x

Saga Le chihuahua de Beverly Hills

Le chihuahua de Beverly Hills 2

Royal crétin
Découvrez les nouvelles aventures de Papi et Chloé, mariés et devenus parents de cinq chiots tous plus espiègles et turbulents les uns que les autres. Après leurs aventures au Mexique, nos amis se lancent un nouveau défi : aider leurs maîtres en difficulté. La solution complètement waouf qu'ils ont trouvée pour donner un coup de patte : participer à un défilé de mode pour gagner le 1er prix...
Titre original : Beverly Hills Chihuahua 2
source synopsis et images : Walt Disney Pictures
Fiche créée le 6 janvier 2023 et mise à jour le 10 janvier 2023
| 1
  1. Le générique de fin !

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

     ? | Pique une crise de nerf

    (patron·ne, méchant·es, héroïne ou héros, etc.)

     ? | Regarde son mari/sa femme partir depuis la fenêtre

    Peut s’assurer de son départ comme le regretter

     ? | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

     ? | Se fraye un chemin à la machette dans la nature

    Dans ta gueule la fougère !

    — À voix haute | Fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Coolitude | Est frappé·e par une révélation subite

    Le héros a trouvé un truc mais ne le dit à personne et quitte le groupe précipitamment

    — Course-poursuite | Double des voitures en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Course-poursuite | Saute/tombe pour atterrir sur un véhicule en marche

    Y’a des applis spécialisées aujourd’hui : 1 clic et hop ! un bus arrive à faible allure pile sous le pont sur lequel on se trouve ET dans la bonne direction. Les suppléments pour les péniches sont pas donnés, par contre.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentil·les et méchant·es, la/le méchant·e fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.


Personnage > Caractéristique

     ? | Enfant ou ado tête à claques
     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Interprétation | En fait des caisses
    — Religion | Fait un signe de croix
    — Super pouvoir | Éloquence magistrale

    Discours (généralement improvisé) récompensé par un tonnerre d’applaudissements.

    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Traître (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévoué·e à la solde des méchant·es (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Ordonne | « Trouvez-moi le fils de pute/fumier/enfant de salaud qui a fait ça ! »
    — Questionne | « Qui a éteint la lumière ? »
    — S’inquiète | « Oh-oh »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Droiture | Refuse la proposition d’un·e méchant·e
    — Fibre héroïque | Se sacrifie avec panache

    Monde de merde !
    Mais faut bien qu’il y en ait, pour que les héroïnes et les héros puissent continuer leurs aventures.

    — Passion | Demande en mariage chevaleresque

    Avec genoux à terre, yeux embrumés, breloque coûteuse enchâssée dans une boîte sortie d’une poche.

    — Super pouvoir | Simple blessure au front / au bras...

    Il s’en est pris pourtant, des beignes, mais visiblement, il est costaud le bougre !


Personnage > Méchant·e

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme un·e bleu·e

Réalisation

    — Fin | Mot d’esprit/répartie comique

    Quoi de mieux que de terminer un film en s’amusant de la mort des sales types qui ont pourri la vie du héros pendant plus d’une heure et demie ?

    — Fin | Tout est bien qui finit bien

    Une fin heureuse dans un monde de brutes.

    — Grammaire | Passage musical
    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Mise en scène | Faisceau d’une lampe-torche dirigée vers la caméra

    Marche aussi avec les faisceaux laser

    — Mise en scène | Stoppe sa marche et hurle, avant que la caméra nous fasse découvrir un cadavre

    La caméra suit l’employé de maison, chargé d’un plateau sur lequel est disposé une carafe d’eau, le valet s’arrête, ouvre les yeux comme des soucoupe, lâche le plateau libérant la carafe qui se brise à terre, puis la caméra pivote pour nous faire découvrir l’hôte, pendu dans son plus bel habit.

    — Plan | Images de paysage urbain/naturel, couchers de soleil, passées en accéléré

    Pour des transitions stylés.

    — Prend des photos : vue depuis l’objectif + bruit de déclencheur + arrêt sur image

    De la filature aux séances de shooting

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Plan drone moche
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Vue subjective | d’une personne droguée / sonnée / victime de malaise

    Voit de manière floue et penchée.

    — Vue subjective | d’un pare-choc de voiture

    Et des fois, on n’a même pas l’impression de vitesse...

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Audio

    — « Cling » sonore pour souligner l’éclat d’un objet

    Y compris les dents.

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit exagéré | Accessoire

    Un fouet qui claque beaucoup trop, etc.

    — Bruit exagéré | Baisers passionnés
    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Son de disque rayé pur jus

    Ou de disque ralenti, scratch, etc.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Classique
    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Chien qui saccage un intérieur (gag)
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Lutte pour fermer une valise trop remplie
    — Neutralise/évite sans s’en rendre compte l’agresseur qui s’approche de lui en tapinois
    — Palpe à plusieurs reprise la menace située dans son dos avant de réaliser

    La touche Scooby.

    — Pense à tort être la raison de la frayeur ou de la fuite de son adversaire

    La véritable raison peut être un autre personnage plus mastoc (allié) apparu dans son dos ou à ses côtés, ou bien une menace (monstre, véhicule, élément naturel) qui lui a échappé, etc.

    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Recours à un plan large pour marquer la puissance d’un cri

    On bascule d’un plan serré sur l’un des personnages qui a une confidence à faire, à un plan large de paysage (voire de la Terre) qui accompagne la réaction ‒ généralement un cri ‒ de l’autre.

    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.

    — Vomi (gag)

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cimetière

    Scènes prenant comme décor un cimetière, mais hors des scènes d’enterrement.

    — Début d’orage au moment opportun

    L’orage commence pile quand la tension dramatique s’exacerbe.

    — Quai désert

    Pratique pour se donner un rendez-vous discret ou pour envoyer par le fond un·e témoin gênant·e.


Scénario > Dialogue

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Philosophie/psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Se transmet de génération en génération

    Une montre, un bijou, un livre, un secret, une recette, une voiture, une arme, etc. et le plus souvent de père en fils.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — Musique « ethnique » qui situe l’action dans un pays non-occidental
    — Trahi·e par : un éternuement, une sonnerie de téléphone, un objet qui tombe, etc.

    & variantes


Scénario > Situation

    — Bagarre | Duel de fortes personnalités

    Y compris au sein du même camp

    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.


Thème > GI Joe

    — Accessoire | Panoplie Raid (points rouges, vision nuit, silencieux, visage peinturluré etc.)
    — Agissement | Rire de commando/de bande de voyous etc.

    Rire gras et collectif à l’évocation d’un passé commun/anecdote gênante/blague salace/humiliation/mission à venir

    — Ordonne | « Go, go, go ! »

    & variantes


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Grossophobie
    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — Brutasse | Violence policière


Voir les 31 ingrédients officiellement repérés par l'équipe
(pour un film qui a coûté 12000000 $)

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Thème > GI Joe

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

Ouverture avec des palmiers qui défilent en contre-plongée et des boutiques de luxe. On sait où on est : Beverly Hills baby... Et on sait où on va. Il n’y aura pas de surprise à attendre du Chihuahua de Beverly Hills 2. Confirmation dès les images suivantes, au cours desquelles on voit un prêtre procéder à une cérémonie de mariage. D’emblée, on sait qu’il va marier les chiens malgré le champ/contre-champ qui met face à face le prêtre et les deux héros humains du premier film Rachel et Sam, joués par Erin Cahill et Marcus Coloma. Un oeil pas très observateur remarquera au passage qu’il ne s’agit plus des mêmes acteurs et une ouïe pas si fine, qu’il ne s’agit plus des mêmes doubleurs. Exit Piper Perabo et Manolo Cardona donc mais aussi Jamie Lee Curtis, Drew Barrymore et Andy Garcia...
De là on sait peu ou prou ce qui va se passer, y’aura un peu de flottement dans le couple Rachel/Sam parce qu’on voit bien que le Sam y veut pas s’engager ; y’aura nécessairement des chiots parce que dans toute comédie familiale qui se respecte, le deuxième volet introduit une petite portée ; qu’il y aura une crise à surmonter et/ou quelque chose à sauver et que les chiots commettront leur lot de catastrophes beethoveniennes avant de sauver la mise... Et c’est à peu près ce qui se passe, le tout, comme dans le premier volet, enrobé d’une fausse critique des milieux vaguement bourgeois, et d’une fausse bienveillance. Bref, c’est ignoble.
Mais quelques détails incongrus, croquignolets ou tout simplement gênants mettront ici et là un peu de baume au cœur : le fait que Rachel ait décidé de partir en pleine jungle chercher des plantes pour soigner les maladies rares par exemple ; des reconstitutions d’un empire aztèque de kermesse en CGI moches sur fond de trompette vaguement mariachi... et un gros morceau de stupéfaction avec la scène de défense de la maison des parents de Sam, menacée de saisie par un vilain banquier qui, comble de l’horreur, aime les chats, par les chiens. On a du gag déjà périmé en 1990 en pagaille avec des gens qui font wohouoooohouuoooooah en tombant, des gens qui se font frapper en plein visage par l’extrémité d’un mètre ruban soudainement lâché et du pipi de chien sur de la paperasse.
Éléments repris dans le vrai meilleur moment du film, le générique de fin, qui reprend entre autres, sur l’air de la chanson Chihuahua réinterprétée par les personnages, les meilleurs moments du film à l’endroit, à l’envers, de toutes les manières... Vous pourriez vous contenter de ça, mais vous y perdriez un peu en sel et en rire nerveux à l’arrivée donc, voyez quand-même le film en entier.
Comment ça je suis du genre à aimer regarder le monde brûler ?!


«

Toujours aussi mauvais et stupide, mais légèrement moins indigeste que le premier volet et c’est déjà ça.
Chloé et Papi sont mariés et parents de cinq petits chiots. Le bonheur est parfait mais la banque menace de saisir la maison de leurs propriétaires. Pour empêcher cela, ils participent à un concours de beauté canine en espérant remporter le premier prix...
La réalisation est passable pour un DTV : le cadre reste stable, les prises de vues sans imaginations mais correctes, les mouvements très fluides, la mise en scène est ratée et la profondeur de champ à revoir.
Le scénario est beaucoup moins farfelu que dans le premier, il certes moins mauvais et crétin mais part moins dans tous les sens et à même une sous-intrigue pas trop mauvaise. Il y a plein d’incohérences et de clichés et le rythme est très long, ça on n’y coupera pas.
Les acteurs sont très mauvais, ils surjouent beaucoup (peut-être à part l’interprète de Mr. Cortez).
Le doublage est de beaucoup moins qualité, c’est vraiment dommage.
Les dialogues n’ont pas gagné en intelligence, m’y as part une réplique qui m’a fait sourire.
La photographie est bonne, la lumière est agréable et les couleurs sont jolies.
Le montage est très classique n’est pas intéressant.
Les décors sont assez faibles, les costumes pas extraordinaires, l’animation moins tape à l’œil et la musique de Chris Hajian moins insupportable.
« Le Chihuahua de Bervely Hill 2 » est une suite qui n’ont pas lieu d’être et par conséquent pas agréable à regarder.

 »

«
alors film interrésant a voir les petits chihuahua sont adorable l'histoire moin bien que le premier se qui et logique mais il y a pire.dans l'ensemble si on a aimé le premier je vous le conseil. point faible: casting horrible en effet a par la voix de papy personne na continuer que se soit la voit de cloé ou delgado en passant pas les acteurs.  »

«
Ce film m'a Malheureusement déçu.Le premier film inspirait quand même plus confiance si je puis dire.Dans ce second opus du "Chihuahua de Beverly Hills",entre guillemets l'Action est beaucoup moins omniprésente en réalité.Les petits Chihuahua je trouve ne ressemble Pas Du Tout à leurs parents,et ce petit détail m'a quand même légèrement fait froid dans le dos.Néanmoins,le contexte n'est pas si mal,l'histoire non plus,et le rire lui est systématiquement présent.Pour les moments en Famille je vous le recommande absolument.Néanmoins,si j'étais par contre à la Cour du Conseille dans Arts Canin,je ne présenterais pas ce film au Box-Office des Meilleurs Films.  »


Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?