x

LOL (Laughing Out Loud)

NUL (Nagging Out Loud)
LOL ? Ça veut dire Laughing Out Loud - mort de rire - en langage MSN. C'est aussi comme ça que les amis de Lola l'appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n'a pas le cœur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu'il l'a trompée pendant l'été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. Tout comme sa mère, Anne, avec qui le dialogue est devenu impossible, et pas seulement parce qu'elle ignore ce que LOL signifie. Que ses parents aient divorcé est une chose. Qu'Anne traite son ado comme une enfant en lui mentant sur l'essentiel, par exemple sur le fait qu'elle revoit son ex en cachette ou qu'elle se fait draguer par un flic, en est une autre. De son côté, Anne se demande ce qui a bien pu arriver à sa douce petite fille. De la fusion à la confusion, les relations mères-filles bouillonnent d'amour et de LOL.
| 1
  • D’après une histoire vraie.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Se lancent des regards entendus, accompagnés de têtes inclinées

    & variante : tournent leur vers l’autre en même temps avec une mimique étonnée.

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Cours-poursuite | Tire dans un pneu
    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Dit « chut... » en posant le doigt sur les lèvres d’une autre personne

    Tension : un danger imminent pousse un personnage à mettre le doigt sur les lèvres d’un autre autre personnage pour l’empêcher de parler.
    Passion : qu’est-ce qui nous arrive ? Chhhut les mots sont inutiles.

    — Dort en position fœtale

    Drama queen, va !

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Hum... | S’appuie contre un mur pour faire le point

    & variantes : s’allume une clope les yeux dans le vague, etc.

    — Interprétation | Rit de manière forcée

    Comment montrer que les personnages vivent un moment de complicité ou de soulagement ? Facile ! on les fait rigoler et le tour est joué ; pas grave si ça sonne faux et artificiel.

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Regrette

    Le personnage, soit en public, soit en privé, se lance dans un acte de contrition : il regrette tellement certains de ces actes passés.

    — S’effondre sur son lit en pleurant
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Suicidaire
    — Cœur d’or | Change d’avis et accepte d’aider le personnage en détresse

    On a une conscience ou on n’en a pas.

    — Maladie | Alcoolique
    — Maladie | Est atteint·e d’une maladie incurable
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Rassure | « Fais-moi confiance »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »

Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Parle de lui à la 3e personne
    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Une bombe lui sert d’assurance vie

Personnage secondaire

    — Meurt en mitraillant en l’air
    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Pouet-pouet | Accessoire factice

    Des colonnades en carton, une épée en plastique, des rochers en polystyrène, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Son de disque rayé

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Pile-poil | Musique et brouhaha s’arrêtent au moment où le personnage prononce/hurle des paroles blessantes
    — Utilisation de hard rock dans un contexte badass
    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Fibre héroïque | Sauvé·e par un personnage qui, pris de remords, est revenu sur ses pas/sa décision

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Couvert de plâtres des pieds à la tête

    Avec peut-être même une jambe ou un bras plâtré maintenu en l’air

    — Nourriture étrangère (gag)

    Les anglais mangent fade, les américains mangent gras etc.

    — Observent en catimini, les yeux ou les têtes dépassant à l’unisson
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cliché touristique
    — Station service glauque
    — Vestiaire de lycée

    Tenues légères d’un côté, rires gras de l’autre.


Scénario > Dialogue

    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Phrase-choc

Scénario > Élément

    — Combat d’oreillers lors d’une soirée pyjama

    Les « nunuche » et « rit de manière forcée » ne sont pas loin

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Merci, Captain Obvious !
    — Tension | Porte qui se referme toute seule

    Ça t’apprendra à ne jamais fermer la porte derrière toi nounouille

    — Toast

    Précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Sauve un indice des flammes

Scénario > Situation

    — Bagarre | Préparation avant une bataille

    Ça lime, ça coupe, ça soude, ça branche, à grands renforts d’étincelles et de postures déterminées à leur foutre la raclée, à ces con·nes.

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve
    — Trop con·ne | Mais oui, vas-y, bien sûr, fais confiance à ce type que tu viens juste de rencontrer.

    C’est vrai qu’il a un visage qui inspire confiance.


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Prostitué·e

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


Thème > Testostérone

    — Bagarre | S’interpose entre deux esprits échauffés qui veulent se la donner

    Keep cool ! Concentrez-vous sur la mission.

    — Brutasse | Violence policière
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.


VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 33 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 10900000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

  • Pour caricaturer méchamment, la France des comédies populaires se divise en deux espaces : le Nord, peuplé de prolos forcément pas très fut’ fut’ qui parlent forcément le ch’ti et qui ont forcément un penchant pour la bière et le foot mais qui ont forcément le cœur sur la main ; et Paris, peuplé de bourges qui ont des problèmes de bourges qu’ils exposent dans leurs appartements de bourges autour d’un dîner entre amis bourges. Quand bien même l’essentiel du métrage s’attache à suivre la vie vraie d’adolescents (issus de familles de bourges), la comédie de mœurs LOL (Laughing Out Loud) fait définitivement partie de ce deuxième type.
  • Il n’y a aucun enjeu, c’est pas un tort en soi, on peut en effet capter une atmosphère, des comportements, des fragments de vie. Mais ça nécessite quand même un travail d’écriture et une réalisation soignée. Le film se rapproche plus sur la forme d’une pub pour cahiers Oxford (et encore, ces pubs sont plus péchues que le film) que d’un Raymond Depardon. Et ce même si, pour essayer de donner illusion, LOL (Laughing Out Loud) se conclut sur un « d’après une histoire vraie » à pisser de rire. Le portrait de la jeunesse est ici dressé par des plus si jeunes avec le résultat suivant : « On va acheter des garo », des « teuh-pu » à tout va ou des SMS K Lin envoyés à maman... La bande son est tout aussi insupportable accumulant des musiques impersonnelles à force d’être utilisées. À noter aussi qu’un fumage de pet’ induit nécessairement un fond sonore reggae.
  • Il y a quand même un peu de bon dans ce film. Outre la mention d’après une histoire vraie précédemment évoquée, on a une Sophie Marceau qui n’hésite pas à pousser un peu quand elle pique des crises « Mais moi j’ai 40 ans moi madame, j’ai une maîtrise et un diplôme d’archi moi ! » ou à plisser les yeux très très fort quand elle tire une taffe sur un joint.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?