteurs

Scénario > Situation

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Situation | Surenchère de carambolages
    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > GI Joe

    — Accessoire | Menaces qui bipent sur un écran radar
    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Accessoire | Le flingue, ce couteau suisse...

    Quand il te sert à forcer une serrure (digicode ultra perfectionné, si, si), désenclencher un piège (si, si), etc...

    — Audio | Bruit de pneus qui crissent sur le sable

    & variantes... boue ou neige par exemple.

    — Carton-pâte | Massage cardiaque pouet-pouet

    Avec les bras pliés, les mains au mauvais endroit, les épaules qui s’agitent sans que le mouvement ne soit transmis au thorax de la personne inconsciente, etc.

    — Carton-pâte | Reportage diffusé en direct qui semble avoir fait l’objet d’un montage (à reformuler)

    Raccourcis narratifs générateurs d’incohérences du type :
     Reportage diffusé en direct qui semble avoir été tourné avec plusieurs caméra et avoir fait l’objet d’un montage...
     Images captées par des caméras de surveillance que l’angle de prise de vue rend inexistantes


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme

Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
     ? | Méthodes musclées


Voir les 44 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Pour ce troisième volet des aventures de Sam (Sam Hui), Cody Jack/Albert (Karl Maka) et Nancy (Sylvia Chang), on retrouve intacte la dinguerie extraordinaire des deux premiers. La recette est maintenant validée, Mad Mission, c’est un arsenal de gadgets et de véhicules en tous genres qui va ici, du sous-marin au mini-aéroplane (lequel donne lieu à une séquence au-dessus et au-dessous du sol assez ahurissante), et une galerie d’antagonistes savoureux dont la copie et/ou détournement de personnages cultes lancée avec le faux Harry dans l’épisode précédent.
L’hommage à l’univers bondien compris dans ces éléments de base de la saga Mad Mission prend d’ailleurs une dimension supplémentaire avec l’apparition, justement, d’un simili 007 (joué en l’occurrence par Neil Connery qui avait déjà enfilé les souliers vernis de son frangin Sean dans Opération frère cadet), mais aussi d’ersatz d’Oddjob et Jaws, ce dernier étant joué par Richard Kiel lui-même. Cerise sur le pudding, la Reine Elisabeth II - petit ange parti trop tôt - est aussi de la partie. Incarnée par Huguette Funfrock, la Reine Elisabeth II de Bons baisers de Hong-Kong, sa première apparition est, du reste, assez mémorable.
Le petit plus de ce volet, c’est qu’il est mieux maîtrisé, en termes d’action surtout (la séquence en mini-aéroplane encore elle), mais aussi en termes de comédie. La scène vaudevillesque qui met aux prises Cody Jack avec la fermeture éclair dorsale de la robe de la babysitter, tout en ayant à gérer Nancy d’un côté et le bébé tout chauve qu’il a eu avec elle de l’autre, est particulièrement réussie.
Sans crier au chef-d’œuvre du septième art, la série des Mad Mission est un de ces petits bijoux dont on ne se lasse pas parce qu’ils sont dingues, ingénieux, inattendus, touchants, drôles, sincères... et que le cinéma, bin, c’est aussi ça.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?