x

La course à l’emploi

Les tribulations d’une précaire
Jane, avec des regards simples mais un cœur d'or, est toujours entre deux emplois. Une fois qu'elle obtient un emploi, son talent pour créer des situations difficiles, il perd immédiatement pour elle. Ricky est son soupirant, mais il obtient nulle part que la jeune fille n'a pas de temps pour l'amour. Alors Ricky va de pair avec elle dans la recherche d'emploi. D'une certaine façon, Jane atterrit sur un emploi comme gouvernante. Non à un enfant, mais à un homme fruste très vieux, très riche qui veut encore mener la vie de ses pauvres, les jeunes non-civilisés. Son fils est maintenant en cours d'exécution de millions de l'ancien homme. Il veut élever le père de la manière civilisée. Et il veut prendre toute la ville grâce à des accords de prise de contrôle. Il est impitoyable et a jeté des milliers dans les rues.
Titre original : 八彩林亞珍 ; Plain Jane to the Rescue
source synopsis et images : Hi-Pitch Co. Ltd.
Fiche créée le 11 octobre 2022 et mise à jour le 16 octobre 2022
| 2
  1. Le caméo de John Woo.
  2. Le passage chanson dans le tunnel à la fin peut prendre de court.

Jouez ce film au bingo avec les propositions d'ingrédients suivantes

(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)

Personnage > Agissement

     ? | S’exclament la même chose et en même temps

    & variantes.
    Procédé théâtral très très inhabituel ailleurs que dans des films.

    — Bagarre | Fracasse une bouteille sur le crâne d’un type

    Pleine en plus. Ces gens n’ont aucun savoir vivre.

    — Bagarre | Valdingue à travers une vitre, une palissade, une porte...
    — Contre-intuitif | Lance une répartie comique incongrue dans un moment dramatique

    Même dans les situations le plus dangereuses, la coolitude du personnage est telle qu’elle/il ne peut s’empêcher de faire une blagounette.

    — Course-poursuite | Renverse une pile de...

    ... cartons, cagettes, renverse un étal de marché, une charrette de fruits, des boîtes à lettres, etc.

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentil·les et méchant·es, la/le méchant·e fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Stylé | Poignée de mains ridicule
    — Tension | Échappe in extremis à un danger

    C’était à un poil de cul près, mais ouf, on s’en est sorti.
    Une valeur sûre du catalogue.

    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

     ? | Sacrée tête de mule

    Ben oui, que voulez-vous, elle/il est comme ça, quand elle/il a une idée dans le ciboulot, faut qu’elle/il aille au bout, quel que soit le danger. On ne se refait pas.

    — Blues | Sa femme, sa fille ou sa sœur est morte

    & variantes : son mari, son fils, sa mère, etc.

    — Cœur d’or | A l’air bourru, mais a un cœur gros comme ça
    — Interprétation | En fait des caisses
    — Super pouvoir | A un œil de lynx

    Il repère le moindre détail anormal ; imbattable à « Où est Charlie ? »

    — Super pouvoir | Ces gens sont beaucoup trop beaux !
    — Tension | Maniaque de la gâchette

    Ils cherchent pas, ils mitraillent. Mais ne touchent jamais...


Personnage > Citation

    — Déclare | « On/Ce n’est pas à vendre ! »
    — Demande | « Scalpel »

    Phrase nominale numéro un des blocs opératoires.

    — Exprime du soulagement | « Bingo ! »
    — Interpelle | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.

    — Menace | « On se retrouvera ! »
    — Rassure | « Fais-moi confiance »

Personnage > Héros ou héroïne

     ? | Pas seulement tout en muscles, il en a aussi dans le crâne (et inversement)
    — Fibre héroïque | Sauve une femme en détresse, ou un enfant inconscient

    & variantes


Personnage secondaire

    — La forte tête du pensionnat

    Celle qui se déplace à sa cour et qui rudoie les nouvelles.

    — Meurt en mitraillant en l’air

Réalisation

    — Fin | Éclat de rire
    — Fin | En miroir du début
    — Fin | Ouverte

    (on voit le héros dans la foule/c’est une autre histoire/point d’interrogation)

    — Grammaire | Sauts de peur et hurleurs

    Autrement dit jumpscares et screamers : des effets aujourd’hui un peu trop faciles du cinéma de frissons.

    — Média | Point de situation par un reportage télé, radio ou presse écrite
    — Ouverture ou fin | Voix off d’introduction ou de conclusion

    À l’adresse du spectateur. Direct. Sans vaseline ni repas aux chandelles.

    — Ouverture | Présentation écrite de l’univers/situation/personnage

    Le plus souvent dans une jolie police : lettres gothiques pour la fantasy, typo sobre et anguleuse pour la SF, etc.

    — Plan | Inserts d’images de caméscope/smartphone/d’écrans de télé/vidéosurveillance

    Et certains en font des films entiers !

    — Technique | Faux raccord impardonnable
    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Mort originale
    — Vue subjective | Jumelles... avec deux ronds bien dessinés

    Purement graphique.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Intelligence artificielle de vaisseau/voix de haut-parleur : commente tout ce qui se passe/repète les consignes/diffuse un message informatif

    Et tout ce qu’elle fait. D’une voix électronique, monocorde et souvent féminisée naturellement.

    — Pouet-pouet | Mannequin en chute libre

    & variantes : mannequin écrabouillé, mannequin projeté... mais mannequin libéré !

    — Stylé | Un flingue dans chaque main

    De là à ce que le personnage canarde en sautant et réussisse des tirs impossibles...

    — Tension | Compte à rebours

Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Les épées/cannes/flèches/lances font woosh/cling

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Effet | Lasers qui font « piou-piou », touches d’ordinateurs qui font « pi-pou-pou » etc.
    — Effet | Son métallique qui accompagne un jumpscare
    — Effet | Wooosh !
    — Musique | Classique
    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...


Réalisation > Surprise !

    — Fin | Scoubidou

    Mais en fait, le coupable était M. Gringich, le directeur du parc d’attraction !


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Calembour
    — Comique de répétition
    — Coup dans les couilles (gag)

    Là, on s’amuse. Là, c’est de la vraie rigolade.

    — Écorche un nom compliqué à prononcer (gag)

    Il/elle essaie plusieurs fois pourtant, mais impossible de dire correctement ce nom : qu’est-ce qu’on se marre !

    — Faux suspense | Rêve éveillé ou fantasme

    Peut être accompagné d’un bruit de disque rayé.

    — Gag avec la police
    — Gag cartoonesque
    — Poussé·e tout habillé·e dans une piscine (gag)
    — Quiproquo de situation

    A voir pour une meilleure appellation. Pour un exemple précis : dans the stupids, les enfants laissent un mot sur la table pour expliquer qu’ils partent a la recherche de leur père, probablement kidnappé, et qu’ils vont voir la police. La mère comprend que la police a kidnappé ses enfants.
    Peu après un flic appelle pour lui dire que ses enfants sont avec lui.

    — Quiproquo sur l’identité des personnages
    — Recrache sous le coup de la surprise ou du dégoût

    Question de timing ; ou de prise de conscience des ingrédients qui composent la recette.

    — Voix Tic et Tac

    Voix très aiguë, comme celle de Tic et Tac.


Scénario > Contexte spatio-temporel

    — Sous un pont de périph’ américain
    — Station service glauque

Scénario > Dialogue

    — Foule en délire

    Applaudissements nourris après une action héroïque, la résolution positive d’un événement dramatique, etc.

    — Gémissements, geignements ou cris répétés
    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Gifle de femme outrée

    A souvent valeur de gag mais pas que.

    — Toast

    Précédé d’un cling-cling-cling émis par le bord d’un verre frappé par un couvert.


Scénario > Ficelle scénaristique

    — C’était juste un rêve...
    — La chatte à Maurice (ou anti-chatte à Mireille)

    Moins de chance que ça, c’est au moins une malédiction égyptienne sur 7 générations.

    — Tape un scandale en public pour sauver sa peau

Scénario > Situation

    — Détresse médicale | Accouchement improvisé

    « Allez, poussez madame ! »

    — Passion | Moment d’intimité interrompu
    — Police | Victime ou témoin pas cru par la police
    — Situation | Surenchère de carambolages

Thème > N’importe quoi

     ? | Le passager appuie avec son pied sur une pédale, le pied du conducteur entre les deux
    — Accessoire | Gaspillage alimentaire
    — Audio | Bruit de pneus qui crissent sur le sable

    & variantes... boue ou neige par exemple.

    — Non-suspension d’incrédulité | Le bébé qui vient de naître semble avoir déjà 6 mois

    Ah on les voit pas grandir ces choses là.

    — Trop con·ne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Objectification sexuelle | Reluque un homme
    — Wacisme

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

    — Harcèlement ou agression sexuelle | Culture du viol
    — Stéréotype sexiste | Heureusement que les femmes ont les pieds sur terre

    & variantes : ont un vrai sens moral, etc.


Thème > Testostérone

     ? | Pulsion sexuelle masculine

VO française ou doublage en VF

    — Expressions désuètes


Voir les 30 ingrédients officiellement repérés par l'équipe

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Ficelle scénaristique

Scénario > Situation

Thème > N’importe quoi

??? Vous avez repéré un ingrédient manquant ???

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Cochez les ingrédients oubliés et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !


Des choses gentilles à dire sur ce film

  • La Course à l’emploi réunit une fille (Siao Fong-Fong) qui cumule tout un tas de petits boulots, un garçon (Ricky Hui) qui, parce qu’il peine à lui déclarer sa flamme, se met à lui embrayer le pas, un vilain promoteur parricide en devenir, amateur de coups tordus et mwahahateur occasionnel... à partir de là... Voilà, La Course à l’emploi ressemble plus à un assemblage brouillon de gags qu’à un vrai film... Il y a bien un vague fil rouge (Jenny, l’héroïne, est un temps embauchée par le voyou en col blanc pour apprendre l’étiquette à son père ; se prenant d’affection pour ce dernier, elle va donc tenter de contrecarrer les plans du fils) mais tout peine à s’agglomérer autour. C’est foutraque, incohérent, parfois un peu mou... Par contre qu’est-ce que c’est drôle. Et la dégaine de Siao Fong-Fong, sa coupe au bol, ses lunettes épaisses, son côté dégingandé et vif vont rendre irrésistible la scène du violoncelle, celle du tournage, et la séquence où elle doit neutraliser un sbire à coup d’anesthésiant par exemple.
  • À noter, une tentative de meurtre particulièrement fun par essoufflement par le truchement d’un gâteau d’anniversaire interminable.





Partager


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?