La nuit de la comète

La vie continue
Après le passage d'une comète à proximité de la Terre, presque toute la population mondiale est décimée. Regina et sa sœur Samantha survivent et vont trouver refuge dans le studio d'une radio locale. Elles y rencontrent Hector, un routier protégé par la cabine en acier de son engin. Dans ce monde dévasté, les jeunes filles commencent par faire du shopping, mais ce sera sans compter sur des survivants mutants agressifs, et une équipe de scientifiques cherchant à créer un sérum permettant de guérir ce mal.

Titre original (ou alternatif) : The night of the comet
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater
  3 regards incrédules :
  1. le passage musical ;
  2. les lancés de ballons de foot ;
  3. la toute fin.

Des choses gentilles à dire sur ce film

Musique au synthé, choucroutes permanentées et mâchonnage de chouime : pas de méprise, on est bien en plein années 80 aux États-Unis.
J’ai globalement bien aimé ce film venu d’aussi loin que la comète qu’il met en scène : pourtant il ne passe pas grand-chose, les actrices et acteurs ne brillent pas particulièrement, et si le film possède des atouts formels certains, il n’a pas non plus masse à raconter. Mais alors quoi ?
Eh bien, j’ai été un peu charmé, je dois le reconnaître. Outre certains éléments très personnels qui m’ont plu comme...

  • ... un super passage musical lors d’un shopping dans un magasin déserté sur un tube de Cindy Lauper (que du bonheur !) ;
  • quelques répliques bien senties comme « T’as déjà un trou du cul : t’as pas besoin de Chuck » ;
  • Geoffrey Lewis (le docteur Carter) pioché dans la boite à second rôle à gueule inoubliable qu’on adore voir ;
  • le gamin zombie ;
  • l’affiche de La course à la mort de l’an 2000 placardée derrière une porte, dans lequel joue également une des scientifiques (Mary Woronov) ;
  • le filtre rouge orangé dans la moitié supérieure des plans extérieurs, au début (mais qui devient assez perturbant sur longueur) ;
  • les échanges de lancés de ballon de foot américain en pleine rue et en costard sur le dernier plan : hahaha !!! (Tommy Wiseau s’en est-il inspiré ?)...
    ... le parti pris de choisir comme héroïnes deux jeunes femmes apporte une originalité et une fraîcheur bienvenues : point de désespérance ici malgré un monde déserté dans lequel rôdent des humains dégénérés, même si de vraies scènes brutales et dramatiques ponctuent le film et viennent briser la relative légèreté de l’ensemble.
    Un film pas transcendant mais réellement attachant et à la personnalité marquée dont je me souviendrai longtemps, et pas juste à cause de sa toute fin ridicule-n’imp’-mignonne.


Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 37  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Le monde est peuplé d’Emily et de Sam

    LES prénoms le plus répandus sur terre.


Personnage > Agissement

    — Compte jusqu’à trois (ou cinq)

    « Attends ! Quand on y va à trois, on y va à trois ? Ou bien on compte jusqu’à trois et puis on y va ? »

    — Course-poursuite | Double des véhicules en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Famille | Caresse les cheveux d’un enfant

    & variantes : ébouriffe les cheveux, tire sur les joues, etc.

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied

    & variantes : fuite à cheval, etc.

    — Mort | Meurt en gesticulant comme un pantin désarticulé

    Syndrome physiologique bien connu appelé « On-m’a-demandé-de-bien-montrer-que-j’ai-été-touché-et-que-je-vais-mourir »

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Passion | Fait preuve de jalousie ou de rivalité féminine

    Bonus de 5 pts si une des femmes au cœur de cette rivalité croise les bras de frustration/colère/mécontentement.

    — Passion | Soulève sa femme et la fait tourner dans ses bras

    Wooooooooooo !

    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Souvenirs | Regarde (avec tristesse/nostalgie) une photo de sa femme/son mari/sa fille/son fils

    & variantes : une vidéo de famille.
    Peut lui parler.

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Religion | Fait un signe de croix
    — Sur-protecteurtrice : dites pas de mal de mon bébé !

    Le bébé en question étant un camion, un avion ou tout autre véhicule d’exception.

    — Traîtresse (coup de théâtre)

    & autres taupes : meilleur pote, responsable dévouée à la solde des méchantes (depuis le début ou pas)


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Ordonne | « Laissez-moi » / « Continuez sans moi »

    Assorti d’un « je les retiens », « je vais vous retarder » etc.


Personnage > Interprétation

    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Lunettes | Enlève ses lunettes dans un moment d’incrédulité, de surprise ou signifiant

    Plus ou moins lentement selon l’urgence, l’intensité... de ce que le personnage a sous les yeux.


Personnage secondaire

    — Comparse animalier

    & assimilé : fidèle destrier, chaton sauvage, dragon rigolard, extra-terrestre... Qu’il soit gourmand, lourdingue ou paresseux, c’est sa loyauté qui le caractérise avant tout.
    Petit bonus : s’il ne partage pas la même langue que le héros qu’il accompagne, tous les deux s’entendent quand même à la perfection.
    Personnage surtout présent dans les films pour la jeunesse.

    — Garde ou sbire neutralisé par derrière

    Pendant qu’il fume une cigarette parfois même, l’imprudent...


Réalisation

    — Ambiance | Plans de groupes corbeaux + croassements
    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Équipe | L’équipe (au complet) avance (au ralenti) face caméra

    Scène censée en mettre plein la vue et inspirer crainte et respect.

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Passage musical
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Vue subjective | de menace

    Agresseur, tueur, créature, monstre... Respiration rauque en option.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Ambiance | Machine à fumée sur-exploitée
    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Tête tranchée nette qui vole élégamment dans les airs

    Avec un léger ralenti

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Musique | Saxophone mélancolique (films à corriger)

    Parce que.

    — Musique | Saxophone sexy

Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | La main qui surprend/agrippe/tire/retient une gentille est en fait... celle d’une autre gentille !
    — Faux suspense | Ouf, c’est juste une proche qui passe par là
    — Tension | Voiture piégée

    Et même pas un mot laissé sur un rouleau de papier chiottes.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag cartoonesque | Palpe à plusieurs reprise la menace située dans son dos avant de réaliser

    La touche Scooby.

    — Interprétation | Roule des yeux
    — Quiproquo de langue

    La langue est mal parlée et donc mal comprise ; occurrence plus fréquente sur des langues étrangères.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Vestiaire de salle de gym

Scénario > Dialogue

    — Référence à la Bible, ou à la religion chrétienne

    Pour se constituer des noms de code, des mots de passe ou semer autres indices.
    Pour étayer une argumentation.
    Pour impressionner son auditoire.
    Etc.


Scénario > Élément

    — Amputation pour stopper une contamination
    — Écart d’âge | Homme plus vieux que sa compagne
    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Référence (grossière) à la culture populaire

Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie

    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Plus de réseau téléphonique

Scénario > Situation

    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Situation | Moment gênant lors d’un repas

    Les repas sont souvent le lieu de psychodrame, révélation embarrassante qui casse l’ambiance.

    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.

    — Tension | Suspendue dans le vide
    — Toilettes | Conversation

    L’endroit où et se font et se défont rois et reines.


Thème > N’importe quoi

    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement
    — Scientifiquement non prouvé | Séchage ultra-rapide de personnes trempées
    — Trop conne | Prévient sa future victime avant de la frapper

    On pourrait croire l’effet de surprise passé de mode.


Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Prostituée

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Objectification sexuelle | Reluque une femme
    — Objectification sexuelle | Tenues légères
    — Objectification sexuelle | Travelling pied/tête sur une femme
    — Outrage sexiste | Remarque appuyée sur le physique d’une femme jugé avantageux
    — Violence sexuelle | Violente une femme sans raison

Thème > Testostérone

    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Véhicule | Appuie sur le champignon, montre que t’en as dans le caleçon

    Un personnage kiffe la conduite sportive, à grands renforts de Vroumm vroumm, crissement de pneus, dépassements dangereux, etc. Un vrai mec, on vous dit.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 37 ingrédients et les 3 types de morts de ce film

Bonus

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?