La Grande Java

La carte Blanche
Cinq rugbymen (les Charlots) spoliés par leur entraîneur-déserteur Auguste Kouglof (Francis Blanche) retrouvent sa trace à Brizouille, un petit village des Landes. Désormais connu sous le nom de Colombani, Kouglof/Colombani tente de briguer les mandats électoraux en usant de pratiques mafieuses. Mais c’est compter sans la détermination des Charlots empêcheurs de tourner en rond qui s’allient à Monsieur Devot, seul concurrent de Colombani pour remporter le poste tant convoité. Aux avalanches de gags se tisse une histoire d’amour entre Gérard (déjà dans le rôle de joli-cœur) et la fille de Kouglof/Colombani.
source synopsis et images : Les Films Marceau Les Productions Belles Rives
Fiche créée le 26 janvier 2024 et mise à jour le 5 février 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

La Grande Java, c’est tout un paradoxe. On sent à la fois la fougue de la jeunesse des Charlots mis en vedette à l’écran pour la première fois, dans le rôle, rappelons-le, de joueurs internationaux de rugby, et celle de Philippe Clair dont c’est le deuxième film, mais aussi une certaine forme de retenue jusqu’au match de fin du moins où tout le monde lâche tout. On voit beaucoup de n’imp’, oui, mais du n’imp’ presque avorté parfois... résultat probable de la mésentente (pas méchante) entre Philippe Clair et la petite bande, ces derniers faisant presque office d’enfants sages à côté du chien fou qu’est Philippe Clair qui, à l’époque, faisait déjà éclater sa passion pour les rôles de curé.
Le côté un peu bicéphale, voire instable, du film tient aussi à un face à face volontaire ou involontaire entre humour plutôt « traditionnel » dont Francis Blanche s’est fait un représentant et humour plus cartoonesque et absurde qui a fait la marque de fabrique des Charlots. Et à ce petit jeu, Francis Blanche gagne haut la main. À l’inverse des Charlots qui, rodés sur scène, semblent se chercher un peu pour leur version cinéma (d’autant que le projet de film a évolué en cours de route, les Charlots étant prévus à la base pour assurer des parties musicales), Francis Blanche n’a plus rien à prouver à personne.
Ainsi, en incarnant la bonne caricature de baron local/mafieux prétendant aux sièges de maire et/ou député, sans doute les deux, voire plus, rien n’est vraiment défini et on s’en fout, se fait plaisir en renvoyant au vestiaire toute idée de mesure et de subtilité. Qu’il adresse à sa fille un « Dors mon petit chaton miaou ! Miaou ! » à faire rougir Pat Hibulaire, contrôleur de train, ou qu’il gère l’entraînement des Charlots habillé en officier nazi, accent allemand en prime, Francis Blanche se donne à fond et c’est un régal.
Naturellement les Charlots, même en sous régime, ne sont pas en reste. Leur image de grand dadais chevelus à la jeunesse éternelle est posée mais, comme si l’ordre des choses était un peu chamboulé, on a un Gérard Rinaldi un peu en dessous de ce qu’il fait d’habitude, un Luis Rego qui a bouffé du lion, un Gérard Filippelli qui cabotine pas mal et des Jean Sarrus et Jean-Guy Fechner, moins effacés que d’habitude. Un équilibre autre.
Rétrospectivement on considère, puisqu’ils y tiennent l’affiche, La Grande Java comme un film des Charlots, mais c’en est pas tout à fait un. En fait, c’est même pas un film, c’est un lancer de pièce qui a scindé l’univers en deux. Celui où nous vivons, où la rencontre qui a eu lieu lors de La Grande Java est celle des Charlots avec Claude Zidi. Et un autre, où les choses ont collé entre les Charlots et Philippe Clair... Si j’avais accès à une machine à voyager dans le temps, je ferai en sorte que la mayonnaise prenne entre Philippe Clair et les Charlots juste pour voir jusqu’où tout ça aurait pu mener. Parce que tuer Hitler, c’est surfait, et qu’en plus, ça priverait Philippe Clair d’une source de gags non-négligeable...



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 36  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Enlève sa veste

    Elle sort du pressing tu comprends...

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Baiser suivi d’un pain ou d’une gifle
    — Chute dans le vide en criant « Aaaaaah ! »

    À noter dès qu’un personnage tombe de haut en criant.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Ouf ! | S’adosse contre la porte tout juste refermée

    Ouf de soulagement

    — Rejoint sa copine dans sa chambre au risque de se faire surprendre par ses remps
    — S’exerce au tir sur des bouteilles/canettes
    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Stylé | Répète une phrase 2 fois

    Voire 3 fois !

    — Tension | Effrayée par un rien

    Un tableau représentant un personnage à l’air sévère, un bibelot mal éclairé, un squelette de salle de sciences suffisent à faire pousser un petit cri d’effroi et lever les bras en l’air.

    — Tension | Met sa main devant sa bouche ou celle d’un autre personnage pour s’ / l’empêcher de hurler

    Peut fermer les yeux en même temps, des fois que...

    — Tension | Rappelle à ses troupes qui commande, nom de nom

    Un rappel qui repose généralement sur l’humiliation ou la violence.


Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.

    — Précise | « Rien de personnel »
    — Questionne | « Qui a éteint la lumière ? »

Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...

    — Loose | S’évanouit exagérément

Personnage > Méchante

    — Mort | Mort particulièrement horrible du/de la méchante
    — Mort | Stupide

    Quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, le sbire meurt de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.


Personnage secondaire

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive

Réalisation

    — Démarre sur les chapeaux de roues

    La plupart du temps sans même être pressé par le temps.

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Véhicule ou personnages qui s’éloignent
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Habillage | Placement de produits
    — Souvenirs | Introduits avec un flash (et un effet sonore)

    Le plus souvent avec un Wooosh et un fondu au blanc.

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.


Réalisation > Audio

     ? | Bruit incongru d’objet
    — Bruit générique | Son de dessin animé : ressort, clochette, etc.

    Parfois totalement inattendu mais toujours d’un goût certain.

    — Voix off | Pensées de personnage

    Sauce tartare, sauce tartare, sauce tartare.


Réalisation > Surprise !

    — Piégée ! | Les verrous des portières de la voiture s’enfoncent tout seuls

    Séquence accompagnée d’une succession de « tchaks » (un par portière).

    — Surprise par quelqu’un qui lui parle soudainement dans le dos

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Comique de répétition
    — Courent l’un vers l’autre au ralenti sur une plage/dans un champ (gag)
    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag avec la police
    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Grimace (gag)
    — Pile poil | Ballon qui aterrit en plein sur la table du p’tit jéj’
    — Référence au nazisme ou à Hitler (gag)
    — Ronflements

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Boui-boui sordide
    — Partie de boules sur la place publique d’un village du sud

Scénario > Dialogue

    — Début d’une phrase énoncée par un personnage et terminée par un autre
    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Référence (grossière) à la culture populaire
    — Toast

    Du simple « à machin » au grand format précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut

Scénario > Situation

    — Agissement | A encore refait les calculs, mais ne trouve toujours aucune erreur

    Rien à faire, c’est bien ça... :

    • la météorite va bien s’écraser sur terre dans 18 h ;
    • le volcan est bien en train de s’éveiller ;
    • c’est bien un requin géant qui a dévoré ce surfeur ;
    • Etc.

Thème > GI Joe

    — Agissement | Soldate injustement renvoyée de l’armée

    Pour avoir fait preuve de bravoure et sauvé des sœurs ou des frères d’armes. C’est vraiment pas juste. Saloperie de bureaucratie et de cols blancs tiens !


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Fait tout péter en balançant | une bougie
    — Non-suspension d’incrédulité | Disparaît comme par enchantement

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Grossophobie

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

    — Muscle | Entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.

    — Stylé | Retient le bras d’un agresseur avant que son poing n’atteigne sa victime

    & variante main+couteau

    — Truc de mecs | Amitié virile

    fraternité de bataillon, etc.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 36 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?