L’attaque du Frigo tueur

Chambre froide
Un couple s'installe dans un appartement insalubre au voisinage peu recommandable. Il trouve dans l'appartement un réfrigérateur. Mais ce dernier est en réalité un monstre qui n'hésite pas à dévorer quiconque a le malheur de passer à sa portée. Le réfrigérateur commence alors à prendre le contrôle du mari.

Titre original (ou alternatif) : The Refrigerator
source synopsis et images :
Fiche créée le 31 octobre 2022 et mise à jour le 18 mai 2023
  • Rhaaaaaa arrête de conseiller aux gens d’appuyer sur le dessus des « m’lons », connasse !
C’était chouette de le voir une fois
sur l'échelle de Slater

Des choses gentilles à dire sur ce film

L’attaque du Frigo tueur, c’est curieusement, comme son nom ne l’indique pas, un drame familial, une semi-comédie de mœurs et une analyse sociologique. On y suit le parcours d’un couple de néo-new-yorkais, Eileen (Julia McNeal) et Steve Bateman (Dave Simonds) qui, pleins d’optimisme en quittant leur Ohio natal, se heurtent à une réalité pas très glameur. De là, tout y passe : la perte de repères, la déliquescence progressive du couple au nom d’une vie meilleure - le culte de la réussite de Steve alimentant la solitude de Eileen, le mal-être d’Eileen persuadant Steve que l’ascension sociale est la réponse -, la déshumanisation au sens large. Le décalage s’accélérant quand l’homme à tout faire de l’immeuble Juan (Angel Caban) pointe le bout de son nez... Mais bon, on ne va pas se mentir, il y a surtout dans le film de Nicholas Jacobs un frigo vorace, accessoirement portail des enfers, rusé au point d’utiliser des clés comme appât pour croquer l’appétissante Eileen.
L’attaque du Frigo tueur est une bisserie sur le fond assez riche mais qui pêche sur la forme. Ce qui pêche n’est pas tant d’ailleurs un gros manque de budget - qui donne un côté poisseux sympatoche au film -, qu’une absence de rythme. Il aurait en effet gagné en épaisseur sur un format plus court... Après, il y a suffisamment d’idées fun (le petit couple dans le frigo s’adressant à Steve façon sous-shining ; la trajectoire de Juan qui passe de plombier/homme à tout faire louche adepte de flamenco à confident et bouée de sauvetage adepte de flamenco ; une agression par des appareils électro-ménagers) et de détails cheap (poster incongru de L’Attaque de la femme de 50 pieds dans l’appartement parce que pourquoi pas ou encore un super regard caméra assorti d’un petit gloussement d’une figurante) pour que l’ensemble ne soit pas trop chiant.



Arf... Ce film n'est pas assez riche en ingrédients pour jouer dans de bonnes conditions avec une grille de 36 cases...


Consulter les 26 ingrédients et les 3 types de morts de ce film

Personnage > Agissement

Personnage > Citation

Personnage > Interprétation

Réalisation

Réalisation > Accessoire et compagnie

Réalisation > Audio

Scénario > Blague, gag et quiproquo

Scénario > Contexte spatio-temporel

Scénario > Dialogue

Scénario > Élément

Scénario > Ficelle scénaristique

Thème > N’importe quoi

Thème > Sexisme hostile à l’égard des femmes

Thème > Testostérone


  Vous avez repéré un ingrédient manquant ?

Forcément, la liste des ingrédients par film ne peut être complète ni exacte. Vous avez vu ce film et vous avez remarqué un oubli ? Dite-z’y nous et cliquez sur le bouton en bas du formulaire pour nous les soumettre ; merci d’avance !



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?