x

Le repaire du ver blanc

Sous le charme
Un archéologue écossais, Angus Flint, est emmené par un ami, Lord James D'Ampton, visiter le vieux château familial dont il vient d'hériter. Celui-ci se trouve situé à proximité d'un étrange manoir, propriété de la non moins étrange Lady Sylvia Marsh. C'est alors que des disparitions inquiétantes se produisent dans le voisinage, ce qui éveille la curiosité des deux amis. D'autant plus qu'un ancien crâne, découvert peu avant par Flint, lui est dérobé dans sa chambre. Tentant d'en savoir plus sur ce crâne et espérant ainsi comprendre pourquoi on lui a volé, ils découvrent qu'il jouerait un rôle dans un culte ancien dédié à un monstre vivant sous terre…
Titre original : The lair of the white worm
source synopsis et images : White Lair
Fiche créée le 18 septembre 2022 et mise à jour le 18 septembre 2022
| 5
  1. La voix et le jeu de Mary ;
  2. Les serpents, Sylvia et ses sbires charmés malgré eux par certaines musiques et contraints de se dandiner pour se rapprocher de la source ce celles-ci ;
  3. Les temps forts rythmés par de puissants coups d’orgues ;
  4. les séquences oniriques ;
  5. Les visions d’Eve : OMG, fabuleuses !

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | Théâtralise une anecdote
    — Contre-intuitif | Agit de manière ordinaire dans une situation extraordinaire

    Exemple : pris sous un déluge de feu et d’acier, le personnage planqué derrière un baril sort son paquet de clopes et s’en grille une tranquilou.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Loose | Cherche le réveil à tâtons

    Encore ensuqué·e dans un demi-sommeil, pas facile de faire taire la sonnerie du réveil-matin.

    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Oups ! | Prend de la drogue à son insu

    Drogue dans le sens « se défoncer ou planer », pas dans celui de « substance chimique/poison violent ».

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentil·les et méchant·es, la/le méchant·e fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Tension | Porte la main à son visage dans un moment dramatique

    ou les deux mains... dans un geste soit trop théâtralisé, soit très mal joué, voire les deux.


Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
    — Maladie | Alcoolique
    — Maladie | Entend des voix ou a des visions

    E-mi-lyyy... E-mi-lyyy... !

    — Ouh ! | Réactionnaire
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Questionne | « Alors... qu’est-ce qu’on a ? »
    — Rédemption | « Je peux te sauver ! » -> « Mais tu l’as déjà fait... »

    Par sa grandeur d’âme, un personnage a transformé malgré lui un être vil et corrompu, qui peut désormais mourir en paix.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes

    — Sa compagne ou son compagnon ignore qu’il/elle est un·e espion·ne

    Plus largement, ignore tout de sa principale activité.

    — Son fils, sa fille, sa femme, un·e proche est en danger, entre les mains des méchant·es
    — Super pouvoir | Simple blessure au front

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage > Méchant·e

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Collègue lourdingue

    Soit un collègue qui saoule son entourage ;
    Soit un collègue que le spectateur trouve lourdingue : le side-kick rigolo

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course-poursuite | Véhicules (de police) en surnombre qui prennent toute la largeur de la voie
    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Le film se termine sur un baiser
    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Habillage | Titre qui apparaît en gros à l’écran, accompagné d’un effet sonore

    bruit métallique, coup de tampon & autres variantes.

    — Homme torche qui s’agite en tout sens
    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Vue subjective | Plan œilleton

Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Intelligence artificielle : sens de la vis

    S’exprime, se comporte et raisonne comme un humain -ou du moins un scénariste/dialoguiste paresseux- tout en soulignant bien qu’elle ne ressent rien parce que c’est un robot et ça, ça la rend très très triste.

    — N’importe quoi | Explosion injustifiée

    (voiture, avion, bateau, etc.)

    — Pouet-pouet | Déguisement
    — Stylé | Porte un costard sous ses habits

    & variantes : porte une tenue complètement différente sous ses habits pour se fondre dans la foule, changer d’identité et éviter de se faire repérer.

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | Saxophone romantique

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Bite, chatte, cul (gag)
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Écorche un nom compliqué à prononcer (gag)

    Il/elle essaie plusieurs fois pourtant, mais impossible de dire correctement ce nom : qu’est-ce qu’on se marre !

    — Gag avec un animal
    — Surdité
    — Triche de manière à la fois ingénieuse et grossière

    École Zidi.


Scénario > Élément

    — Titre du film énoncé dans le film
    — Toast

    Précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Deus ex-machina
    — Entre le héros/héroïne et le méchant/méchante, c’est une affaire personnelle

    Dis donc, toi, qui essaie d’asservir le monde, t’aurais pas massacré toute ma famille quand j’étais trop petit pour me défendre ? Tu vas mourir ! Mais avant je te ferai cracher le nom de ta crème anti âge !

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — Plus de réseau téléphonique
    — Secret révélé dans le dernier soupir d’un·e mourant·e
    — Vieille légende, racontar, fait divers transmise à un moment ou à un autre...

    Et qui une fois sur deux fait écho à la situation que traversent les personnages.


Scénario > Situation

    — Agissement | Conversation privée entendue à l’insu des personnes qui parlent

    & variantes : les micros sont restés ouverts, conversation de toilettes de lieux publics, etc.

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.

    — Tension | Sacrifice humain

    Ah, ces sauvages, c’est quelque chose, toujours à vouloir vous boulotter un jambon.


Thème > GI Joe

    — Action | Branle-le-bas de combat sur une base militaire

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Image dégradante | Nunuche
    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses
    — Objectification sexuelle | Tenues légères


Voir les 20 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 2500000 $)

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Quel film étonnant !

  • Je suis tombé sous son charme magique, je ne vois pas d’autre explication.
    La scène du générique avec ce lent zoom sur l’entrée d’une grotte à flanc de colline qui dure des plombes suivie de la scène suivante durant laquelle Angus (Peter Capaldi) sort de sa fouille un crâne d’animal étrange, le tout commenté par Mary (Sammi Davis) au jeu naïf et la voix absurde, puis cette envolée musicale quand Mary se prend les pieds dans le tuyaux d’arrosage (blanc) laissent immédiatement sur le cul et augurent du bas de gamme fauché.
  • Oui, mais en fait non, Le repaire du ver blanc, c’est beaucoup plus compliqué que ça ; c’est un film à paradoxes : inventif et ultra paresseux à la fois, énergique et en même temps très plat, toujours approximatif mais au final assez captivant.
    Un film imparfait mais vivant, à la personnalité affirmée comme un fromage de caractère.
  • Et toutes ces scènes qui retournent le cerveau, hahaha, que du bonheur !
  • Bonheur aussi d’y retrouver Paul Brooke (encore un de ces seconds rôles si précieux) en flic d’aucun secours qui se fait sucer une morsure de serpent par lady Sylvia ;
  • La chanson The d’Ampton worm.





Partager


Lire la fiche de ce film sur

   


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?