Saga Le chihuahua de Beverly Hills

Le chihuahua de Beverly Hills 2

Royal crétin
Découvrez les nouvelles aventures de Papi et Chloé, mariés et devenus parents de cinq chiots tous plus espiègles et turbulents les uns que les autres. Après leurs aventures au Mexique, nos amis se lancent un nouveau défi : aider leurs maîtres en difficulté. La solution complètement waouf qu'ils ont trouvée pour donner un coup de patte : participer à un défilé de mode pour gagner le 1er prix...

Titre original (ou alternatif) : Beverly Hills Chihuahua 2
source synopsis et images : Walt Disney Pictures
Fiche créée le 6 janvier 2023 et mise à jour le 30 août 2023
Chiant, voire carrément pénible
sur l'échelle de Slater
  1 regard incrédule :
  1. Le générique de fin !

Des choses gentilles à dire sur ce film

Ouverture avec des palmiers qui défilent en contre-plongée et des boutiques de luxe. On sait où on est : Beverly Hills baby... Et on sait où on va. Il n’y aura pas de surprise à attendre du Chihuahua de Beverly Hills 2. Confirmation dès les images suivantes, au cours desquelles on voit un prêtre procéder à une cérémonie de mariage. D’emblée, on sait qu’il va marier les chiens malgré le champ/contre-champ qui met face à face le prêtre et les deux héros humains du premier film Rachel et Sam, joués par Erin Cahill et Marcus Coloma. Un oeil pas très observateur remarquera au passage qu’il ne s’agit plus des mêmes acteurs et une ouïe pas si fine, qu’il ne s’agit plus des mêmes doubleurs. Exit Piper Perabo et Manolo Cardona donc mais aussi Jamie Lee Curtis, Drew Barrymore et Andy Garcia...
De là on sait peu ou prou ce qui va se passer, y’aura un peu de flottement dans le couple Rachel/Sam parce qu’on voit bien que le Sam y veut pas s’engager ; y’aura nécessairement des chiots parce que dans toute comédie familiale qui se respecte, le deuxième volet introduit une petite portée ; qu’il y aura une crise à surmonter et/ou quelque chose à sauver et que les chiots commettront leur lot de catastrophes beethoveniennes avant de sauver la mise... Et c’est à peu près ce qui se passe, le tout, comme dans le premier volet, enrobé d’une fausse critique des milieux vaguement bourgeois, et d’une fausse bienveillance. Bref, c’est ignoble.
Mais quelques détails incongrus, croquignolets ou tout simplement gênants mettront ici et là un peu de baume au cœur : le fait que Rachel ait décidé de partir en pleine jungle chercher des plantes pour soigner les maladies rares par exemple ; des reconstitutions d’un empire aztèque de kermesse en CGI moches sur fond de trompette vaguement mariachi... et un gros morceau de stupéfaction avec la scène de défense de la maison des parents de Sam, menacée de saisie par un vilain banquier qui, comble de l’horreur, aime les chats, par les chiens. On a du gag déjà périmé en 1990 en pagaille avec des gens qui font wohouoooohouuoooooah en tombant, des gens qui se font frapper en plein visage par l’extrémité d’un mètre ruban soudainement lâché et du pipi de chien sur de la paperasse.
Éléments repris dans le vrai meilleur moment du film, le générique de fin, qui reprend entre autres, sur l’air de la chanson Chihuahua réinterprétée par les personnages, les meilleurs moments du film à l’endroit, à l’envers, de toutes les manières... Vous pourriez vous contenter de ça, mais vous y perdriez un peu en sel et en rire nerveux à l’arrivée donc, voyez quand-même le film en entier.
Comment ça je suis du genre à aimer regarder le monde brûler ?!



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 31  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Famille | Borde son enfant endormi

    Tu reprendras bien un peu de couverture !

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Interprétation | Répète une phrase 2 fois

    Avec un changement de ton ou de rythme sur la deuxième pour marquer une insistance.
    Il peut s’agir d’une phrase nominale.
    Un prénom peut être intercalé entre les deux phrases.

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Se fraye un chemin à la machette dans la nature

    Dans ta gueule la fougère !


Personnage > Caractéristique

    — Maladie | A peur du vide

    est sensible au vertige

    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.

    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...

    — Traîtresse (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévouée à la solde des méchantes (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Prévient | « J’retournerai pas en taule ! »
    — Questionne | « Qui a éteint la lumière ? »
    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Passion | Demande en mariage chevaleresque

    Avec genoux à terre, yeux embrumés, breloque coûteuse enchâssée dans une boîte sortie d’une poche.

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses

Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante

Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Flic d’aucun secours

    Soit parce qu’il est dans le coup, soit parce qu’il est incompétent, soit parce qu’il se fait buter direct comme une merde.
    Comprend aussi l’équipe d’intervention qui arrive bien après la bataille.

    — Punks post-apo et émeutiers de villes futuristes aux goûts vestimentaires douteux

    Punk is not dead.


Réalisation

    — Fin | Mot d’esprit/répartie comique

    Quoi de mieux que de terminer un film en s’amusant de la mort des sales types qui ont pourri la vie du héros pendant plus d’une heure et demie ?

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Fluide visqueux qui goutte sur un personnage

    & variantes : sang qui tombe au goutte à goutte

    — Mise en scène | Plongée sur un personnage qui hurle

    Brillant.

    — Plan | Images de paysage urbain/naturel, couchers de soleil, passées en accéléré

    Pour des transitions stylés.

    — Prend des photos : vue depuis l’objectif + bruit de déclencheur + arrêt sur image

    De la filature aux séances de shooting

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Mur de photos / photomontages glauques

    Les yeux découpés tout ça tout ça...


Réalisation > Audio

    — « Cling » sonore pour souligner l’éclat d’un objet

    Y compris les dents.

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Son de disque rayé pur jus

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Locution | Voix mystérieuse qu’on dirait provenir tout droit des chiottes
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique
    — Voix off | Pensées/commentaires de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Menace qui s’approche d’un côté, mais c’est un pote/petit ami qui surprend de l’autre

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Chien qui saccage un intérieur (gag)
    — Gag cartoonesque
    — Pense à tort être la raison de la frayeur ou de la fuite de son adversaire

    La véritable raison peut être un autre personnage plus mastoc (allié) apparu dans son dos ou à ses côtés, ou bien une menace (monstre, véhicule, élément naturel) qui lui a échappé, etc.

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boîte de nuit

    Des lasers, de la musique techno, des basses, des jeunes qui lèvent les bras en l’air et le patron qui les regarde depuis l’étage qui surplombe la piste de danse.

    — Salle d’arcades
    — Véhicule en panne

Scénario > Dialogue

    — « Tu te drogues fiston ? »
    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut

Scénario > Situation

    — Détresse médicale | Passages aux urgences

    Un des personnages se blesse et file à l’hosto.


Thème > GI Joe

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Coiffure impeccable, en toutes circonstances
    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Non-suspension d’incrédulité | Lycéennes incarnées par des acteurs ou actrices de plus de 25 ans

    & variantes du type étudiants joués par des trentenaires ou des quadras (et non c’est pas des auditeurs libres ou des gens qui ont choisi de se réorienter).

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Violence sexuelle | Retient/tire une femme par le bras, contre son gré

    & variantes.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 31 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !





« 

Toujours aussi mauvais et stupide, mais légèrement moins indigeste que le premier volet et c’est déjà ça.
Chloé et Papi sont mariés et parents de cinq petits chiots. Le bonheur est parfait mais la banque menace de saisir la maison de leurs propriétaires. Pour empêcher cela, ils participent à un concours de beauté canine en espérant remporter le premier prix...
La réalisation est passable pour un DTV : le cadre reste stable, les prises de vues sans imaginations mais correctes, les mouvements très fluides, la mise en scène est ratée et la profondeur de champ à revoir.
Le scénario est beaucoup moins farfelu que dans le premier, il certes moins mauvais et crétin mais part moins dans tous les sens et à même une sous-intrigue pas trop mauvaise. Il y a plein d’incohérences et de clichés et le rythme est très long, ça on n’y coupera pas.
Les acteurs sont très mauvais, ils surjouent beaucoup (peut-être à part l’interprète de Mr. Cortez).
Le doublage est de beaucoup moins qualité, c’est vraiment dommage.
Les dialogues n’ont pas gagné en intelligence, m’y as part une réplique qui m’a fait sourire.
La photographie est bonne, la lumière est agréable et les couleurs sont jolies.
Le montage est très classique n’est pas intéressant.
Les décors sont assez faibles, les costumes pas extraordinaires, l’animation moins tape à l’œil et la musique de Chris Hajian moins insupportable.
« Le Chihuahua de Bervely Hill 2 » est une suite qui n’ont pas lieu d’être et par conséquent pas agréable à regarder.

 »




« alors film interrésant a voir les petits chihuahua sont adorable l'histoire moin bien que le premier se qui et logique mais il y a pire.dans l'ensemble si on a aimé le premier je vous le conseil. point faible: casting horrible en effet a par la voix de papy personne na continuer que se soit la voit de cloé ou delgado en passant pas les acteurs.  »




« Ce film m'a Malheureusement déçu.Le premier film inspirait quand même plus confiance si je puis dire.Dans ce second opus du "Chihuahua de Beverly Hills",entre guillemets l'Action est beaucoup moins omniprésente en réalité.Les petits Chihuahua je trouve ne ressemble Pas Du Tout à leurs parents,et ce petit détail m'a quand même légèrement fait froid dans le dos.Néanmoins,le contexte n'est pas si mal,l'histoire non plus,et le rire lui est systématiquement présent.Pour les moments en Famille je vous le recommande absolument.Néanmoins,si j'étais par contre à la Cour du Conseille dans Arts Canin,je ne présenterais pas ce film au Box-Office des Meilleurs Films.  »


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?