La castagne

Personnages bien épais sur une fine couche de glace
L'entraîneur d'une équipe de hockey embauche trois jeunes qui, en quelques matchs, font régner la terreur sur la glace et dans les tribunes.

Titre original (ou alternatif) : Slap Shot
source synopsis et images : Universal Pictures
Fiche créée le 26 septembre 2022 et mise à jour le 29 août 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

  • Si on ne sait pas nécessairement à quoi s’attendre avant d’entamer La castagne, les tribulations d’un joueur-entraîneur de hockey vieillissant dont le club devrait disparaître à la fin de la saison, George Roy Hill a tôt fait de mettre dans le bain. D’emblée, il présente le ton avec cette scène d’interview complètement décalée, introduit ensuite l’équipe que ses supporteurs adorent détester. Exposition poursuivie par un bout de match craspec et bien filmé ; enchaînement avec un petit morceau de défilé de mode, un à côté pour certains des joueurs. Dix-quinze minutes qui suffisent pour savoir que le film sera vraiment savoureux (réalisation pêchue, rythme, situations, personnages et dialogues bien écrits, humour décalé ou à froid).
  • Voilà, on aura des scènes de hockey bien troussées dans des stades tout sauf rutilants, éraflés de partout, qui sentent bon le sang et la sueur, certes, mais on aura des scènes de vestiaires - et plus largement la description de tout un éco-système incluant administratifs, compagnes et supporters - meilleures encore, qui sentent bon le sang, la sueur... et la peur. Entre railleries couillues et voyages en car transparaît en effet une légère mais réelle inquiétude sociale : l’équipe est prise entre la relégation voire la dissolution d’un côté et la fermeture de l’usine locale de l’autre. La spirale perverse de stratagèmes déloyaux mis en place par Reggie Dunlop (Paul Newman) pour sauver son club n’en est que plus intéressante (d’autant que George Roy Hill, s’il flirte parfois malicieusement avec, ne fait jamais le choix du grossier, du beauf ou du cartoonesque : c’est gros mais, au vu de la petite histoire du sport parfois, crédible). Malgré quelques passages longs ou brouillons et autres défauts mineurs La Castagne est tout simplement ravageur.


Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 21 ingrédients de ce film

Bonus

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?