x

La soupe aux choux

Tout au plus un bouillon très clair
Au hameau de Gourdifflots, en plein Bourbonnais, deux paysans retraités, « le Glaude » et « le Bombé », se tiennent volontairement à l’écart du monde extérieur, plus occupés à faire bombance et à honorer la dive bouteille qu’à se soucier de la marche du siècle. Un soir, après bien des excès alimentaires et un formidable concours de pets, ils voient avec étonnement une soucoupe volante se poser dans leur jardin. Le Glaude accueille comme un vieil ami le curieux et débonnaire extraterrestre et lui offre un peu de sa fameuse soupe aux choux, si délectable que « la Denrée », surnom de l’extraterrestre, va fidèlement revenir, conquis par le goût exquis du potage…
source synopsis et images : Les Films Christian Fechner
Fiche créée le 27 septembre 2022 et mise à jour le 28 septembre 2022
| 4
  1. Ce générique...
  2. Christine Dejoux joue maaaaaal.
  3. Un agent de police utilise pour prendre une déposition un système qui aurait pu apparaître dans un épisode de Sauvés par le gong.
  4. Les bruitages du chat.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

    — À voix haute | Fait la lecture

    Souvent pour donner des éléments au spectateur... Parfois pour réveiller accidentellement une entité maléfique.

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Coolitude | Donne un bisou pour guérir un bobo

    Soit ça, soit souffler sur un bobo, les deux sont efficaces, surtout si c’est papa ou maman qui s’en charge.

    — Lit une histoire à son gosse pour l’aider à s’endormir
    — Mort | Meurt dans les bras d’un autre personnage

    La tension dramatique au paroxysme !

    — Recherche, enquête | Entoure un article, une annonce dans le journal
    — Se regarde dans un miroir | Introspection, reprise en main (films à corriger)
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.


Personnage > Caractéristique

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Interprétation | En fait des caisses
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Super pouvoir | Il/elle sait tout faire
    — Vie personnelle | Problèmes familiaux/de couple

Personnage > Citation

    — Conseille | « Alors... voilà ce qu’on va faire... »

    Le héros a trouvé un truc et le chuchote à l’oreille d’un autre personnage

    — Ordonne | « Prenez le volant ! »
    — Prévient | « Fais pas le con ! »
    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Rassure | "Il ne t’arrivera rien, je te le promets", « Ça va aller »

    & variantes : « Je te promets que tout va bien se passer », etc.

    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes


Personnage > Méchant·e

    — Mégalo | Porte un surnom qui se veut impressionnant...

    ... et qui est en fait bien débile. Ça peut être un nom, aussi.

    — Mégalomane

    & variantes : se prend pour un dieu, etc.

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchant·e

Personnage secondaire

    — Alpha mâle sportif et bas du front

    Amateur de bière bas de gamme et de grosses bagnoles

    — Petit·e génie de l’informatique qui réalise une opération complexe en appuyant sur deux touches

Réalisation

    — Course poursuite | Gros plan du pied sur la pédale d’accélération ou de freins

    Insert toujours utile.

    — Équipe | L’équipe au complet avance au ralenti face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Souvenirs | Introduits avec un flash et un effet sonore

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Ami·e qui ne répond pas à l’appel de son prénom

    « Amanda ? Amanda ? AMANDA ?! »
    « A M A N D A A A !!! »


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Pouet-pouet | Déguisement
    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Bruit générique | Chat

    Chat qui couine, qui feule, qui vole...

    — Effet | Acrobaties Woosh

    Triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh

    — Locution | Les démons ont une voix très grave et très rocailleuse... ou un cancer de la gorge

    Et ils parlent très souvent en anglais.

    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Voix off | Lecture d’une lettre
    — Woosh | Corporel

    Woosh généré par un mouvement un peu vif ou par des coups.


Réalisation > Surprise !

    — Tension | Voiture qui explose après avoir mis le contact / après avoir grimpé dedans

    Et même pas un mot laissé sur un rouleau de papier chiottes.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Gag avec la police
    — Pipi, caca, prout

    et rots, pets, etc.

    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bar à strip-tease
    — Véhicule en panne
    — Vente aux enchères

    Encore une activité surreprésentée dans les films.


Scénario > Dialogue

    — Demande de l’aide à un Dieu sans savoir s’il écoute, mais ça lui permet de garder espoir

    Et accessoirement, ça explique l’intrigue pour les spectatrices.

    — Gémissements, geignements ou cris répétés

Scénario > Élément

    — Impérialisme, néo-colonialisme ou propagande
    — Titre du film énoncé dans le film
    — Un·e proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — La personne qui sait la vérité n’est crue par personne

    Scientifique, lanceur d’alerte, policier s’évertue en vain à éviter la catastrophe.

    — Sauve un indice des flammes

Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe

    Là, c’est le moment émouvant où on est censé·e comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Chocs de cultures

    Avec au final un brin de tension ou un poil d’humour.

    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police

Thème > N’importe quoi

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Stéréotype physique lié à un métier

    Exemple : l’huissier de justice est forcément petit, chauve et sans cœur.


Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude et/ou stéréotype sexiste
    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Image dégradante | Femme casse-couilles
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Outrage sexiste | Siffle une femme

Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine
    — Brutasse | Violence policière
    — Muscle | Entraînement physique débile

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.

    — Truc de mecs | Donne une leçon de virilité

    Explique par A + B ou donne des conseils pour comment être un vrai mec.

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.



Voir les 22 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses à dire sur ce film

  • On ne peut pas dire, La Soupe aux Choux n’est pas entièrement creux. Il y a une base (en majorité due au bouquin dont il est l’adaptation) et des thématiques intéressantes : la description d’un monde où les dirigeants n’en ont que pour l’expansion économique au détriment de l’épanouissement de leurs administrés et dans lequel ceux qui sont à rebours, ceux qui veulent prendre le temps, ceux qui aiment la simplicité, finissent parqués dans une réserve est particulièrement savoureuse. Ce passage surréaliste pas très éloigné de la tournure absurde que prennent les évènements dans Calmos fonctionne plutôt bien. Il appuie aussi l’idée que s’ils ne sont pas qualifiés d’amish, ceux qui ont d’autres ambitions que le développement économique sont en tout cas considérés comme des extraterrestres par des élus complètement hors sol.
  • On y trouve étonnamment aussi un fond de tristesse, un fond de tendresse liés au personnage de Francine (Christine Dejoux qui joue maaaal). Sa résurrection est intéressante en soi, elle permet d’élever le décalage entre le personnage principal et le monde qui l’entoure au rang de blessure. La perspective d’une deuxième chance et les paroles de Francine, la différence d’âge, l’évolution de la société vont faire réaliser au Glaude (Louis de Funès) que s’il a profondément aimé sa femme, il l’a, peut-être, mal aimée, et, en tout cas, il ne peut plus l’aimer de la même manière. Accepter de la laisser partir est finalement le seul choix possible. Ou plutôt, accepter de partir lui-même, quitter un monde dans lequel il est condamné à ne jamais trouver sa place est finalement le seul choix possible.
  • Sauf que voilà tout est rapide, incohérent, les scènes se succèdent à la va comme je te pousse, les décisions et les revirements tombent comme un cheveu sur la soupe. C’est un des principaux problèmes du film et c’est loin d’être le seul : l’humour pouet-pouet déployé (et un Louis de Funès cantonné à son registre habituel), ne profite ni au récit, ni à ce qu’il peut soulever et annihile toute sa poésie un peu drôle. Et si encore c’était marrant... mais même pas.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?