x

Le temple d’or

L’artefact de l’ennui
Des aventuriers partent à la recherche d'un ancien temple renfermant une grande quantité d'or.
Titre original : Firewalker
source synopsis et images : Cannon Group Golan-Globus Productions
Fiche créée le 7 novembre 2022 et mise à jour le 7 novembre 2022
  1. Les héros sont un peu prompt à tabasser des gars qui, peut-être, leur barraient l’entrée d’un bar. Mais le font avec style.
  2. Max (Chuck Norris), sur chaise perché qui aligne les bons dollars américains par poignées pour obtenir des renseignements d’autochtones qui en ont absolument rien à foutre.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

     ? | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

     ? | Se râcle la gorge pour attirer l’attention
    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Réquisitionne un véhicule

    Légalement ou pas.

    — Famille | Borde son enfant endormi

    Tu reprendras bien un peu de couverture !

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied
    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.


Personnage > Caractéristique

     ? | Hanté·e par des souvenirs traumatisants
     ? | Personnage endormi qui gémit et secoue la tête quand on le touche mais ne se réveille pas
    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Vie personnelle | Famille ou boulot : priorise son boulot plutôt que sa famille

Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglé·e ! », etc.

    — Déclare | « Vous êtes en état d’arrestation ! »
    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Menace | « Ne m’oblige pas à... »

    Te tuer, faire ça etc.

    — Réagit | « À vos ordres ! »
    — Récrimine | « Allez les enfants, allez, on se presse un peu ! »

    À noter que « les enfants » ne désigne pas systématiquement des enfants.

    — Récrimine | « Rhaaa... ! Je suis entourré d’imbéciles ! »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !

    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolent·e face à son bourreau


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer un·e gentil·le, le méchant explique son plan

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)

Personnage secondaire

    — Guides / porteurs autochtones qui s’enfuient à l’approche d’un lieu sacré / maudit
    — Meurt en mitraillant en l’air

Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | Éclat de rire
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Habillage | Placement de produits
    — Plan | Plongée sur un personnage au sol au milieu d’un groupe ou d’une foule

    Accompagnée le plus souvent d’une musique dramatique.

    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Suspendu·es à la télé/radio dans l’attente de nouvelles

    L’heure est grave quoi.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Bagarre | Épée brisée au cours du combat
    — Intelligence artificielle de vaisseau : a une voix robotique

    Parle de manière saccadée ou sur un ton monocorde. Mais en tout cas parle beaucoup.

    — Pouet-pouet | Effet pyrotechnique hasardeux

    Souvent à base d’étincelles disgracieuses, sans aucun rapport avec la réalité.

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Effet | Son de disque rayé

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Mouvement cyclique du poignard du méchant s’approchant dangereusement du visage du héros qui finit par le repousser

    & variantes

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est bourré·e ou drogué·e (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal
    — Palpe à plusieurs reprise la menace située dans son dos avant de réaliser

    La touche Scooby.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bivouac
    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Phrase-choc
    — Religion | Psaume 23

    « Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal bla-bla-bla... » On peut n’avoir aucune éducation religieuse, ce psaume-là finit par devenir familier : un moment de doute, bim ! un enterrement, bim ! une séquence touche-pipi, bim !

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Critique de la bureaucratie
    — Enfant qui s’enfuit de la maison après une dispute

    Et ces cons d’adultes qui ne peuvent pas s’empêcher de courir après...

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Titre du film énoncé dans le film
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Plus de réseau téléphonique
    — Retour d’un personnage qu’on croyait mort

Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Réussit à franchir in extremis une porte qui l’aurait enfermé·e

    En glissant en-dessous ou en sautant au centre de ce qui reste d’ouverture.

    — Tension | Sacrifice humain

    Ah, ces sauvages, c’est quelque chose, toujours à vouloir vous boulotter un jambon.

    — Tension | Suspendu·e dans le vide

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Nunuche
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.

    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.



Voir les 41 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Méchant·e

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Comme si les aventures d’Allan Quatermain ne suffisaient pas à surfer sur la vague Indiana Jones, la Cannon a remis le couvert avec Le temple d’or. Problème, si chacun des Allan Quatermain, semblait avoir été conçu par un enfant de 12 ans plutôt enthousiaste (héritage pulp à fond, incohérences notables contrebalancées - sans parler de rythme - par une certaine forme d’énergie, ventres mous compensés par un amour immodéré pour les figurines moches et les décors en mousse, répliques à la con et autres Obugwas, il y avait vraiment de quoi se mettre sous la dent), Le temple d’or semble, lui, avoir été écrit par un enfant de douze ans plutôt paresseux. Il ne se passe pas grand-chose et J. Lee Thompson, qui avait réalisé le premier Quatermain, ne se montre pas spécialement motivé...
Figurent notamment une tentative de meurtre à l’arbalète particulièrement molle et une des bagarres de bar les plus soporifiques jamais réalisées. Dommage parce que Chuck Norris en héros pas toujours très doué était pas si mauvais et le tandem avec Lou Gossett Jr. en aventurier parfois un peu geignard fonctionnait plutôt pas mal ; il y avait aussi quelques gourmandises typiques de l’époque genre confier son chewing-gum à quelqu’un avant de se battre, tabasser plus ou moins gratuitement des types à l’entrée d’un bar après un tirage à pile ou face ; ou invoquer, debout sur une chaise de gargote, le saint dollar américain en échange de renseignements ; se déguiser en curé pour passer inaperçu..
Mais le temps est quand-même long entre deux trucs rigolos.


«

Super film, qui a super bien vieillie !
Je ne m’en lasse toujours pas !

 »




Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?