La fille de d’Artagnan

Le panache fantôme
Éloïse d'Artagnan, fille de l'illustre mousquetaire, est élevée dans un couvent. Le duc de Crassac, trafiquant d'esclaves et de café, envoie ses sbires, commandés par la « Femme en rouge », sa maîtresse, en expédition punitive dans l'établissement. La mère supérieure y laisse la vie. À la suite d'une confusion, Éloïse prend la route de Paris avec, dans sa poche, une liste de blanchisseries dont elle pense qu'elle dissimule, en langage codé, la clé d'un terrible complot. Chemin faisant, elle gagne l'amour d'un poète crotté, Quentin la Misère, et un poème que les agents de Mazarin saisissent et tentent de déchiffrer. Pendant ce temps, d'Artagnan retrouve sa fille avec des sentiments mitigés…
source synopsis et images : Canal+
Fiche créée le 17 mai 2024 et mise à jour le 17 mai 2024

Des choses à dire sur ce film

Les mousquetaires version vieux fourneaux qui bénissent leurs hémorroïdes pour leur faire oublier leurs rhumatismes. L’irruption d’une fille qui dynamise le tout. Avec Philippe Noiret en d’Artagnan bedonnant et Claude Rich en conspirateur ricanant devant la caméra, et, au scénario (puis à la réalisation suite au départ de Riccardo Freda pour des raisons de santé mais pas que), un Bertrand Tavernier qui a dans l’idée de faire revivre le film de cape et d’épée... Tout ça sentait diablement bon. Et au final, oui, tout est là. Sauf l’essentiel, l’entrain, le rythme, le panache à même de faire fonctionner tous les éléments ensemble.
Sur le papier, c’est clair. La jeune Éloïse (Sophie Marceau), assiste à l’assassinat de la mère supérieure du couvent dans lequel l’a envoyée son père, d’Artagnan. Bien décidée d’une part, à obtenir vengeance, et d’autre part, à déjouer, aussi, le complot contre la couronne qu’elle devine dessiné derrière les évènements, elle se tourne vers son père non sans récupérer un amoureux transi en chemin... À l’écran c’est plus compliqué, les vieux de la vieille n’apparaissent pas tant en décalage que ça avec leur monde, seuls quelques répliques ou commentaires épisodiques nous rappellent qu’ils ont leur âge, et ça prive le film d’un regard intéressant ; les pérégrinations de la génération suivante peinent à décoller ; et puis surtout, les deux trajectoires au lieu de s’alimenter l’une l’autre, donnent un côté brouillon, déséquilibré et décousu au récit. Et c’est peut-être un peu dû aussi aux caprices de Sophie Marceau qui aurait exigé plus de temps à l’écran, quitte à bouffer les scènes des autres acteurs en lâchant à Bertrand Tavernier : « Mon public n’aime pas les vieux ! Il ne veut voir que moi ! »
S’il y a pas mal d’idées assez rocambolesquement fun à l’image du poème écrit par Quentin (Nils Tavernier) à l’intention d’Éloïse, pris pour un message secret, les choses apparaissent régulièrement tantôt comme timorées, tantôt comme semées au petit bonheur la chance. Les dialogues sont à l’avenant, parfois savoureux, parfois sans éclat, parfois n’ayant d’autre fonction que le mot pour le mot, parfois complètement anachroniques autant dans l’humour assez sympa (la révocation de l’édit de Nantes) que dans un premier degré un peu risible (le discours touche pas à mon pote très artificiel de la mère supérieure). Tout ça peine à faire corps et c’est vraiment dommage.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 32  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Personnage > Agissement

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Fuite | Acculées au bord du vide, sautent

    Les personnages poursuivis par les méchantes se trouvent stoppés dans leur fuite par un précipice, l’extrémité du toit, etc. Ils/elles se prennent la main et sautent bravement dans le vide pour atterrir dans la mer, une piscine, un camion poubelle, etc.

    — Fuite | Tombe pendant une fuite à pied

    & variantes : fuite à cheval, etc.

    — Mort | Fait une promesse à une mourante

    Avant de mourir la/le mourante formule une demande à la personne proche, qui lui fait la promesse d’honorer cette demande.
    « Je te promets de m’occuper de ton fils. », « Je te promets de te venger. », « Je te promets de trouver qui a fait ça. »

    — Passe à travers une vitre : pour s’échapper

    & variantes

    — Stylé | Attrape une mouche en plein vol à mains nues ou la tue d’un lancer de couteau

    & variantes genre capture une mouche en plein vol en utilisant des baguettes.

    — Stylé | Tirent dos à dos
    — Stylé | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.


Personnage > Caractéristique

    — Religion | Fait un signe de croix

Personnage > Citation

    — Menace | « Vous me le paierez ! » / « Je te tuerai ! »...

    & variantes : "Je le tuerai !", « Je te tuerai pour ça ! »

    — Ordonne | « Tuez-le ! » / « Tuez-la ! »
    — S’inquiète | « Oh mon dieu ! »

    & variantes : « Que dieu vous bénisse », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Au chevet d’une proche

    J’en connais qui vont passer un mauvais quart d’heure.

    — Fibre héroïque | Garde son sang-froid en toutes circonstances
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes type une femme inconsciente

    — Ruse | Simulent une engueulade pour désarçonner les méchantes
    — Tension | Donne une leçon de courage face à son bourreau

    & variantes : est insolente face à son bourreau

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — En fait des caisses
    — Lunettes | Enlève ses lunettes avant de parler

    Plus stylé, tu meurs ; sans compter que ça donne vachement de crédit à ce qu’on dit : si on enlève ses lunettes de soleil, c’est forcément qu’on va dire des trucs importants.

    — Regard incrédule

Réalisation

    — Fin | Les personnages se chamaillent

    Les paroles deviennent indistinctes, les noms défilent...

    — Fin | Véhicule ou personnages qui s’éloignent
    — Habillage | Incrustation de texte sur l’écran : lieu, date, heure, etc.

    Ou « X mois/années plus tard/plus tôt » (inclut à ce titre les cartons au même titre que les incrustations à proprement parler)

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Stylé | Sème la panique en traversant à cheval l’intérieur d’un bâtiment
    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Aérosol + briquet = lance-flammes
    — Labo | Un vrai labo possède toujours des ballons dans lesquels glougloutent des solutions colorées

    Ou bien des trucs fluo, un peu de fumée par-ci par-là, des liquides colorés qui chauffent, tandis que d’autres transitent dans des tubes, etc.


Réalisation > Audio

    — Bruit exagéré | « Sluuurp »

    Un gros bruit exagéré d’une personne qui mange de la soupe ou finit un verre.

    — Bruit exagéré | Bruit métallique injustifié

    Comme une épée tirée d’un fourreau en cuir ; et par extension, tout bruit métallique absolument impossible.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Chouette ou hibou
    — Effet | Cri de Wilhelm

Réalisation > Surprise !

    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Confond cris de terreur et orgasmes (gag)
    — Des grosses lunettes qui font des gros yeux
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages

Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Bivouac
    — Conférence de presse où les journalistes hurlent comme des poissonniers

    & variantes

    — Taverne

Scénario > Dialogue

    — À voix haute | Se parle
    — Aparté que tout le monde peut entendre
    — Deux types se battent (à mort), sans pouvoir s’empêcher de papoter tranquillou

    Entre une fente à l’escrime, une esquive de masse d’arme ou une parade d’uppercut, les combattantes enchaînent leur explication de texte, et sans être essoufflée qui plus est.

    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.


Scénario > Élément

    — Automédication
    — Découvre un truc en développant une photo

    & variantes découvre un truc en repassant les images qu’il/elle vient de tourner, en faisant défiler les photos qu’il/elle a prises sur l’écran de l’appareil ou sur un ordinateur...

    — Mort | Stupide

    Valable pour souligner l’absurdité de la vie : un personnage tombe dans l’escalier et se tue en voulant échapper à un danger.
    Mais aussi pour enfoncer le clou karmique quand il s’agit d’un personnage négatif : un sbire, quand il ne connaît pas une fin dégueulasse, peut mourir de manière ridicule... Et parfois il fait les deux.

    — Reconstitue son ancienne équipe

    Appelle ou va voir une à une ses anciennes comparses pour les convaincre de faire un dernier coup.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Amour au premier regard

    Avec effets faciles, bouche bée filmée au ralenti, dénouage de cheveux filmé au ralenti, regard insistant, baisse d’attention, voire effets de scintillement, etc.

    — Empoisonnée - hey hey heeeeey !

    Touche les bons comme les méchants. L’empoisonnement peut s’accompagner de flous, des rires de connivence des personnages qui sont au courant, d’une musique sinistre, etc.
    Vaut aussi pour une drogue administrée dans le but d’endormissement.

    — Introduction forcée d’un élément dont on sait d’avance qu’il servira plus tard (fusil de Tchekhov)
    — La chatte à Mireille

    À ce niveau-là, est-ce encore de la chance ? Plutôt une intervention divine.

    — Se voit confier un élément compromettant par une mourante
    — Trop forte | Championne de la bricole

    Atteinte du syndrôme de McGyver, capable de fabriquer une fusée avec 3 trombonnes, un chouime et du PQ.


Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Bagarre | de bar

    Table cassée en deux, pied de chaise ou bouteille de rhum comme matraque, combat de cannes de billard, tout y passe.

    — Situation | Topo de couloir

    Ces gens sont tellement occupés qu’un passage d’un couloir à l’autre est l’endroit idéal pour se faire expliquer la situation ou prendre des décisions.

    — Tension | Torture

    Le hobby du/de la méchante.


Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Scientifiquement non prouvé | Physique des matériaux soumise à rude épreuve

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Image dégradante | Femme qui crie beaucoup pour pas grand-chose (« hystérie »)

    & variantes genre pète beaucoup de vaisselle (eh ouais)

    — Objectification sexuelle | Nichons, fesses

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 32 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?