Saga La Caverne de la Rose d’Or

La Reine des ténèbres

The Return of Brigitte


Titre original (ou alternatif) : Fantaghirò 3
source synopsis et images : Reteitalia Silvio Berlusconi Communications
Fiche créée le 8 juin 2023 et mise à jour le 9 juin 2023
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater
  2 regards incrédules :
  1. Brigitte Nielsen
  2. La mort interminable du roi

Des choses gentilles à dire sur ce film

Après La princesse rebelle et La sorcière noire, Lamberto Bava continue d’enchanter les gosses des années 1990 avec La reine des ténèbres, le troisième volet des aventures de Fantaghirò. L’univers, déjà posé, est reconnaissable, dès l’ouverture : bien que n’y apparaissent que de nouvelles têtes, dont certaines éphémères, on est en terre familière peuplée de lutins de petite taille à la voix haut perchée, de sorcières et de sorciers plus ou moins recommandables, de princesses farouches et d’animaux qui parlent.
Fantaghirò (Alessandra Martines), continue de mûrir, laissant ses jeunes années derrière elle... si bien que certains personnages principaux se font rares, ses sœurs Catherine, Caroline n’apparaissent que pour entraîner Fantaghirò dans une nouvelle quête, leurs maris Cataldo, Ivaldo, sont absents, tout comme le père de l’héroïne ainsi que celle qui la guidait jusque-là, la sorcière blanche. Quant à son bien-aimé Romualdo (Kim Rossi Stuart), eh bien, lui aussi, il est quasi absent, mis hors-jeu après avoir été pétrifié après une lutte héroïque contre les forces maléfiques qui traquent les gosses des têtes couronnées du secteur. Fantaghirò, équipée de bombes à eaux et accompagnée de la pierre-qui-revient est presque seule pour sauver tout le monde, à commencer par son gisant de prince coincé dans le rôle de la belle endormie attendant son baiser... et c’est plutôt chouette.
Dommage que l’ensemble manque de rythme. Plus encore que les opus qui l’ont précédé, La reine des ténèbres semble long et peut-être assez déséquilibré. Conséquence, non seulement on s’ennuie un peu mais, plus grave, l’ensemble finit par perdre un peu de son charme : bien présente auparavant, la facette romance, en particulier, se fait ici assez lourde... et le ridicule de certaines situations, plus prégnant. Si la magie générale qu’a insufflé Lamberto Bava fonctionne toujours, elle s’émousse légèrement... et on butte plus facilement sur le côté kermesse des décors et des costumes, on ferme un peu moins facilement les yeux sur la méchanceté de pacotille... quant au jeu de la plupart des acteurs, qu’on pouvait considérer jusque là comme théâtral, il en devient plutôt approximatif.
Après, ne boudons pas notre plaisir, cette production italienne conserve son charme et fonctionne, autant pour de bonnes raisons que pour des raisons moins avouables : les châteaux tchèques ont leur panache, les décors en carton-pâte sont quelque part tout aussi enchanteurs ; des idées, qui malgré le manque de moyen pour les mettre en boîte, restent assez sympa (la résurrection façon puzzle de la sorcière noire (Brigitte Nielsen) par exemple) ; Alessandra Martines qui joue délicieusement mal et Brigitte Nielsen qui mwahahahate à glotte déployée tout en rendant leurs personnages assez attachants... et puis il y a une armée de nains en costumes de légumes, des enfants doublés en VF par des adultes, et surtout un roi qui n’en finit pas de mourir (un des meilleurs moments).



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 32  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Enfant qui joue mal
    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Avait pourtant été prévenue de ne pas faire ça

    On lui avait dit, pourtant ! Mais cette fichue tête de mule n’écoute jamais... et tant mieux pour les spectateurs et spectatrices.
    « Avait pourtant été prévenu » touche autant à la narration qu’à la caractérisation du personnage.
    Dans le premier cas, il permet de développer le récit sur le principe action/réaction, cause/conséquence. On se rapproche de l’ingrédient Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard/fusil de Tchekhov : en tant que spectateur, on aurait été déçue que le personnage ne se soit pas aventuré, par exemple, là où il ne devait pas aller.
    Dans le second, ça assied ou renforce le caractère du personnage : détermination, inconscience, couilles au menton...
    L’entrée peut avoir aussi une connotation morale proche du conte, avertissements de mères-grands et j’en passe.

    À ne pas confondre avec une menace du type « si tu t’approche je fais ça, je te préviens ! » mise à exécution.

    — Bagarre | Enlève sa veste

    Elle sort du pressing tu comprends...

    — Bagarre | Jette un objet (souvent une lampe) à la tête de son agresseur

    Ce qui expliquerait pourquoi il y a autant de lampes dans les intérieurs.

    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Mort | Fait une promesse à une mourante

    Avant de mourir la/le mourante formule une demande à la personne proche, qui lui fait la promesse d’honorer cette demande.
    « Je te promets de m’occuper de ton fils. », « Je te promets de te venger. », « Je te promets de trouver qui a fait ça. »

    — Oups ! | Décroche le téléphone et lance des invectives, avant de se rendre compte que c’est injustifié

    Suis généralement des appels anonymes répétés qui mette le personnage sur les nerfs, mais pas de bol ce coup-ci, car le chapelet d’injures est adressé à quelqu’un d’autre qui appelle justement à la suite des coups de fils fantômes.

    — Passe à travers une vitre | pour surprendre ou faire une entrée en scène stylée
    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Tension | Met la main devant la bouche d’un personnage pour l’empêcher de hurler (agression)

Personnage > Caractéristique

    — Enfant ou ado tête à claques
    — Le bon roi aimé de la populace
    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !

Personnage > Citation

    — Défie | « Viens me chercher ! »

    et variantes : « Viens la chercher », etc.

    — S’inquiète | « Bordel de merde »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.


Personnage > Méchante

    — Mégalo | Mwahahahaha ! (rire théâtral)
    — Mort | Big boss qui tue un sous-fifre pour sanctionner une erreur/une trahison

    Avec des patrons comme ça, on n’a pas besoin de flics.


Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Meute compacte de journalistes

    ... qui encombre un couloir, ou le parvis d’une mairie, d’un tribunal...


Réalisation

    — Course-poursuite | Sème la panique en roulant sur le trottoir

    Passants : « Eh mais il est fou », « Attention !  », « Yaaaaaah ! ».
    & variantes de zones piétones : centres commerciaux, galeries marchandes, etc.

    — Fin | C’est reparti pour un tour
    — Gros plan | sur un œil qui s’ouvre (tension)

    Il s’agit ici d’une menace potentielle qui ouvre un œil, à l’écoute d’un bruit de discussion, de branche cassée, etc.

    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Ambiance | Toutes les lampes sont allumées

    Un séjour moyen c’est, deux plafonniers, cinq ou six appliques murales et quatre lampes de chevet. Sans compter que les lumières du couloir sont aussi allumées. Et ce même quand la maison a été assaillie par des méchants.

    — Bagarre | Épée brisée au cours du combat
    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Tension | Jet de vapeur projetée par un tuyau qui fuit

    Le compagnon indispensable de toute usine désaffectée, sous-sol, base militaire, laboratoire, etc.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chouette ou hibou
    — Effet | Bruitage d’apparition/disparition/téléportation

    Au synthé naturellement.

    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense !

    Exemples :

    • une musique stridente accompagne l’arrivée dans le champ d’une main qui se pose sur l’épaule du personnage que l’on suit, mais ce n’était que la main d’un ami.
    • un discours d’un officiel mécontent laisse croire à une sanction terrible pour un personnage, jusqu’à l’annonce d’une remise de médaille annoncée avec un grand sourire.
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Choc des cultures | Repas

    Mange un homard avec sa carapace et variantes.

    — Coup de feu parti par accident (gag)

    Le flingue encore en main, dans son holster, tombé au sol , etc.

    — Se fait insulter depuis des fenêtres d’immeuble

    Les gens n’aiment pas qu’on hurle son amour et sa joie de vivre à 3 h du mat’... Insensibles !


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Cérémonie d’enterrement / de funérailles (-> corriger les films : cimetière)
    — Conférence de presse où les journalistes hurlent comme des poissonniers

    & variantes


Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — S’adresse à son ennemi invisible ou absent | « Je sais que tu es là », « Qu’est-ce que tu mijotes ? »...

Scénario > Élément

    — Prophétie : la légende dit que...

    Ah, la bonne vieille légende des temps jadis, bourrée de Dame aux cheveux rouges, de malédiction et autres fantôme vengeur. Très prisée des scénaristes de séries françaises.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Attaché au lit avec des menottes

    Polissonnerie qui tourne mal.

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.


Scénario > Situation

    — Trop injuste | Victime ou témoin pas crue (par la police)

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Non-suspension d’incrédulité | Distorsion spatio-temporelle

    Grave problème de cohérence au niveau du temps qui passe soit trop vite, soit trop lentement ; ou au niveau de l’espace, quand la scène se déplace hyper vite à l’autre bout du monde

    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Dépendante | Elles craquent toutes pour ce mâle alpha

Thème > Testostérone

    — Bagarre | Fait voler ses geôliers/ses assaillants dans les airs en écartant brusquement les bras
    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 32 ingrédients et les 3 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?