La Grande Java

La carte Blanche
Cinq rugbymen (les Charlots) spoliés par leur entraîneur-déserteur Auguste Kouglof (Francis Blanche) retrouvent sa trace à Brizouille, un petit village des Landes. Désormais connu sous le nom de Colombani, Kouglof/Colombani tente de briguer les mandats électoraux en usant de pratiques mafieuses. Mais c’est compter sans la détermination des Charlots empêcheurs de tourner en rond qui s’allient à Monsieur Devot, seul concurrent de Colombani pour remporter le poste tant convoité. Aux avalanches de gags se tisse une histoire d’amour entre Gérard (déjà dans le rôle de joli-cœur) et la fille de Kouglof/Colombani.
source synopsis et images : Les Films Marceau Les Productions Belles Rives
Fiche créée le 26 janvier 2024 et mise à jour le 5 février 2024

Des choses gentilles à dire sur ce film

La Grande Java, c’est tout un paradoxe. On sent à la fois la fougue de la jeunesse des Charlots mis en vedette à l’écran pour la première fois, dans le rôle, rappelons-le, de joueurs internationaux de rugby, et celle de Philippe Clair dont c’est le deuxième film, mais aussi une certaine forme de retenue jusqu’au match de fin du moins où tout le monde lâche tout. On voit beaucoup de n’imp’, oui, mais du n’imp’ presque avorté parfois... résultat probable de la mésentente (pas méchante) entre Philippe Clair et la petite bande, ces derniers faisant presque office d’enfants sages à côté du chien fou qu’est Philippe Clair qui, à l’époque, faisait déjà éclater sa passion pour les rôles de curé.
Le côté un peu bicéphale, voire instable, du film tient aussi à un face à face volontaire ou involontaire entre humour plutôt « traditionnel » dont Francis Blanche s’est fait un représentant et humour plus cartoonesque et absurde qui a fait la marque de fabrique des Charlots. Et à ce petit jeu, Francis Blanche gagne haut la main. À l’inverse des Charlots qui, rodés sur scène, semblent se chercher un peu pour leur version cinéma (d’autant que le projet de film a évolué en cours de route, les Charlots étant prévus à la base pour assurer des parties musicales), Francis Blanche n’a plus rien à prouver à personne.
Ainsi, en incarnant la bonne caricature de baron local/mafieux prétendant aux sièges de maire et/ou député, sans doute les deux, voire plus, rien n’est vraiment défini et on s’en fout, se fait plaisir en renvoyant au vestiaire toute idée de mesure et de subtilité. Qu’il adresse à sa fille un « Dors mon petit chaton miaou ! Miaou ! » à faire rougir Pat Hibulaire, contrôleur de train, ou qu’il gère l’entraînement des Charlots habillé en officier nazi, accent allemand en prime, Francis Blanche se donne à fond et c’est un régal.
Naturellement les Charlots, même en sous régime, ne sont pas en reste. Leur image de grand dadais chevelus à la jeunesse éternelle est posée mais, comme si l’ordre des choses était un peu chamboulé, on a un Gérard Rinaldi un peu en dessous de ce qu’il fait d’habitude, un Luis Rego qui a bouffé du lion, un Gérard Filippelli qui cabotine pas mal et des Jean Sarrus et Jean-Guy Fechner, moins effacés que d’habitude. Un équilibre autre.
Rétrospectivement on considère, puisqu’ils y tiennent l’affiche, La Grande Java comme un film des Charlots, mais c’en est pas tout à fait un. En fait, c’est même pas un film, c’est un lancer de pièce qui a scindé l’univers en deux. Celui où nous vivons, où la rencontre qui a eu lieu lors de La Grande Java est celle des Charlots avec Claude Zidi. Et un autre, où les choses ont collé entre les Charlots et Philippe Clair... Si j’avais accès à une machine à voyager dans le temps, je ferai en sorte que la mayonnaise prenne entre Philippe Clair et les Charlots juste pour voir jusqu’où tout ça aurait pu mener. Parce que tuer Hitler, c’est surfait, et qu’en plus, ça priverait Philippe Clair d’une source de gags non-négligeable...



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 36  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Enlève sa veste

    Elle sort du pressing tu comprends...

    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Course-poursuite | Double des véhicules en zigzag

    Les voitures sont en alternance à droite et à gauche sur les voies.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Fuite | Bouscule des passants

    Y’a toujours des cons pour être en plein dans la course des protagonistes, aussi. Faut comprendre, merde.

    — N’importe quoi | Tombe dans une poubelle

    Peut aussi être associé à la chatte à Mireille. Ou pas.

    — Ouf ! | S’adosse contre la porte tout juste refermée

    Ouf de soulagement

    — Rejoint sa copine dans sa chambre au risque de se faire surprendre par ses remps
    — Se regarde dans un miroir | Maquillage, nœud de cravate, etc.

    Et par extension, tous les usages quotidiens rendus possibles par un miroir.

    — Soupir exagéré de soulagement
    — Stylé | Au téléphone, fais un signe impératif à sa/son collaborateurrice pour entrer
    — Stylé | Demande un truc en claquant des doigts

    C’est qui le boss ?

    — Tension | Met sa main devant sa bouche ou celle d’un autre personnage pour s’ / l’empêcher de hurler

    Peut fermer les yeux en même temps, des fois que...

    — Tension | Tape du poing sur la table pour passer sa colère

    & variantes : tape dans objet ou jette un objet


Personnage > Caractéristique

    — Lunettes | Ne voit rien sans ses lunettes

Personnage > Citation

    — Commente | « Ce mec est dingue »

    & variante : « Vous êtes cinglée ! », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente


Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Fait un clin d’œil de connivence lourdement appuyé

    Clin d’œil plutôt destiné au spectateur ou à la spectatrice...


Personnage > Méchante

    — S’enfuit à bord | d’un hélicoptère

    Le dernier espoir du lâche ou le seul des pourchassées.


Personnage secondaire

    — Bouclier humain

    Généralement présent dans la filmographie de Schwarzy (gloire éternelle sur toi, Ô mon Dieu).

    — Foule en délire | Concert, spectacle, manifestation sportive

Réalisation

    — Fin | Le mot FIN apparaît en toutes lettres à l’écran

    Des fois qu’on aurait pas compris avec le petit mot d’esprit, le baiser langoureux, le plan grue et le thème principal joué crescendo.

    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Fin | Véhicule ou personnages qui s’éloignent
    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Habillage | Placement de produits
    — Technique | Faux raccord flagrant
    — Technique | Pluie artificielle artificielle

    & variantes : neige tombant en abondance au premier plan mais totalement absente de l’arrière-plan.

    — Technique | Travelling circulaire inutile
    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.

    — Woosh | Mise en scène

    Effet sonore qui renforce le dynamisme du montage ou de mouvements de caméra.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Pouet-pouet | Déguisement

    Exemple type : comment ces types font pour ne pas remarquer que la femme tip top canon qu’ils sifflent est en fait Gégé du balto avec une perruque grossière et une tartine de rouge à lèvres.

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | Écho

    Rééééééé - rééééé - éééé

    — Bruit générique | Son de dessin animé : ressort, clochette, etc.

    Parfois totalement inattendu mais toujours d’un goût certain.


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | Menace qui s’approche d’un côté, mais c’est un pote/petit ami qui surprend de l’autre

Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Accéléré (gag)

    Benny Hill, petit ange parti trop tôt...

    — Comique de répétition
    — Courent l’un vers l’autre au ralenti sur une plage/dans un champ (gag)
    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Est éclaboussée par un fluide

    Ou plus généralement recouverte.

    — Gag avec la police
    — Gag avec un animal
    — Gag cartoonesque
    — Grimace (gag)
    — Pile poil | Ballon qui aterrit en plein sur la table du p’tit jéj’
    — Référence au nazisme ou à Hitler (gag)
    — Ronflements
    — Se fait insulter depuis des fenêtres d’immeuble

    Les gens n’aiment pas qu’on hurle son amour et sa joie de vivre à 3 h du mat’... Insensibles !


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Partie de boules sur la place publique d’un village du sud

Scénario > Dialogue

    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.


Scénario > Élément

    — Drapeau national flottant au vent
    — Éloge funèbre non conventionnel
    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Cauchemar | Se réveille en hurlant/en sueur/en sursaut
    — Loupe son arrêt à la gare

Scénario > Situation

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Situation | Moment « Woo-hoo ! »

    ... ou moment « You-hou ! », « Ou-hou ! », etc.
    Poussé par exemple à bord d’un grand huit, d’un hors-bord ou plus généralement dans une explosion d’enthousiasme.


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Impossible, mais pourtant réussi | Tir (armes de jet, à feu)

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux
    — Spécisme | Maltraitance envers les animaux non-humains

    Coup de fouet sur l’échine d’un cheval, oiseau plumé à vif, etc., autant de sources de souffrance qui ne dérangent personne, sauf les animaux évidemment.

    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Attitude, remarque et/ou stéréotype sexiste
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.

    — Violence sexuelle | Claque le cul d’une femme

    Oh bon, ça va, rien de méchant, hein !


Thème > Testostérone

     ? | Fallait pas la/le faire chier
    — En confiance | Ne veut pas entendre parler de ces conneries de psychiatres à la con

    Lui parler des petits hommes verts retiendrait plus son attention.
    Et puis quoi, tu crois qu’il est cinglé, c’est ça ? C’est un putain de bonhomme, merde !

    — Muscle | Séquence d’entraînement physique (parfois débile)

    Séance d’entraînement physique, avec ou sans musique, qui comprend du footing, de la boxe, des pompes, de l’attrapage d’animaux, etc. En général, on y voit la progression (spectaculaire) de la personne qui s’entraîne, qui clôt la séance en réussissant un exercice qui le/la tenait jusqu’alors en échec.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 36 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?