x

Le Saint

Gentleman cambrioleur moumoute
Refusant l'identité que lui impose l'orphelinat de Hong Kong où il est placé, un jeune garçon prend la fuite. Devenu adulte, sous l'identité de Simon Templar il se signale par ses talents de voleur. Ses dons aux bonnes œuvres lui valent son surnom : « Le Saint ». Il décide d'assurer sa retraite en vendant la formule de fission à froid à Ivan Tretiak, un homme d'affaires russe qui rêve du pouvoir.
Titre original : The Saint
source synopsis et images : Paramount Mace Neufeld Productions Rysher Entertainment
Fiche créée le 26 septembre 2022 et mise à jour le 29 septembre 2022
| 1
  • À la fin, le Saint (Val Kilmer) échappe à l’inspecteur Teal (Alun Armstrong) qui a mis trois plombes à le reconnaître avant de se gourer de cible en cours de route. Réalisant son erreur, l’inspecteur ne peut qu’apercevoir le Saint passer devant lui en voiture pour le narguer d’un coup de klaxon... Klaxon qui reprend le thème musical de la série TV.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Avait pourtant été prévenu·e de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais...

     ? | Momentanément stoppé·e dans son élan par une parole blessante/culpabilisante

    Sous cette couche de héros ou d’héroïne monolithique et désabusé·e, il y a toujours un petit cœur qui bat.
    Sur la forme, l’héroïne ou le héros, filmé·e de face, tourne le dos à son/sa interlocuteurice.

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

    — À voix haute | Fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — À voix haute | S’entraîne avant de...
    — Bagarre | Tire dans un projecteur

    Ou plusieurs.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Femme qui sauve un homme en mauvaise posture
    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Regarde les autres avec convoitise après une séparation
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.


Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
     ? | Hanté·e par des souvenirs traumatisants
     ? | Sur-protecteur·trice : dites pas de mal de mon bébé !

    Le bébé en question étant un camion, un avion ou tout autre véhicule d’exception.

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Doit faire atterrir un avion mais n’a que quelques heures au compteur
    — Stylé | Nom de héros trop badass pour être vrai
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Je le veux vivant / Je la veux vivante »
    — Ordonne | « Attrapez-les ! »

    et variantes

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Se justifie | « Laisse moi t’expliquer ! » / « C’est pas ce que tu crois ! » / « Tu dois me croire, je t’expliquerai »
    — Se plaint | « Je ne veux pas mourir »

    & variantes : « On va tous mourir ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes


Personnage > Méchant·e

    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Réalisation

    — Entr’aperçoit une silhouette suspecte
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    ou « X mois/années plus tard/plus tôt »

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Ouverture de coffre de voiture vue depuis le coffre

    Tarantinesque.

    — Technique | Panoramique pudique quand les personnages s’apprêtent à baiser

    Par delà la tête de lit, vers le plafond de la chambre, vers une fenêtre...

    — Tension | Caché·e

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Tension | Gros plan sur la main d’une menace neutralisée qui montre des signes d’activité

    ... pendant que les personnages, qui se croient hors de danger, blaguent, s’engueulent, font des imitations de Christian Clavier, etc.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Arme | Clic au lieu du Bang

    Plus de cartouche dans le flingue, pile au moment où il en faudrait.

    — Mobilier | Encore une porte qui n’est pas refermée après le passage d’un personnage
    — Pouet-pouet | Déguisement

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.

    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient un·e gentil·le est en fait... celle d’un·e autre gentil·le !
    — Faux suspense | Surpris·e par un animal

    Genre un chat ou un piaf qui vole bas


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est éclaboussé·e par un fluide

    Ou plus généralement recouvert·e.


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Foule en colère
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Phrase-choc
    — Référence à la Bible, ou à la religion chrétienne

    Pour se constituer des noms de code, des mots de passe ou semer autres indices.
    Pour étayer une argumentation.
    Pour impressionner son auditoire.
    Etc.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Drapeau national flottant au vent
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Séance d’identification de suspect·es

    « Donne-moi ces putains de clés, espèce de putain d’enculé. »

    — Truc oublié

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Style identique de l’enfance à l’âge adulte

    (lunettes, coupe de cheveux, vêtements)

    — Stylé | S’embrassent pour passer inaperçu·es et semer leurs poursuivant·es

Scénario > Situation

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Tension | Jeux de miroirs

    Des miroirs démultiplient les images des personnages et leur font perdre leurs repères, et leurs munitions.

    — Tension | Rendez-vous tendu dans un lieu public

    Les lieux publics, c’est toujours bien quand on rencontre un mafieux de 1re catégorie.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

     ? | Le passager appuie avec son pied sur une pédale, le pied du conducteur entre les deux
    — Accessoire | Garde son caleçon ou sa culotte pour baiser

    C’est toujours plus pratique qu’une capote (et ça coûte moins cher).

    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Homophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.

    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.



Voir les 37 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 68000000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > GI Joe

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

En gros, Le Saint, c’est impossible à prendre au sérieux, impossible à prendre au second degré. Faut-il pour autant faire l’impasse sur ce film dont le héros à un côté gentleman kéké exacerbé jonglant avec l’autoradio et les lunettes de soleil comme personne et dont les vilains sont des russes qui écoutent de la techno dans des grosses voitures noires ? Pour ceux qui hésiteraient et ne connaîtraient que de loin cette adaptation, sachez que Val Kilmer porte un paquet de prothèses et postiches pour s’infiltrer partout, duper les bons comme les méchants et draguer Elisabeth Shue. Je dis ça, je dis rien.






Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?