Les diamants de l’Amazone

Tintouin chez les Jivaros
En 1958, au coeur de la jungle amazonienne, plusieurs aventuriers dont un nazi s'affrontent entre eux, combattent une nature impitoyable et sauvage, afin de récupérer un précieux trésor .....

Titre original (ou alternatif) : Treasure of the Amazon ; Treasure of Doom

Des choses à dire sur ce film

Indiana Jones vient de laisser sa marque dans le cinéma d’aventure et entraîne forcément dans son sillage un sacré paquet de Joneseries. René Cardona Jr. ne mange pas de ce pain-là. Et Les diamants de l’Amazone, sorti en 1985, reste un film d’aventures à l’ancienne... certainement un peu par manque de moyens d’ailleurs.
Sur le fond, trois groupes, l’un composé de deux entrepreneurs et d’un vieux baroudeur, le second de scientifiques, le troisième d’un ancien nazi et d’une indigène titanesque se tirent la bourre – et dans les pattes dans tous les sens – afin de débusquer un trésor légendaire. En gros. Au programme, une descente de l’Amazone en bateau, des indiens réducteurs de tête, des piranhas invisibles, un Donald Pleasance à l’air mi-teigneux, mi-hagard, des stock-shots des animaux de la forêt, beaucoup, et de la verdure, de la verdure, de la verdure... oh, et des moustiques. Mais assez peu d’action.
Il se passe bien des choses pourtant... mais c’est rarement trépidant et c’est un peu long au point de susciter parfois la torpeur. Mais curieusement, cette absence de rythme joue énormément sur l’ambiance du film. L’air y est lourd, la forêt qui entoure nos crapules est écrasante, et on suffoque un peu avec eux. Niveau casting, bizarrement, les choses fonctionnent aussi dans l’ensemble. On retrouve donc Donald Pleasance pas spécialement motivé en ancien nazi calculateur, ainsi que Stuart Whitman en aventurier renfrogné, Ann Sidney, Miss monde 1964, qui joue vachement bien la femme tombée en pâmoison devant un diamant, et les trognes familières et sympathiques de Pedro Armendáriz Jr. et de Jorge Luke et Emilio Fernández.
Quelques poussées nanardes viennent, de plus, rehausser l’ensemble telles des pralines dans une brioche. La première apparition de Gringo (Stuart Whitman) est, de ce point de vue, bien gratinée. Parce que Gringo, c’est l’archétype du vieil aventurier qui a bien roulé sa bosse, qui ne dort que d’un œil et qui est vif comme l’éclair et qui d’un lancer de couteau mutile la main du pauvre fou qui viendrait poser ses mimines sur ses affaires avec de mauvaises intention. Un amérindien chapardeur en fera les frais. Et René Cardona Jr. de montrer en gros plan la main de l’imprudent, son faux annulaire tout léger et d’une teinte différente du reste de la main, posé dans l’alignement de l’articulation du doigt recroquevillé de l’acteur, le couteau planté entre les deux. C’est fugace mais on ne voit que ça.
On a aussi un aviateur qui poursuit des aigles jusqu’à les tronçonner avec l’hélice de son coucou, des femmes peinturlurées qui se crêpent dans la terre et la boue sous le regard des héros et des indigènes qui ont des airs de Pierre Tornade ou Jean Benguigui (avec moustache les deux) peinturlurés de manière totalement arbitraire et affublés de moumoutes miteuses, et deux scènes d’attaques animales particulièrement savoureuses : l’une par des crabes qui tuent de leurs petites pinces l’un des baroudeurs, l’autre par des moustiques... dont les trois quarts galopent sur une vitre, visiblement, placée devant l’objectif.
Aussi étrange que ça puisse paraître, tout ça fait que, malgré les longueurs, un côté brouillon et deux-trois situations stupides, le film a un certain petit charme.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 33  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Fait mine de partir avant de se retourner brusquement pour donner un méga pain

    Le coup classique bien roublard et surtout qu’on ne voit jamais venir de 10 km : très difficile à réaliser mais terriblement efficace.

    — Dort en position fœtale

    Drama queen, va !

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — Mort | Fait une promesse à une mourante

    Avant de mourir la/le mourante formule une demande à la personne proche, qui lui fait la promesse d’honorer cette demande.
    « Je te promets de m’occuper de ton fils. », « Je te promets de te venger. », « Je te promets de trouver qui a fait ça. »

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité masculine

    Bonus de 5 pts si un des hommes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Stylé | Se fait allumer sa cigarette / allume la cigarette de quelqu’un
    — Stylé | Ponctue ses phrases par un mot étranger

    Difficile de cacher ses origines ; ou bien pour faire stylé-nul ; au choix.

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Tire par les pieds le corps d’un sbire/d’un garde pour le cacher

    & variantes : par les mains, par les mains et les pieds quand il y a deux moitiés de type, etc.


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Religion | Fait un signe de croix
    — Tension | Hantée par des souvenirs traumatisants
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.


Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Petite génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Gros plan | Inserts d’éléments naturels

    Feuille qui bouge, goutte qui tombe, animal qui vit sa vie...
    Peut servir à poser le décor mais aussi, en termes de narration, à poser le rythme, à indiquer une ellipse.

    — Habillage | D’après une histoire vraie
    — Pas de jungle sans plan d’oiseaux qui s’envolent au-dessus de la canopée
    — Prend des photos : vue depuis l’objectif + bruit de déclencheur + arrêt sur image

    De la filature aux séances de shooting

    — Titre | S’agrandit jusqu’à ce que les deux lettres centrales disparaissent de part et d’autre de l’écran
    — Vue subjective | d’une personne droguée, sonnée ou victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.


Réalisation > Accessoire et compagnie

     ? | Gadgets à la con
    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Concert de klaxon pendant un embouteillage

    Inclut des insultes lancées avec un accent de titi parisien

    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Course-poursuite | Effet Doppler
    — Musique | Envolée finale qui n’en finit pas de s’envoler

    Avec des chœurs, forcément, et des coups de cymbale, accessoirement.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Surprise par un animal

    Genre un chat ou un piaf qui vole bas


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie de remise de médaille ou de prix

Scénario > Dialogue

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Phrase-choc
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Opposition entre français des villes et français des champs

    Parigot tête de veau !

    — Pari entre potes ou collègues, à propos de n’importe quoi

    ‒ « 20 billets qu’il n’arrive pas à lui faire avouer. »
    ‒ « Tenu ! »


Scénario > Ficelle scénaristique

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

     ? | Gamins qui organisent une teuf quand leurs parents sont absents

    Et vasi qu’ça s’bécotte, et vasi qu’ça pose des verres glacés sur des tables en chêne sans dessous de verre

    — Passion | Moment d’intimité interrompu

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Accessoire | Objets qui scintillent trop

    Beaucoup, beaucoup, beaucoup trop.

    — Agissement | Boite après avoir été touché à l’épaule

    Mais (généralement) n’a aucune difficulté à utiliser son bras. Comme quoi, quand on veut on peut.

    — Agissement | Les figurantes font n’importe quoi
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Parler petit nègre

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Femme effrayée par un insecte ou un rat
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Image dégradante | Nunuche
    — Image dégradante | Tombe en pâmoison devant un bijou

    Pour les poules, c’est les asticots ; pour les femmes, une bague de 20 carats.

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Violence sexuelle | Attrape le menton d’une femme

    ou met sa main derrière la nuque d’une femme dans un moment d’intimité, ou donne une petite tape affective du poing sur le menton d’une femme.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 33 ingrédients et les 6 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?