Le bateau de la mort

Ship and Heil
Sur la mer des Caraïbes, un vaisseau fantôme surgit du brouillard et fonce droit devant sur un paquebot où se trouvent de riches touristes. Après l’accident, il n’y a que neuf survivants qui ont pris place sur un canot. Ils approchent du vaisseau et une fois à bord découvrent qu’il est vide. Mais d’étranges phénomènes se produisent.

Titre original (ou alternatif) : Death Ship
source synopsis et images : Astral Bellevue Pathé Bloodstar Productions Lamitas Astral Films
Fiche créée le 24 avril 2023 et mise à jour le 19 mai 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

Death Ship, c’est une histoire des plus bateau.
Un paquebot de croisière mène son petit bonhomme de chemin jusqu’à sa collision avec ce qui s’avérera être un vaisseau fantôme sur lequel les rescapés finissent par trouver refuge avant d’être exterminés les uns après les autres. L’attrait principal de ce genre de production est l’ambiance, on veut du grincement et de la rouille, de la claustrophobie et de la mort un peu marquante... et de ce côté-là, c’est plutôt réussi. Pas forcément subtile, la métaphore du nazisme et des idées de merde susceptibles de revenir encore et encore - et qui vient phagocyter les esprits faibles, égocentriques ou portés sur l’autorité que représente le capitaine Ashland (George Kennedy) - derrière le vaisseau fantôme nazi, n’en reste pas moins efficace.
La scène au cours de laquelle un des personnages lutte contre la projection d’un film de propagande est particulièrement évocatrice. Les images continuent de défiler tout naturellement sur le mur, une fois la toile déchirée, et les images d’Hitler s’imprègnent sur sa peau, malgré l’arrêt du projecteur. La séquence pourrait être cauchemardesque... les choix de réalisation et de montage ainsi que le jeu des acteurs neutralisent l’effet.
Et tout est comme ça :
Les inserts de machineries qui auraient pu avoir la classe ne rythment finalement rien parce que trop redondants, c’est une alternance de deux ou trois plans, toujours les mêmes. Encore et encore et encore.
La scène de la douche qui, malgré son côté éculé, avait un petit potentiel, avec son côté très resserré, avec ce fond de musique martiale entendue en parallèle par une enfant du groupe, finit par tomber un peu à plat parce que beaucoup trop longue... et parce que le « This is blood ! It’s blood » poussé par Lori (Victoria Burgoyne) se jetant dans tous les sens dans la cabine de douche opposé à la panique molle de Nick (Nick Mancuso) de l’autre côté de la porte rend la scène hilarante.
Georges Kennedy n’est d’ailleurs pas en reste. Sa performance gentiment cabotine préfigure Le clandestin qu’il tournera quelques années plus tard.
L’autre problème du film, c’est que Alvin Rakoff peine à maintenir la tension entre deux scènes choc, voire même, comme souligné plus haut, au cœur d’une scène choc. Il ne sait pas quand arrêter de tourner et Mike Campbell au montage suit la même trajectoire. En résultent beaucoup de longueurs d’autant plus rédhibitoires que le déroulé du récit est prévisible de la collision jusqu’au final on ne peut plus classique et conservateur qui voit le second, sa nunuche de femme et ses têtes blondes de sitcom seuls échapper au drame.
Au final, on a un bon film de milieu de nuit devant lequel se laisser aller à fermer les yeux quelques minutes avec la certitude de finalement ne rien manquer tout en profitant de l’essentiel : du grincement et de la rouille, de la claustrophobie et de la mort un peu marquante...



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 21 ingrédients et les 2 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Élément

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?