L’implacable ninja

Pyjama party I
Après avoir terminé ses études de Ninja au Japon, Cole voyage aux Philippines pour rendre visite à un de ses vieux amis et découvre que son ami est maltraité par son propriétaire. Lorsqu’il commence à intervenir, le propriétaire engage un assassin pour en finir avec Cole…

Titre original (ou alternatif) : Enter the Ninja
source synopsis et images : City Film Golan-Globus Productions The Cannon Group
Fiche créée le 19 octobre 2023 et mise à jour le 23 octobre 2023

Des choses gentilles à dire sur ce film

Peut-on détacher un film de son contexte ? Peut-on apprécier un film sans son contexte ? Le fait est qu’avec L’implacable ninja, on a deux films. On a, d’un côté, le film devenu culte qui a ouvert la voie à toute une palanquée de films de ninjas ricains à moustache qui portent le pyjama plus volontiers qu’une Bridget Jones d’humeur chagrine et un bandeau avec ninja calligraphié dessus. On a, de l’autre, le film même, sympa mais sans plus.
Franco Nero y tient le rôle de Cole, un ancien du Vietnam qui, après une retraite spirituelle (mais pas que) au Japon, fait escale aux Philippines sur l’invitation d’un vieux frère d’armes aux prises avec le capitaliste sans scrupule du coin et son armée de sbires. Et le héros vêtu d’un ensemble kimono-cagoule plus blanc que blanc de kicker des culs (y compris celui de la meuf de son pote lors de leur première rencontre) avant de repartir dans le soleil couchant. Parce que, même s’il y a la mise en valeur d’un folklore japonais fantasmé, d’une philosophie orientale à deux balles qui se mord régulièrement la queue et des affrontements de types en pyjama équipés de bombes à fumée et d’étoiles ninjas, L’implacable ninja tient finalement surtout du western, genre dans lequel Franco Nero s’est particulièrement illustré. L’acteur a, du reste, été doublé en post-prod pour non seulement gommer l’accent italien de son personnage mais lui donner du même coup un accent texan.
Hormis l’apport ninja, le film Menahem Golan est assez classique aussi bien dans le déroulement de l’intrigue que dans la mise en scène. C’est sans coups de génie ni tartines de mauvais goût non plus... La Cannon était encore jeune. Il y a bien quelques situations débiles (aaaah ces ninjas qu’on recrute aussi facilement qu’on achète un crucifix ou des photos cochonnes...) ainsi qu’un sbire teigneux affublé d’un crochet et d’une voix française assez gratinée qui sort des archétypes habituels, mais voilà... en tant que film, c’est pas ce qu’il y a de plus barré en films de ninjas et c’est pas ce qu’il y a de plus velu non plus au sein du catalogue de la Cannon.



Cliquer ici pour jouer au bingo avec ces propositions d'ingrédients

Choississez 36 ingrédients parmi cette liste et placez-les judicieusement dans votre grille.
Attention, parmi ces ingrédients, seuls 43  figurent dans la recette de ce film ; tous les autres ne s'y trouvent pas.

Bonus

    — Non-suspension d’incrédulité | Festival d’incohérences

    À partir de 4 « Nan mais c’est n’importe quoi ! » en moins d’1 quart d’heure.


Personnage > Agissement

    — Bagarre | Casse en deux un personnage contre son genou
    — Bagarre | Fabrique des pièges artisanaux

    Des pieux surgissants d’un fourré, des cartouches coincées dans les marches d’un escalier, des bombes à base de four à micro-ondes, etc., l’inventivité des héroïnes et des héros est sans limite.

    — Bagarre | Sauve un frère d’arme
    — Bagarre | Brise nuque

    Une des signatures de Schwarzy.

    — Bagarre | Coup dans les couilles (ouch !)

    L’arme des faibles qui fait toujours mouche.

    — Émotion | Pique une crise de nerf

    Un personnage pète un boulon (patronne, méchantes, héroïne ou héros, etc.).

    — Famille | À la fin, tombe dans les bras de sa femme/son mari/son fils/sa fille

    & variantes

    — Mort | Tombe d’une balustrade après s’être fait flinguer

    Héritage western.

    — N’importe quoi | Projeté exagérément loin sous l’effet d’un coup de feu... voire d’un simple choc

    Touchée par un coup de feu, le personnage voltige 4 m en arrière.

    — Stylé | Balance une petite phrase avant de tuer une personne (ou après)

    Parce que tuer une personne ou lui foutre une raclée n’est pas suffisant, il faut aussi se faire plaisir en lâchant une répartie cinglante, spirituelle ou humiliante.

    — Stylé | Démontre son habilité avant un combat pour intimider son adversaire

    Lors de combats entre gentilles et méchantes, la/le méchante fait une démonstration au nunchaku, à l’épée, au fouet, etc. En général, ça sert à rien parce qu’il/elle se fait rétamer en deux coups les gros.

    — Tension | Échappe ses clés ou peine à les mettre sur le contact
    — Vie de merde | Vomit

Personnage > Caractéristique

    — Maladie | Alcoolique
    — Passion | Nul en drague

    Se prend régulièrement les pieds dans le tapis mais finira par conquérir sa belle parce qu’il n’est comme les autres mecs.

    — Religion | A perdu la foi après un drame personnel

Personnage > Citation

    — Exprime du soulagement | « Hourra ! » de quartier général

    & variantes : « Hourra ! » de foule, etc.

    — Ordonne | « Couvre-moi »
    — Ordonne | « Attrapez-les/la/le ! »

    et variantes

    — Questionne | « Y’a quelqu’un ? »

    Dit à la suite de l’entrée d’un personnage dans un lieu désert.

    — Réfrène | « Wo-wo-wo-wo-wo ! »

    Ou « A-a-a-a-a-a ! », ce qui signifie au choix « Mais qu’est-ce que tu me racontes là, mec ? », « Attends un peu, toi ! », « Tu penses aller où là ? », « Tu te crois chez Mamie ? », etc.


Personnage > Héros ou héroïne

    — Tension | Son fils, sa fille, sa femme, une proche est en danger, entre les mains des méchantes

Personnage > Interprétation

    — Émotion | Recroquevillée sous la douche
    — En fait des caisses
    — Parle la bouche pleine

    .é .ui, .é .uper .rôl’ d’ fér. ça.


Personnage > Méchante

    — À l’épreuve | Sous-fifre qui se fait berner comme une bleue
    — Bagarre | Les méchantes attendent patiemment leur tour avant de prendre leur raclée

    Comme à la Sécu.

    — Mégalo | Badguysplaining

    Avant de tuer une gentille, le méchant explique son plan

    — Mort | Big boss qui tue un sous-fifre pour sanctionner une erreur/une trahison

    Avec des patrons comme ça, on n’a pas besoin de flics.

    — Profil | Capitaliste sans scrupule

    Avide de gains au mépris de tout sens moral.


Personnage secondaire

    — Garde ou sbire neutralisé par derrière

    Pendant qu’il fume une cigarette parfois même, l’imprudent...

    — Homme ou femme d’affaire vissée au téléphone qui engueule son interlocuteur
    — Meurt en mitraillant en l’air

Réalisation

    — Fin | Image figée

    La dernière image du film, souvent une image de joie ou de victoire, est gelée, soit pour quelques secondes, soit pour tout le générique de fin.

    — Fin | Plan grue/hélico qui s’éloigne en montant

    Voire zoom arrière qui emmène le spectateur jusque dans l’espace.

    — Grammaire | Ralenti lors d’une chute ou d’un saut dans le vide
    — Grammaire | Ralentis injustifiés et insupportables

    Ralenti = oh là là, attention, il se passe quelque chose de dramatique !

    — Gros plan | Chiffres des étages qui défilent dans l’ascenseur

    Vous êtes ici

    — Technique | Prises de vues multiples pour une même scène

    Exemple : une explosion ou un méga pain montrés sous tous les angles possibles avec à chaque fois un léger retour en arrière si bien qu’on a l’impression d’assister à quatre explosions ou quatre tartes au lieu d’une seule

    — Tension | Cachée

    La porte ouverte à toutes sortes de faux suspense.

    — Transition | Décollage/atterrissage d’un avion filmé de face/de dos

    Image d’une symétrie presque parfaite baignant dans les tons rosés ou orangés.


Réalisation > Accessoire et compagnie

    — Pouet-pouet | Fausse blessure

    Beaucoup de sang, mais pas de plaie. Ou à l’inverse, une plaie qui ne saigne pas.

    — Stylé | Valise pleine de billets

    & variantes...
    La valise c’est pour le grand banditisme qui s’assume, les enveloppes kraft pour les p’tits pots-de-vin


Réalisation > Audio

    — Ambiance sonore | Alarme stridente de vaisseau spatial/laboratoire/base secrète

    Parce qu’un vaisseau spatial sans alarme c’est une France sans fromages.

    — Bruit exagéré | Balles qui ricochent contre du métal

    Bruits encore plus exagérés quand les balles ricochent sur des murs en pierre, sur du sable, de la terre, du bois... ou encore de la neige !

    — Bruit exagéré | Coup de couteau

    Extra spongieux.

    — Bruit exagéré | Coups donnés lors d’un combat au corps-à-corps
    — Bruit exagéré | Flingues chargés et chiens armés

    Cric-cric.

    — Bruit exagéré | Les épées, cannes, flèches, lances font woosh et cling !

    Woosh pour les coups donnés dans le vide (entraînements, démonstrations de rapidité) et cling dans les combats réels... Ah oui, et les armures font bong parfois.

    — Bruit générique | Verre cassé

    Ou vase, poterie...

    — Effet | Cri de Wilhelm
    — Musique | « Exotique » qui accompagne un contexte vu comme « exotique »
    — Musique | Pouet-pouet

    Assenés à coups de trombone ou de pizzicati.

    — Musique | Rap

    Contexte urbain.
    Lecture négative : fait partie de la panoplie tension, quartier qui craint, gang...
    Lecture positive : sert caractériser un environnement / des personnages rebelles, créatifs, dynamiques, jeunes...

    — Tension | Chanson rétro sortie de nulle part

    « Maréchal !... »
    Ah oui, non ça c’est dans la vraie vie.

    — Woosh | mouvement / acrobaties

    Woosh généré par un simple mouvement ou une série d’acrobaties du type : triple salto arrière = woosh ; saut de l’ange = woosh ; enchaînement roulade, saut extension, planche et chandelle = woosh, woosh, woosh et woosh


Réalisation > Surprise !

    — Faux suspense | C’était juste un exercice, un entraînement ou un test
    — Tension | Menace qui apparaît dans le dos d’un personnage

    Lequel ne se fait pas nécessairement attaquer.


Scénario > Blague, gag et quiproquo

    — Est bourrée ou droguée (gag)

    Une occasion de plus pour certains d’en faire des caisses...

    — Gag avec un animal

Scénario > Dialogue

    — Bute sur un mot scientifique/étranger visiblement compliqué / remplace la dernière syllabe d’un mot compliqué par « quoi »

    Le tout pour amener de manière subtile une explication.

    — Licence linguistique

    Entrent dans cette catégorie deux trucs insupportables :

    • Un personnage étranger ponctue ses phrases, parfaitement construites d’un point de vue grammatical, de mots clés de sa langue d’origine (à titre d’exemple un mexicain peut prononcer sans fourcher acide acétylsalicylique mais semblera incapable de dire sir ou mister et se bornera à dire señor) ;
    • Les personnages étrangers parlent entre eux en français pour ce qui est de la VF (mais avec un accent quand même)... Y compris dans les QG de l’armée allemande, dans les films qui se déroulent pendant la seconde guerre mondiale, par exemple ;
    • C’est tout aussi crétin pour les extraterrestres dont la langue maternelle est l’anglais. Mais on ne poussera pas le vice jusqu’à cocher cette entrée pour cette raison (sauf exception). Pas plus qu’on ne la cochera pour les films historiques même si, pour rappel, on ne parlait pas anglais dans la Rome antique.
    — Philosophie ou psychologie de comptoir

    Quand on a la chance de recevoir une leçon de vie comme celle-là, on en profite, parce qu’elle va nous changer à tout jamais.

    — Répliques à la con

    Il est nécessaire que le film soit plutôt généreux : quelques répliques à la con ne permettent pas d’associer cet ingrédient.


Scénario > Élément

    — Une proche meurt sous ses yeux

    sa copine, son pote, son mari, son gnard...


Scénario > Ficelle scénaristique

    — Infiltration | Enfile la tenue d’une méchante
    — L’univers est petit

    « Toi, ici ? »... Quand on tombe sur une vieille connaissance à l’autre bout de la galaxie


Scénario > Situation

    — Agissement | Se recueille sur une tombe/devant un cercueil, etc.

    Là, c’est le moment émouvant où on est censée comprendre pas mal de trucs sur la psychologie des personnages.

    — Passion | Sous-entendu sexuel
    — Piégée dans une impasse
    — Pile-poil | Livre qui, en tombant, s’ouvre sur la bonne page

Thème > N’importe quoi

    — Accessoire | Munitions illimitées
    — Carton-pâte | Coup de poing pouet-pouet

    Coup de poing qui passe à l’aise à 40 cm de la cible, mais qui touche quand même ; la magie du cinéma.

    — Carton-pâte | Le regard des personnages ne porte pas au-delà du champ de la caméra
    — Trop conne | Ces gens font des trucs complètement con

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

    — Accents étrangers caricaturaux

Thème > Testostérone

    — Bagarre | Un seul bras pour les assommer toustes

    Mais qui va bien pouvoir gagner entre d’un côté ces cinq brutes rigolardes qui transpirent la confiance en soi et la testostérone et de l’autre cette héroïne solitaire calme qui transpire aussi la confiance en soi et la testostérone ?

    — Mâle dominant | Face à face avec une grosse bestiole, les yeux dans les yeux

    Cerveau reptilien, animal en soi, badass, grosse paire de couilles, tout ça tout ça.


(Cette liste d'ingrédients est renouvelée automatiquement tous les 2 mois)



Consulter les 43 ingrédients de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Caractéristique

Personnage > Citation

Personnage > Héros ou héroïne

Personnage > Interprétation

Personnage > Méchante

Personnage secondaire

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Réalisation > Surprise !

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Rejets, moqueries ou discriminations

Thème > Testostérone

    Ce film ne contient aucune mort


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?