x

Saga The Condemned

Les condamnés 2

Piou, piou-piou, piou-piou-piou-piou... Argh !
Quand un chasseur de primes échoue à capturer le chef d'un réseau de jeu, il devient la proie dans un jeu télévisé meurtrier. Mais son père se jette dans la bataille.
Titre original : The Condemned 2
source synopsis et images : WWE Studios
Fiche créée le 22 septembre 2022 et mise à jour le 23 septembre 2022
| 1
  • Voir Will Tanner (Randy Orton) émerger au ralenti de sous la terre pour contre-attaquer fait quand-même son petit effet.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — N’importe quoi | Arrivent à compter chacun·e le nombre de balles tiré par l’autre

    Mais parfois - suspense - se plantent.

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | Démarre une voiture en trafiquant les fils sous le volant

    Un petit coup sous le volant pour péter la plaque de protection, on chope les 2 fils qui tombent sous la main, on les met en contact et hop, le tour est joué !


Personnage > Caractéristique

    — Blues | Sa femme, sa fille sa mère ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Les vrais mecs font de la mécanique et roulent à moto
    — Loose | S’évanouit exagérément
    — Maladie | Alcoolique
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !

Personnage > Citation

    — Commente | « Cet événement comptera parmi les heures les plus sombres de notre histoire »
    — Défie | « Vas-y, provoque-moi ! »

    Et variantes « Oh comme j’aimerais que tu me dises non, comme j’aimerais que tu me dises non... », « Vas-y essaie d’attraper cette arme, oh comme j’aimerais que tu y arrives » Généralement sorti par un flic borderline pour intimider un caid de prisunic.

    — Interpelle | « Jetez vos armes ! »
    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — S’exclame | « Objection ! »

    Parce qu’un avocat qui ne dit pas « Objection ! » n’est pas un avocat, une scène de tribunal sans avocat qui lâche des « Objection ! » n’est pas une scène de tribunal.

    — S’inquiète | « J’aime pas ça »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Conseil d’administration

Réalisation

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Habillage | Placement de produits
    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Plan | Images de paysage urbain/naturel, couchers de soleil, passées en accéléré

    Pour des transitions stylés.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Stylé |Présentation de personnages à coups d’incrustations et d’arrêts sur image

    ... parfois assorties de woosh et de voix off.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Gros plan sur une poignée de porte qui tourne

    Clic, clic...

    — Vision subjective | Viseur de fusil à lunette
    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Mur décoré de photos de femmes à poil

    Vestiaires, cabines de camion, algeco de chantier...

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Ampoules qui pètent mystérieusement

    & variantes : les lumières s’éteignent ou s’allument de manière erratique ; eh ouais, quelque chose de bizarre se trame !


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Locution | La fin d’une phrase est couverte un fort son

    ... avion, sirène, sifflement, passage sous un tunnel à pleine vitesse, etc.

    — Long bip d’ECG plat
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...

    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !
    — Faux suspense | Ouf, c’est juste un·e proche qui passe par là

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Hôpital psychiatrique

Scénario > Dialogue

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Merci, Captain Obvious !
    — Titre du film énoncé dans le film
    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Topo de mission de dernière minute

    Exemple type : discours introduit par un « Les gars je vous rappelle pourquoi on est là » livré dans un camion stationné à deux mètres du portail du repaire que nos gaillards ont prévu de prendre d’assaut.

    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

    — Mâle dominant | Fait référence à la taille/au poids de sa bite/ses couilles

    Et variantes... À savoir à la taille de la bite de l’autre. Inutile de préciser que dans un sens elle sera grosse, dans l’autre non.



Voir les 36 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses pas très gentilles à dire sur ce film

  • Les condamnés 2 a pour lui de ne pas être un simple copier-coller du n°1. L’idée de jouer sans en avoir forcément été informé et de voir venir à soi des anciens potes devenus adversaires en vaut une autre... Le problème c’est que Alan B. McElroy au scénario et Roel Reiné à la réalisation n’en font pas grand chose.
  • Sur la forme, Les condamnés 2 c’est tout aussi beauf, couillu et ridicule que le Les condamnés, et comme Les condamnés, Les condamnés 2 n’est pas pour autant bourrin, jouissif ou même simplement prenant.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?