Love on delivery

Tous les héros ne portent pas de cape, certains portent un masque de Garfield
Voulant protéger sa très belle petite amie, un livreur apprend l'art de se battre avec des techniques bien particulières.

Titre original (ou alternatif) : Poh wai ji wong 破壞之王
source synopsis et images : Cosmopolitan Film Productions Co., Ltd. Shaw Brothers
Fiche créée le 12 janvier 2023 et mise à jour le 30 août 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

L’une des nombreuses qualités de Stephen Chow, c’est la facilité avec laquelle il jongle entre l’humour cartoonesque benêt et la tendresse béate, sans jamais que l’un ne neutralise l’autre, ni même, à l’intérieur de ces tonalités plutôt casse-gueules, tomber, pour l’une, dans le comique lourd, pour l’autre, dans le gnan-gnan, le cynisme ou la condescendance. Love on delivery en est un nouvel exemple.
Sur une histoire d’amour unilatéral relativement classique - un timide livreur de repas qui s’entraîne durement au combat pour se faire remarquer (en bien) de la fille qu’il aime -, Stephen Chow arrive à greffer une bonne dose d’humain et, surtout, un sacré paquet d’idées aussi inattendues que débiles. La première scène au cours de laquelle son personnage apparaît est particulièrement réussie : transition de l’affiche de Terminator qui orne l’intérieur de la porte du casier de vestiaire de Lily (Christy Chung), qui ne cesse de rappeler son intérêt pour les hommes forts vers une ruelle filmée de nuit où, sous le regard incrédule d’un badaud, Ang Ho-Kam (Stephen Chow) se redresse, entièrement nu, la mine impassible. Le clin d’œil à Terminator, évident, n’est pas pour autant un clin d’œil facile : il s’avère que Ang Ho-Kam n’a rien d’une machine culturiste inarrêtable, il vient de se faire dépouiller... volontairement de surcroît.
Dans Love on delivery, l’humour de Chow arrive régulièrement à rebours (y compris quand Stephen Chow tombe dans le délire scatologique). Mais le plus souvent, c’est donc de l’humour un peu absurde, un peu cartoonesque que déroule Stephen Chow, bien aidé par son bînome Ng Man-Tat : utilisation super-héroïque d’un masque de Garfield ; surenchère de personnages affublés de masques de Garfield (pour des raisons vilement sexuelles) puis entassement des mêmes personnages affublés de masques de Garfield dans une bagnole façon Sherlock Holmes Ghibli ; séquences d’entraînement stupide (incluant un Funky town mi-chantonné mi-marmonné par Chow à pisser de rire) ; jusqu’au point presse prélude au combat final, lequel avec ses victimes envoyées aux quatre vents préfigure Crazy kung fu...
Largement de quoi oublier quelques longueurs et autres errances scénaristiques en somme.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 36  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Pète une bouteille contre un coin de table pour s’en faire une arme

    Parce qu’on n’a pas toujours un Glock avec soi.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Coolitude | Dis-le en chanson

    Tu rencontres quelqu’un ? Présente-toi en chantant. Tu traverses un moment de désespoir ? Chante ton désarroi à la face du monde. Tu penses que tu n’as pas été assez claire sur pourquoi tu réagis de manière agressive face à ta famille (et parce que le film s’adresse à des gosses, qui sont par définition teubées) ? Explicite-le en chanson.

    — Coolitude | Est frappée par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Fait tout péter en balançant | sa clope
    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Soulagement marqué par une forte expiration
    — Tension | Un personnage encourage à distance et à voix basse l’action d’un autre personnage

Personnage > Caractéristique

    — Jumeaux/jumelles qui parlent en même temps ou terminent leurs phrases respectives
    — Traîtresse (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévouée à la solde des méchantes (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Annonce | « J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle... »
    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Ironise | « À ce que je vois, les nouvelles vont vite... »
    — Menace | « Vous me le paierez ! » / « Je te tuerai ! »...

    & variantes : "Je le tuerai !", « Je te tuerai pour ça ! »

    — Supplie | « Tue-moi, pitié... »

    Alors on a eu un petit problème de téléporteur ? Un petit problème de parasite ?


Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Passion | Demande en mariage chevaleresque

    Avec genoux à terre, yeux embrumés, breloque coûteuse enchâssée dans une boîte sortie d’une poche.


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses

Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Équipe de sécurité à la ramasse

    C’est pas le héros qui est très bon, c’est les autres qui sont cons.

    — Groupie(s)
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course-poursuite | Voiture qui décolle et se retourne en l’air (suite à une collision)

    La touche eighties.

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Grammaire | Bullet time
    — Gros plan | Pieds d’un personnage battant dans le vide

    Précision : pour les cas de strangulation ou de tirage de col.
    Les personnages suspendu dans le vide ne sont pas concernés.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Plongée sur un personnage qui hurle

    Brillant.

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Vue subjective | d’une personne droguée, sonnée ou victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin

    — Tension | Gros plan sur les aiguilles d’une horloge qui avancent

    & variantes.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Faux suspense | Rêve éveillé ou fantasme

    Peut être accompagné d’un bruit de disque rayé.

    — Gag cartoonesque
    — Grimace (gag)
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Tension | Bloquée dans un ascenseur

    La lumière qui se coupe, les câbles et les freins qui montrent des signes de faiblesse, les vessies aussi, tout ça, tout ça... Une chance sur deux pour que les câbles lâchent en plus.


Scénario > Élément

    — Merci, Captain Obvious !
    — Personnage possédé en lutte qui reprend temporairement le contrôle de lui-même
    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Les secours ne viendront pas
    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort
    — Tension | Une personne reconnait le/la suspecte en voyant sa photo sur un journal ou au JT

Scénario > Situation

    — Bagarre | Combat féroce dans une arène

    Dans une cave, un parking, une usine désaffectée, aujourd’hui ou dans l’Antiquité : beaucoup plus rigolo que les courses d’escargots.
    Et très populaire chez les gens qui parient et qui croient très très forts en levant les bras.

    — Engueulade | Inventaire des dégâts énuméré par une gradée apoplectique
    — Engueulade | Se fait remonter les bretelles par sa/son supérieure (et amie)

    Merde alors, c’est vrai, quoi !

    — Trop injuste | Victime ou témoin pas crue (par la police)

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme

Thème > Testostérone

    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 36 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?